Réaction au cri d’alarme de Moshe Katzav

Billet d’André Nahum sur radio Judaiques FM (copyright)
publié le mercredi 23 février 2005
Partagez cet article :


publicité

Non, je ne vous parlerai pas aujourd’hui de cet hystrion pitoyable qui n’a rien trouvé de mieux pour se faire valoir que de se lancer sur les deux rives de la Méditérrannée dans l’antisémitisme le plus vulgaire, le plus délirant.

Il n’en vaut certainement pas la peine.

J’ai retenu dans l’actualité le cri d’alarme que vient de lancer le president Moshe Katzav quand à l’avenir de la diaspora.

En effet, selon le rapport du congrès presidentiel sur la diaspora, le peuple juif est en perte de terrain au niveau démographique, économique et culturel. (Aroutz 7 21 fevrier 2005) et sa situation devient fragile. Et cela est très inquiétant.

“Les dirigeants de la Diaspora doivent tirer les conclusions qui s’imposent, commencer à agir pour freiner ce phénomène et nouer de solides liens avec l’Etat d’Israël » a déclaré Moshé Katsav.

Je rappelerais pour ma part un sondage recent du journal La Croix qui semblerait confirmer ce déclin annoncé.

Sur plus de 18.000 personnes interrogées par télephone par l’institut de sondage, 0,6 pour cent seulement se disent de religion juive.

Si l’on rapporte ce pourcentage aux 60 millions de Français, 360.000 d’entre eux se déclareraient juifs.

Il ne s’agit là que d’un sondage, qui vaut ce que valent les sondages mais, nous sommes loin des 600.000 ou 700.000 âmes dont on parlait naguère.

L’arbre ne doit pas nous cacher la forêt. Le retour d’un certain nombre de personnes à la pratique religieuse, auquel nous assistons ces dernières années, ne doit pas nous cacher les milliers d’autres qui ont rompu tous liens avec le judaisme et avec Israel.

Jetez un coup d’oeil sur les noms des signataires des pamphlets les plus virulents contre Israel et vous constaterez combien parmi eux sont “d’origine juive”, n’invoquant leur judéité perdue que pour proner la destruction de l’etat juif ou pour condamner notre soi-disant communautarisme..

On ne peut donc qu’approuver le président Katsav en demandant aux dirigeants Juifs de cesser de pratiquer la politique de l’autruche et de réagir face à une situation qui signifie à moyen terme la quasi-dispariton des communautés juives en diaspora et particulièrement en Europe et en France.

Un tiers des enfants juifs sont scolarisés dans des établissements juifs dit le rapport en question. Certes, il n’est pas possible que 100% de nos enfants frequentent une école juive, mais parents et grands-parents doivent veiller à leur enseigner nos valeurs de base, les envoyer au Talmud Thora, dans les mouvements de jeunesse.

Il faudrait se préoccuper impérativement de l’avenir des enfants issus de mariages mixtes surtout dans les cas où la mère n’étant pas juive, ils ne sont pas reconnus comme juifs.

Toujours d’après le même rapport, il semble que la majorité des juifs de la diaspora n’a jamais visité Israel. Il faudrait donc favoriser les voyages et les contacts dans tous les domaines avec les Israéliens surtout au niveau de la jeunesse.

Tout ceci exige une action concertée pour sensibliser les juifs à leur propre avenir.

Il le faut.







blog comments powered by Disqus

  • Réaction au cri d’alarme de Moshe Katzav
    1er avril 2006, par pnina
    je suis attérée en lisant cet article mais en même temps cela ne surprant qu’à moitié. nous sommes une petite communauté et qu’il y ait des mariages mixtes c’est malheureusement presque normal. par contre ce qui m’a toujours surprise c’est la difficultés que l’on fait pour convertir justement c’est jeunes femmes non juives et qui epousent des juifs, c’e’st tellement difficile, tellement prohebitif que les hommes juifs finissent par tout laisser tomber et du coup au lieu d’avoir une ame de plus dans le judaisme ont pert une famille complete. ma mère me disait qu’en tunisie (à l’époque) il suffisait qu’elle aille au mikvé et voila, maintenant le consistoire fait tout pour rendre difficile cette conversion . POurquoi ?


Articles incontournables