Justice pour Ilan Halimi

Communiqué du Consistoire Central de France
publié le mardi 21 février 2006
Partagez cet article :


publicité

Le Président du Consistoire Central de France, M. Jean KAHN, profondément attristé et révolté par l’ignoble meurtre de Ilan HALIMI (zl), apprend avec soulagement la qualification aggravante d’antisémitisme de ce crime, conviction qu’il affirmait depuis le début avec la grande majorité de la communauté juive de France.

En dépit des messages rassurants des responsables politiques, l’antisémitisme s’est banalisé en France. Le crime odieux dont la juge Corinne GOETZMANN a reconnu le caractère raciste, avait été qualifié de crime crapuleux par la police et certaines sources autorisées à la découverte du corps d’Ilan.

Le refus d’appeler les choses par leur nom a entraîné une banalisation de la violence contre la population juive, les auteurs bénéficiant de la volonté d’apaisement manifestée à tous les échelons de la hiérarchie.

La France ne peut plus permettre à certains média moyen-orientaux et à certains « humoristes » de distiller sans retenue et impunément la haine des Juifs.

Le Président du Consistoire Central de France exige, au nom de la Communauté juive, que toute la lumière soit faite sur l’enchaînement des faits ayant conduit au crime odieux perpétré par ces barbares.

Il demande aux plus hautes Autorités de l’Etat de veiller à ce que pareil crime ne puisse se reproduire dans la patrie des Droits de l’Homme qu’est la France.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre imminente est prévue entre, d’une part, le Préfet de Police de Paris, M. Pierre MUTZ, et d’autre part, M. Joël MERGUI, Président du Consistoire de Paris et Vice-Président du Consistoire Central, et M. Jack-Yves BOHBOT, Vice-Président du Consistoire Central.

Le Grand Rabbin de France, M. Joseph SITRUK, délivrera un message dans la journée.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables