La Guerre d’Oslo

publié le mardi 19 avril 2005
Partagez cet article :


publicité

Et si ce que nous savons du “processus d’Oslo” n’était pas ce qui s’est réellement passé ? Et si le discours pléthorique des médias sur le Moyen Orient n’avait fait que tisser un écran opaque occultant les faits ?

La vision des choses en serait bouleversée, les responsabilités renversées.

Des milliers de morts, un terrorisme sanglant, une flambée d’antisémitisme mondiale... un processus de paix ?

C’est ce voile politiquement correct que soulève ce livre à deux voix, enregistrant méthodiquement le déroulement des faits et analysant le plan de guerre palestinien, pourtant énoncé dès la signature des accords sur la pelouse de la Maison Blanche. Arafat a fait ce qu’il a dit. Personne n’a voulu l’entendre, tout à l’affairement du spectacle de la paix.

Car la ruse palestinienne n’a eu d’égal que l’auto-mystification d’une partie des Israéliens qui ont pris leurs désirs pour des réalités.

C’est cette analyse qu’ouvre ce livre, examen de conscience des années Oslo, mais aussi clarification pour l’avenir.

Joel Fishman, historien, chercheur au Jerusalem Center for Public Affairs, a été le pionnier de l’histoire de la reconstruction de la communauté juive hollandaise après guerre.

Ephraim Karsh, historien, professeur au King’s College de Londres, est l’un des spécialistes des affaires du Moyen Orient les plus connus. Parmi ses nombreux livres : La guerre d’Arafat, l’homme et son combat pour la conquête d’Israël (2003),




Couverture et présentation



David Levy
webmaster




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables