« Devoir de Mémoire et d’Unité... »

BILLET DU 23 AVRIL 2006
publié le samedi 22 avril 2006
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Nous voici à la veille du Yom Hashoah, ce jour fixé par l’Etat d’Israël lors d’une session à la Knesset le 12 avril 1951, pour commémorer la mémoire des six millions de nos frères et sœurs, hommes, femmes, nourrissons, enfants et vieillards exterminés parce qu’ils étaient juifs. La date retenue fut le 27 sivan qui est ce temps intermédiaire entre le début de Pessah, qui fut aussi le premier jour de la révolte du ghetto de Varsovie, et Yom Ha’atsmaouth, l’anniversaire de la proclamation de l’Etat d’Israël.

C’est en 1991, soit 40 ans après la décision de la Knesset, que le rabbin Daniel Farhi, mon père, eut l’idée, avec son ami Serge Klarsfeld de ritualiser cette journée de commémoration en lui donnant une dimension dans laquelle tous les juifs, religieux ou non, pourraient ensemble se retrouver. Ainsi, les 10 et 11 avril 1991, commença ce qui deviendra la traditionnelle lecture ininterrompue des noms des 77000 juifs déportés de France durant 24 heures. Chaque année, la foule venait se presser et les personnalités de tous bords se sentaient un devoir d’être présentes, Place des Martyrs juifs du Vélodrome d’Hiver, dans le XVème arrondissement de Paris. Les riverains, après de nombreuses plaintes déposées pour « tapage nocturne » s’habituaient à cette lecture qui venait percer la quiétude de la nuit alors que le dernier métro aérien devait se taire jusqu’à l’arrivée du suivant au petit matin.

Chaque année cette manifestation devint de plus en plus unitaire jusqu’à faire cesser les discordances bien connues dans la communauté juive. L’année dernière, le Consistoire de Paris et le Mouvement Juif Libéral de France organisèrent conjointement le Yom Hashoah. Cette année, c’est-à-dire dès demain soir, la dimension se voudra plus vaste et nationale encore puisque la Fondation pour la Mémoire de la Shoah ainsi que le Mémorial de la Shoah ont souhaité être parties prenantes dans cette organisation.

C’est ainsi, que pour la première fois, après l’office religieux solennel qui se tiendra demain lundi 24 avril à 17h à la synagogue du MJLF au 11, rue Gaston de Caillavet dans le XVème arrondissement de Paris, la lecture débutera par une cérémonie officielle et les discours d’Eric de Rothschild, Francis Lentschner, Serge Klarsfeld, Joël Mergui, Roger Cukierman, Rafael Barak, Simone Veil et le rabbin Daniel Farhi au Mémorial de la Shoah au 17, rue Geoffroy-l’Asnier dans le IVème arrondissement de Paris. Et pour la première fois cette lecture ininterrompue de 24 heures aura lieu sur le parvis du Mémorial. Les Rabbins et Grands Rabbins du Consistoire devraient être présents comme ils l’ont toujours été les années précédentes avec à leur tête les Grands Rabbins David Messas et René Samuel Sirat. Cette dimension unitaire est capitale car la Mémoire ne saurait souffrir la moindre division. Il convient, à cet égard, de saluer en particulier la présence du Grand Rabbin de Paris, David Messas, qui en venant avec le Président du Consistoire justifie ce qu’il a toujours prôné : « Israël, la Shoah et la Tsedaka, sont les trois grandes causes unitaires dans la communauté juive ».

Vous y viendrez vous aussi durant la nuit ou dans la journée. On ne peut que penser à cette Mishnah lue dans la haggadah de Pessah qui nous rappelle l’impérieuse nécessité de faire l’évocation de la sortie d’Egypte « Col yemé hayékha », tous les jours de ta vie, et nos Maîtres d’ajouter tous les jours, cela signifie aussi toutes les nuits. Souvenons-nous qu’en étant présent nous répondrons à l’appel de l’Etat d’Israël de commémorer ce jour et que nous nous devons, nous tous, juifs religieux ou laïcs, croyants ou non, d’être là et d’entendre les noms de nos frères et sœurs. Et encore, vous le savez, en 24 heures nous ne pouvons lire que la moitié de ces noms, il faudrait deux fois plus de temps pour que l’ensemble des 77000 noms soient lus.

Rendez-vous donc demain lundi à 17h à la synagogue du MJLF dans le XVème arrondissement, puis à 19h30 au Mémorial dans le IVème.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables