« Après Ilan... »

BILLET DU 5 MARS 2006
publié le dimanche 5 mars 2006
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Il aura fallu la manifestation de dimanche dernier pour comprendre que la communauté juive est seule face au mal à laquelle elle se trouve exposée : l’antisémitisme. Pourtant les ténors politiques étaient là mais ils n’ont pas su mobiliser. Nous étions 100.000 au plus. Chacun aura pu constater que les manifestants présents étaient pour la plupart des juifs français. On s’attendait, on espérait, une mobilisation nationale, il n’en a pas été ainsi. Cette manifestation fut donc un échec. Douloureux constat : la lutte contre l’antisémitisme et la barbarie ne fédère pas. Il y a comme une résignation qui fait que les uns et les autres se disent que le sacrifice d’un après-midi dominical n’en vaut pas la chandelle.

Vendredi avant Shabbath, deux jeunes juifs ont été séparément violemment agressés à Sarcelles. Injures antisémites et un nez de cassé. Rien, une goutte d’eau comparé au supplice d’Ilan. Le ministre de l’Intérieur a envoyé une lettre aux deux familles pour condamner ces agressions et dire sa détermination à traduire en justice les agresseurs. Il est à craindre que les banlieues voient en Fofana un bouc émissaire d’une société malade. Pourquoi s’indignerait-on davantage face à l’antisémitisme lorsque les jeunes issus de l’immigration dans les banlieues vivent au jour le jour la discrimination, la précarité, le chômage ? Il y a comme une surenchère à la souffrance. L’antisémitisme ne toucherait qu’une petite communauté alors que le racisme atteint un grand nombre. La France s’installe dans un antisémitisme accepté. Les élites s’indignent mais pas le peuple. La cohésion nationale n’existe pas, elle est en tout cas sérieusement mise à mal.

Oui il y a, comme le disait le Grand Rabbin de France, un « avant et un après Ilan ». L’après Ilan nous y sommes. Dire « plus jamais ça » ne suffit plus. Il faut redonner à la Nation son pouvoir de faire vivre ensemble des communautés qui se tournent le dos. La tentation du repli communautaire est grande. Pourtant les juifs de France semblent acculés à deux options aujourd’hui, soit quitter la France soit se replier au sein de la communauté. La première solution serait un désastre pour l’idée que l’on se fait de la République. L’alyah doit être motivée par un désir de s’installer en Israël et non pas par une peur qui fait quitter un pays. Les juifs de l’ex URSS avaient quitté leur pays pour fuir l’antisémitisme et l’impossibilité de vivre leur religion. La réalité est telle aujourd’hui qu’il appartient à la France de retenir ses compatriotes juifs. La deuxième option, celle du repli communautaire ne ferait qu’enfermer dans un ghetto une communauté qui considérerait ce qui lui est extérieur comme potentiellement dangereux.

Sans être alarmiste à outrance, la situation est grave, elle est sérieuse et nous aurions tort de négliger les signes évidents d’une montée de l’antisémitisme. Un antisémitisme qui semblait être en baisse dans ses actes mais qui n’a jamais été aussi présent et perceptible dans les mentalités d’un grand nombre. Faudra t-il, comme le disent certains, sacrifier cette génération pour éduquer la prochaine ? Est-il déjà trop tard pour rééduquer ceux qui associent les clichés des juifs avec ceux de l’argent ? L’antisémitisme n’est pas une question de statistiques ou de chiffres savants concoctés par des sociologues et relayés par les politiques. L’antisémitisme n’est pas non plus un mal nécessaire. Non l’antisémitisme est une tumeur qui doit être éradiquée. Il ne doit exister aucune tolérance, aucun dérapage. Il est une responsabilité historique de nos dirigeants communautaires, celle de quitter le langage protocolaire et les attitudes bienveillantes pour exprimer, sans concession, la souffrance d’une communauté et la haute idée que nous voulons encore nous faire de la France. Entendons les paroles actuelles des Pirké Avoth, des maximes de nos Pères : « Plus que tu ne parles, agis ».

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables