60ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz

publié le dimanche 30 janvier 2005
Partagez cet article :


publicité

Genève, le 24 janvier 2005

Le 27 janvier prochain marquera le 60ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.
C’est dans ce camp devenu le symbole de l’horreur absolue que périrent plus d’1 million de Juifs. Exterminés par gazage au Zyklon B, la torture ou suite aux expérimentations médicales.
Croyant accéder aux salles de douche les femmes, les enfants d’abord, puis les hommes se déshabillaient avant d’être enfermés dans une pièce hermétiquement close où étaient déversées des boîtes de Zyklon B. Il fallait seulement cinq minutes pour tuer, dans des souffrances atroces, des centaines de victimes.
D’autres furent conduits au Block 10 pour servir de cobayes pour des expériences médicales in vivo aussi mutilantes que douloureuses.

Près de 2 millions de personnes périrent à Auschwitz. Le 27 janvier prochain nous nous souviendrons de ces Juifs, Tsiganes, déportés politiques, homosexuels qui furent exterminés par le Troisième Reich.

Conscients de l’importance d’enseigner cette période de l’histoire :

-   la Conférence Suisse des Directeurs Cantonaux de l’Instruction Publique a décidé de fixer la date du 27 janvier pour commémorer l’Holocauste dans les établissements scolaires ;

-  
en témoignage des efforts d’éducation, de commémoration et de recherche qu’elle consacre à l’Holocauste ainsi qu’à d’autres crimes contre l’Humanité, la Suisse est devenue officiellement membre le 16 décembre 2004 du « Groupe d’action international pour la coopération sur l’éducation, la mémoire et la recherche sur l’Holocauste ».

Depuis sa création la CICAD s’attache notamment à préserver et transmettre l’histoire de ces hommes, femmes et enfants massacrés parce qu’ils avaient « commis le crime d’être nés Juifs ». C’est dans cet esprit que :

-   depuis novembre 2000, plus de 800 personnes ont participé au voyage annuel que nous organisons à destination d’Auschwitz  ;

-   tout au long de l’année, des rescapés acceptent de témoigner dans les écoles  ;

-   depuis novembre 2004, la CICAD publie un ouvrage synthétique sur la Shoah et le camp d’Auschwitz. Ce document a reçu le soutien du Fonds de projet contre le racisme et en faveur des droits de l’Homme ;

-   nous travaillons à la réalisation d’un film-témoignage sur Auschwitz qui devrait être diffusé dans les établissements scolaires.

Enfin, la persistance du négationnisme dans le monde nous oblige à une constante vigilance.
La récente incarcération de René-Louis Berclaz est un signe fort. Cependant, Jürgen Graf, qui vit actuellement en Russie, n’a toujours pas effectué la peine de 15 mois de prison ferme pour laquelle il avait été condamné en 1998. Parallèlement, un éditeur vaudois s’est récemment fait connaître par la publication d’un pamphlet dans lequel il indiquait : « L’Holocauste ! C’est quoi ça ? Surtout une formidable affaire pour les youpins ! Un commerce honteux et un montage scandaleux pour une vaste entreprise touristique exploitée par on sait qui ! »







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables