Origine du conflit

publié le lundi 7 août 2006
Partagez cet article :



L’Ambassade d’Israël en France, au vu des récapitulatifs faits dans les médias sur l’origine du conflit Israël-Hezbollah, et au vu de certains courriers reçus, tient à faire la mise au point suivante :

publicité

Le conflit n’a pas seulement commencé par l’enlèvement de deux soldats. Le 12 juillet 2006 au matin, des terroristes du Hezbollah ont pénétré 200 mètres en territoire israélien, près du village israélien de Zar’it, sans aucune provocation israélienne et en totale violation de territoire (*). Ils ont attaqué deux jeeps blindées qui patrouillaient le long de la frontière, tuant trois soldats et en blessant plusieurs autres, dont un grièvement. Les agresseurs ont ensuite enlevé deux réservistes de Tsahal.

Simultanément - nous insistons, en même temps que cette attaque et avant toute réaction israélienne - le Hezbollah a massivement bombardé des localités israéliennes le long de la frontière à l’aide d’obus de mortiers et de roquettes Katioucha. 6 civils israéliens de Galilée ont été blessés, dont un grièvement.

De plus, le bombardement délibéré de la population civile libanaise ce jour-là n’est que l’arbre qui cache la forêt : cela fait 6 ans, depuis le retrait israélien, que le Hezbollah se réarme massivement et a positionné 12.000 missiles vers Israël. Entre mai 2000 et le 12 juillet 2006, le Hezbollah a plusieurs fois tirés des roquettes sur Israël (faisant des morts et des blessés, y compris civils), plusieurs fois pénétrés en Israël pour tuer et kidnapper.

La réponse israélienne, qui vise non seulement a ramener ses 2 soldats kidnappés, a donc également pour but légitime et ultime d’éliminer définitivement la menace que constitue le Hezbollah, organisation terroriste fondamentaliste qui a pour devise « tuer ou mourir ».

(*) Depuis le retrait total israélien du sud-Liban en mai 2000, l’ONU a officiellement validé la ligne bleue, frontière entre Israël et le Liban. Le contentieux sur les fermes de Shebaa a lieu avec la Syrie, non avec le Liban. Par conséquent, il n’y a aucun conflit territorial entre Israël et le Liban.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables