Poster un message

En réponse à l'article :

Le non de Klara

à la Grange Dîmière, Ferme de Cottinville - Fresnes
jeudi 4 décembre 2003 par David Levy
29 juillet 1945 : Klara est revenue."Non ", c’est le mot par lequel Klara a survécu.
La négation du temps présent.
De son attachement aux êtres chers d’avant, de son enfant, qui grandit.
C’est la voix d’Angélika, sa belle-sœur et amie, qui nous parvient à travers le journal personnel qu’elle tient de juillet à septembre 1945. C’est par ce regard et cette oreille extérieurs à l’enfer du camp que nous saisissons l’histoire de Klara.
Ce roman de Soazig Aaron, unanimement salué par le monde littéraire et la (...)

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

 
Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)