Financer l’achat d’un appartement en Israël : le crédit immobilier

publié le jeudi 26 mai 2005
Partagez cet article :


publicité

Vous avez trouvé l’appartement de vos rêves en Israël. Vous avez tout vérifié : l’environnement de l’appartement, la superficie, les conditions de confort. Le prix vous convient. Vous êtes sur le point de signer le contrat d’acquisition. C’est le moment de préparer votre plan de financement. Cela vous permettra de vous engager en connaissance de cause et de boucler votre budget en douceur. L’acquéreur, nouvel immigrant, voudra aussi connaître les conditions des prêts aidés, qui varient en fonction de l’emplacement du bien. Une aide plus élevée facilitera l’acquisition d’un appartement plus spacieux ou d’une villa.

Les banques israéliennes sont très accessibles. Elles peuvent être consultées, par internet ou par téléphone, avant l’acquisition. Vous devrez fournir quelques renseignements de base (votre activité professionnelle, le niveau de vos revenus, de votre patrimoine, les principales caractéristiques du bien immobilier, la part des fonds propres par rapport au prix total). Après quelques heures de délai, elles vous donneront leur position de principe concernant le financement demandé. Si leur réponse est positive, la banque voudra ensuite vous rencontrer pour déterminer, avec vous, les conditions du prêt envisagé.

Les banques israéliennes offrent une vaste palette de prêts immobiliers. Les prêts peuvent être libellés en shekels ou en devises étrangères. Le capital du prêt peut être indexé sur l’indice des prix, l’évolution du taux de change ou conserver la même valeur nominale (moyennant un taux d’intérêt plus élevé). Les taux d’intérêts sont fixes ou révisables. Ils existent même des prêts dont le taux d’intérêt peut être modifié pendant la durée du prêt (taux révisable puis taux fixe ou l’inverse). Le taux d’intérêt dans les prêts à taux révisable est déterminé à partir d’un taux de base auquel s’ajoute une marge.

Attention, certaines banques offrent des taux à marge réduite mais leur taux de base (et donc le taux d’intérêt effectif du prêt) est nettement plus élevé que dans les autres banques. Il faut donc toujours vérifier le taux effectif du prêt. La loi israélienne oblige d’ailleurs les banques à vous le communiquer par écrit, avant la signature du contrat de prêt. N’hésitez pas à l’exiger !

Les modalités de remboursement du prêt peuvent également être aménagées avec souplesse. Les remboursements peuvent être périodiques ou reportés en fin de période (capital et/ou intérêts). Le report du capital ou des intérêts peut s’imposer si vous devez vendre un autre bien pour financer l’acquisition. Il est également possible de prévoir des montants périodiques d’un montant variable au cours des années (par exemple, si vous attendez de grosses rentrées d’argent dans le futur).

Outre l’inscription d’une sûreté sur le bien acquis, les banques israéliennes demandent que vous souscriviez une assurance habitation multi-risque et une assurance-vie. L’assurance-vie prend en charge les sommes restant dues en cas de décès. Les polices d’assurance-vie proposées par les banques peuvent être avantageuses, surtout pour les emprunteurs plus âgés. Cependant, elles comportent certaines limites qu’il faut bien étudier avant de signer (montant de l’assurance, limite d’age à l’entrée et à la sortie etc..). Vous disposez également de compagnies d’assurance offrant ce type d’assurance à des coûts inférieurs. Renseignez-vous.

Le nouvel immigrant a le droit à un traitement particulier. Il bénéficie d’une aide financière mixte de l’Etat d’Israël. Le montant et les modalités de l’aide dépendent de la situation familiale de l’emprunteur, de son ancienneté en Israël et de la localisation du logement. Une partie de l’aide prend la forme d’un prêt à très long terme (jusqu`à 28 ans) à taux d’intérêt préférentiel. Une autre partie est constituée par un prêt non remboursable si vous respecter les conditions de l’aide pendant toute la durée du prêt. Ces aides sont obtenues par l’intermédiaire des banques qui effectuent, pour vous, les démarches nécessaires auprès du Ministère du Logement.

Enfin dernier conseil. En Israël, la concurrence entre les banques en matière de crédit immobilier est très forte. Profitez-en pour obtenir les meilleures conditions qui allègeront le coût de votre acquisition.







blog comments powered by Disqus


Articles du même auteur
 


Articles dans la même rubrique
 


Articles incontournables