Poster un message

En réponse à l'article :

La guérison sera lente

mardi 24 janvier 2006 par Agence RIA - Novosti
"Je suis persuadé que, si notre société ne se reprend pas dès à présent, des bandits armés de couteaux s’introduiront dans chaque maison". Ces paroles sont celles du Grand Rabbin de Russie, Berl Lazar, après l’agression commise contre des fidèles dans une synagogue de Moscou.
Mais la société peut-elle vraiment se reprendre et comment ?
La montée de l’extrémisme national et de la xénophobie, ainsi que le regain d’activité des mouvements nationalistes dans le pays sont, aux dires de nombreux experts, un triste bilan (...)

En réponse au message :

La guérison sera lente

Le jeudi 9 février 2006

La monté du nationalisme xénophobe en russie est effectivement un phénomène inquiétant surtout si on regarde les chiffres du dernier bilan de recensement du nombre de jeunes skinheads du pays. Un reportage récent de la télévision canadienne francaise estimait le nombre de cranes rasés aux alentours de 15000. Chose qui n,est pas tres rassurante puisque ces 15000 extremistes sont en grande majorité réperotirés dans l’ouest de la russie dans les villes avoisinantes de St-petersbourg et Moscou. Le climat de terreur qui reigne dans les rues de la Russie a de quoi faire froid dans le dos quand on pense que ces 15000 jeunes sont en majorités prêts à tuer un enfant avec fierté pour la "progression" de la Russie. Ils affirment que "Le but du mouvement skinhead est de nettoyé la russie du mal" comme l’affirme un membre du mouvement dans un video propagandiste dont vous trouverez la source dans les liens ci-dessous.

Phénomène encore plus inquiétant, ces jeunes ont des camps d’entrainement où on leur apprend comment tuer à mains nues. Le bruit court que ces jeunes se seraient même entrainer dans les salles d’entrainement de la Police russe. Je ne voudrais pas alerter les communautés juives et/ou immigrées de la russie, mais je ne crois pas que vous ayez une grande appuie des authorités locales.

Un article du magasine "courrier international" daté du 19 février 2004 relate que les policiers n’ont pas osé intervenir lorsque les skinheads ont envahis pour la DEUXIÈME fois en QUATRES jours le village de Datchnoïé sous prétexte que le village ne faisait pas partie de leur zone d’intervention... Si ca c,est du soutient... Rappelons nous que cet évenement tragique avait couté la vie à une fillette tadjike de 5 ans. C’est finalement le OMON qui avait pris en charge d’intervenir contre le groupe fascisant, mais celui-ci avait renoncé a poursuivre les skinheads après que ceux-ci se soit réfugiés dans les bois. Ce comportement est-il digne des forces "spéciales" d’intervention ? Bien sur les policiers ont attrapés plusieurs assaillants par la suite, mais est-ce que les choses se seraient passé ainsi si la mort de la fillette n,avait pas autant suscité l’émoi du public ? Jen doute...

Si le nombre de personnes s’affichant skinheads a atteint le 15000, imaginez le nombre de personnes qui appuient ces gestes et qui seraient pret à voter pour l’élection d’un gouvernement en faveur de la déportation ou de tout autre parti d’extreme droite... Aussi malheureux que cela puisse être, la xénophobie prend de plus en plus d’ampleur et tant que les authorités russes n’auront pas les couilles (si vous me permettez l’expression) d’affronter le problème, les communautés non-russes devront continuer de regarder mourir leurs enfants au nom du patriotisme Russe et de la fierté blanche.


Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

 
Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)