« Très cher Israël... »

BILLET DU 4 JUIN 2006
publié le lundi 5 juin 2006
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

L’année dernière, l’hebdomadaire « Actualité Juive » avait eu le courage de mettre les pieds dans le plat en interpellant tous les acteurs du tourisme israélien qui prenaient les français pour des « pigeons » en appliquant des tarifs exorbitants pour les touristes qui souhaitaient se rendre l’été en Israël. La position était courageuse car l’hebdomadaire savait que de nombreux annonceurs ne renouvèleraient pas leurs contrats publicitaires. Et tel fut le cas. On se souvient de la suite, à renfort de communication, les principales, et peu nombreuses, compagnies aériennes à destination vers Israël promirent de revoir à la baisse leurs tarifs. Le Ministère du Tourisme israélien s’engagea à ce que l’été 2006 soit sensiblement plus bas en termes de tarifs que l’été 2005.

Et pourtant... Pourtant nombreux sont ceux parmi nous qui retourneront en Israël cet été. Les prix restent prohibitifs, la crise pétrolière en plus. Il est toujours meilleur marché de choisir Miami plutôt que Tel Aviv. Une famille aura intérêt à s’orienter vers le Sud de l’Espagne ou encore la Tunisie et le Maroc pour consacrer à ses vacances un budget substantiel mais pas démesuré.

Ce qu’il faudrait simplement nous expliquer c’est pourquoi la destination en Terre Sainte reste si chère. On a l’impression qu’il faut payer un droit d’entrée qui viendrait opérer une sélection des touristes qui auraient le privilège de fouler le sol israélien. Et une fois sur place, même si le dollar nous est favorable, il faut débourser pour le moindre hôtel des sommes qui sont sans cesse exponentielles. C’est qu’Israël n’a pas de problème de tourisme et fait le plein l’été. On a l’impression qu’en haute saison nous finançons le manque à gagner de la basse saison.

Reste que pour les dirigeants communautaires il est de plus en plus difficile de collecter des fonds pour Israël, comme si chacun d’entre-nous disposait d’un budget annuel alloué pour l’Etat d’Israël qui se trouve largement amputé par le poste budgétaire des vacances.

J’aimerais vous livrer ce simple constat. Ma communauté, comme d’autres, organise un voyage pour les jeunes en Israël cet été. Trois semaines de découverte en passant par des auberges de jeunesse et beaucoup de débrouille. Reste que ce voyage coûtera par personne 1800 euros, et encore il aura fallu trouver de généreux donateurs qui prendront en charge le déficit ! Alors certes il y a des initiatives heureuses, comme celle du FSJU à travers son programme Taglit qui permet à de jeunes adultes de se rendre à moindre frais en Israël, mais cela reste marginal.

Que faut-il donc espérer pour éviter des escales improbables à Bruxelles ou à Vienne pour trouver un billet au prix le plus juste ? Jusqu’à quand les français accepteront un pareil sacrifice financier pour soutenir Israël ? Mettons-nous à espérer que l’été 2007 nous réconciliera avec Israël et permettra à de nombreux touristes qui ne peuvent pas s’offrir de découvrir le pays qu’ils portent dans leur cœur, et qu’ils défendent au quotidien à 4000 kilomètres de distance, de s’y rendre.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables