Déclarations intolérables de Dieudonné

Communiqué de la CICAD
publié le samedi 18 décembre 2004
Partagez cet article :


publicité

Genève, le 10 décembre 2004

Interviewé par le journal 24 Heures, Dieudonné persiste dans sa stratégie de dénigrement et d’insultes à l’égard de la communauté juive.

Il fait part des « persécutions » dont il serait victime de la part de « sionistes », de « milices entraînées en Israël par le Mossad ». Ces mêmes « sionistes qui tiennent les commandes (...). En France, la domination des sionistes est objective : ils possèdent des réseaux extrêmement puissants ». Ces déclarations ne sont pas sans rappeler les théories antisémites développées autour d’un complot juif mondial dont l’objectif serait la domination planétaire. Sa solution : « Je souhaite que les Arabes possèdent la bombe atomique » (cf. 24 Heures - 10 décembre 2004)

Candidat aux élections européennes sur la liste Euro-Palestine, «  le CAPJPO (Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient ) et Eurpo-Palestine ont souhaité prendre leur distance avec Dieudonné , à la suite d’une série d’incidents sérieux, survenus au cours des dernières semaines, et notamment en raison du fait que celui-ci s’affiche avec Alain Soral, qui a tenu récemment des propos antisémites sur France 2 ( « Complément d’Enquête », 14 septembre 2004) » et de sa collaboration « à des rassemblements initié par Ginette Skandrani, antisémite et négationniste connue, qui se répand en propos dégoûtants sur de nombreux sites internet » (cf. communiqué d’Euro-Palestine du 29 octobre 2004).

Engagé dans un combat de dénigrement de la mémoire des millions de victimes de la Shoah, Dieudonné multiplie les collaborations avec des acteurs et des idéologues négationnistes et antisémites, tel que Ginette Skandrani Norman Finkelstein, auteur de « l’Industrie de l’Holocauste » (sa thèse peut se résumer en quelques phrases, tant elle est sommaire. L’attention que les Américains portent aujourd’hui à la Shoah est le résultat d’une vaste campagne d’intoxication dirigée par les organisations juives américaines), ou Noam Chomsky, proche des négationnistes, qui a préfacé un ouvrage du négationniste Robert Faurisson « Mémoire en Défense — Contre ceux qui m’accusent de falsifier l’histoire. La question des chambres à gaz.

Ces propos sont intolérables.

Dieudonné démontre ainsi que ses excuses prononcées à Genève, il y a quelques mois, n’étaient qu’une supercherie. Il est passé, en l’espace de quelques années, du combat pour les droits de l’Homme aux dérapages antisémites et aux appels à la haine.

Contact presse : Johanne Gurfinkiel
natel : 079-332-12-67







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables