Incident au village de Cana

Communiqué de l’Ambassade d’Israël du 30 juillet 2006
publié le dimanche 30 juillet 2006
Partagez cet article :



Israël regrette les pertes de vies humaines ; La responsabilité en revient au Hezbollah qui utilise ce village comme base de lancements de roquettes sur Israël

publicité

Le 30 juillet 2006, l’armée de l’air israélienne a attaqué des lanceurs de missiles dans le village de Cana et ses environs. C’est de ce village et de ses alentours qu’ont été tirés des centaines de missiles sur la ville israélienne de Nahariya et sur d’autres communes de la Galilée occidentale. A Nahariya, le 28 juillet, l’hôpital de la ville a été très sérieusement touché par ces roquettes, la vie de dizaines de malades a pu être sauvée grâce à leur évacuation vers des installations sous-terraines quelques jours auparavant. Des dizaines d’immeubles à Nahariya sont en partie détruits (Voir photos des dégâts en Israël).

Les résidents de Cana et ses environs ont été averti à plusieurs reprises pendant les jours qui ont précédé l’attaque à travers des annonces radiophoniques et des tracts lancés directement le 25 juillet 2006 ( voir le tract), leur demandant de quitter la zone, les prévenant d’une attaque imminente de l’armée israélienne.

Cette préoccupation israélienne des vies des civils libanais, exploitée cyniquement par le Hezbollah, fait partie intégrante de la doctrine de combat d’Israël, même si elle provoque des désavantages opérationnels et des pertes au sein de ses forces au cours des combats.

Le Hezbollah place délibérément ses lanceurs de missiles le long des habitations civiles en les utilisant cyniquement comme boucliers humains (voir exemple en vidéo). Lorsqu’Israël est obligé de réagir pour défendre ses citoyens, les civils-boucliers humains- sont malheureusement atteints. La responsabilité de cette situation tragique est uniquement celle du Hezbollah.

De nombreux civils israéliens ont été tués et blessés pendant les attaques du Hezbollah, plus d’un million de résidents du nord de l’Etat d’Israël sont obligés de vivre dans des abris et plus de 800 000 israéliens ont fui leur foyer. Le Hezbollah ne peut pas se dispenser de la responsabilité pour le mal qu’il fait subir aux civils libanais en les utilisant comme boucliers humains.

L’Etat d’Israël regrette profondément la perte des vies innocentes au cours du conflit avec le Hezbollah. Israël ne vise jamais des civils, mais il est obligé d’entreprendre des actions décisives contre le lancement permanent de roquettes par le Hezbollah vers la société civile israélienne.

Les contre-attaques israéliennes visent uniquement les combattants du Hezbollah. Contrairement au Hezbollah qui lancent aveuglement des missiles destinés à tuer et blesser le plus grand nombre de civils israéliens.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables