Vous êtes ici : Accueil  > Communauté  > Un congrès judéo-musulman annulé au Maroc
| 25-04-2018

Un congrès judéo-musulman annulé au Maroc

dimanche 30 mai 2004.

Cinquante imams et cinquante rabbins d’une trentaine de pays s’étaient donné rendez-vous, du 31 mai au 3 juin, à l’université Al-Akhawayn d’Ifrane, dans le Haut Atlas marocain. Ce sommet religieux sans précédent devait créer un "partenariat durable" entre islam et judaïsme. Les promoteurs de ce premier congrès judéo-musulman - le roi du Maroc et Alain Michel, ancien patron d’Equilibre, ONG humanitaire devenue en 1997 Hommes de paroles - ont décidé, mardi 25 mai, d’annuler la rencontre d’Ifrane. "Le contexte du conflit israélo-palestinien ne pouvait plus garantir la sérénité et la confiance nécessaires à un tel dialogue", expliquent les animateurs de la fondation suisse Hommes de paroles.

Ces dignitaires religieux devaient être accompagnés de jeunes d’Israël, de Palestine et d’adolescents de banlieues françaises, utopiquement promus par Alain Michel comme "ambassadeurs de la paix" !

Premier Congrès Mondial : 100 Imams et Rabbins unis contre la violence




Forum de la brève