Haïfa, ville prioritaire pour l’alya

publié le lundi 17 janvier 2005
Partagez cet article :


publicité

Que savons-nous de la troisième agglomération israélienne ?

C’est une ville trop souvent écartée des circuits touristiques parce qu’elle est victime d’une réputation de ville portuaire et industrielle donc grise et monotone.

Mais Haïfa est une ville plurielle, en perpétuels changements ces dernières années, offrant aujourd’hui une réelle qualité de vie.

Son tissu industriel et l’accueil du plus grand centre israélien de recherche en hautes technologies assurent des emplois stables avec de fortes rémunérations générant un réel pouvoir économique.
Des sociétés comme Intel sont présentes depuis plus de 30 ans et continuent de recruter des ingénieurs il en est de même pour Elbit, Microsoft et bien d’autres encore.

Sociologiquement il existe une co-existence réussie entre les communautés juives, chrétiennes, druzes et musulmanes.
Les communautés vivent et travaillent ensemble au quotidien. La recherche d’un consensus confessionnel vise à une meilleure appréhension de l’Autre et de ce fait n’attise pas les tensions intracommunautaires.
Chaque année des festivités pluriconfessionnelles sont organisées à l’occasion des fêtes de Noël, Hanoukka et du Ramadan et sont appréciées de la population.

La ville bénéficie d’une situation idyllique entre mer et montagne. Nichée en partie sur le mont Carmel ses hivers sont doux et ses étés tempérés.
La diversité de son paysage et la proximité avec la Galilée offrent un grand choix d’activités et de loisirs, de la simple promenade en foret ou au bord de la mer au windsurf en passant par le saut en parachute.
Une promenade aménagée de plusieurs kilomètres le long des plages de sable fin permet aux promeneurs de faire leur jogging matinal et les cafés restaurants qui l’ornent leur offriront la possibilité de s’attabler tout au long de la journée.

La ville est constituée de multiples quartiers très différents architecturalement, quartiers résidentiels et quartiers plus commerciaux et populaires se jouxtent.
Dans chaque quartier, on trouve des écoles, des maternelles et des garderies, ainsi que de nombreuses synagogues.
La municipalité s’est donnée pour mission de réhabiliter les anciens quartiers comme Hadar et la ville basse où se sont concentrées les différentes administrations.
Cette diversité permet à chacun de trouver un lieu d’habitation qui lui convient, à des prix, à la location comme à l’achat bien inférieurs à ceux pratiqués dans d’autres villes d’intégration de l’alya comme Jérusalem, Tel Aviv ou Raanana.

Le prestigieux Technion et l’université de Haïfa offrent aux étudiants un large choix de cursus universitaires.

La ville bénéficie d’un réseau d’autobus très développé, d’une ligne de métro et il est envisagé de mettre en place un tramway.
Le réseau ferroviaire couvre toute la région côtière de Naharya à Beersheva et de ce fait relie Haïfa à Tel Aviv en 50 minutes et les terminaux de l’aéroport Ben Gourion en 1h15. Cet atout majeur permet de joindre les différentes villes du pays en un temps record et à moindre coût tout en évitant l’encombrement des routes.

Depuis la promesse faite fin décembre 2004 de la reconnaissance du statut de Haïfa comme ville prioritaire pour l’alya, la municipalité s’emploie à œuvrer en faveur de la communauté francophone de la ville, permettant à celle ci de mieux s’intégrer dans l’optique d’encourager l’alya française à Haïfa.
La municipalité se mobilise pour créer de nouvelles structures d’accueil et notamment des oulpanims, des cours de français et d’hébreu pour les enfants ainsi que du soutien scolaire, une aide sociale et psychologique pour les nouveaux immigrants en difficulté et la formation d’un personnel compétent francophone dans les différentes administrations.

Cette ville qui a longtemps souffert de préjugés a revêtu depuis quelques années des allures californiennes et ce grâce à une politique urbaine délibérée pour faire de cette ville où il fait bon vivre une cité moderne et accueillante où le mariage entre orient et occident est parfaitement réussi.

Maître Laure Dreyfus avocate à Haïfa





Site officiel de la mairie de Haïfa : http://www.haifa.gov.il/


blog comments powered by Disqus



Articles incontournables