Connec’Sion et votre alyah

Editoria de Connec’Sion du 5 octobre 2004
publié le dimanche 10 octobre 2004
Partagez cet article :


publicité

On peut faire comme le journal en ligne Proche-Orient.info et annoncer que le chomage en Israel a cru de 9% en 2004 ou, sans fermer les yeux sur une réalité difficile, annoncer que les embauches dans la high-tech israélienne ont augmenté de 6,5% au cours de la même période.

Selon JobInfo, un chasseur de tête spécialisé dans la high-tech, l’année juive 5764 a été marquée par la sortie de crise de ce secteur en Israel. Ce phénomène s’est accompagné d’une reprise des embauches.

Évidemment on est encore loin du pic de 2000 mais cela redémarre. Plus précisément, JobInfo a noté une croissance des embauches de 12% pour les fonctions seniors, de 38% pour les spécialistes des communications, de 33% pour ceux du software et de 48% pour leurs collègues du hardware.

L’explication proposée : les investisseurs sont plus confiants dans les start-ups et les sociétés existantes font évoluer leurs produits existants ou se lancent dans de nouveaux développements.

Sur le plan des salaires, cela va mieux également puisque les salaires ont augmenté de 10%, après une longue période d’érosion.

A Connecsion comme dans le reste de la communauté, on entend parler de projets d’Alyah. Si nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un choix personnel et qu’il n’est pas dans notre mission de pousser les Juifs à quitter la France, nous allons bâtir un programme d’aide qui aura deux objectifs et qui concernera les futurs Olims : Proposer la démarche du bilan de compétences d’une part et trouver des voies de reconversion professionnelles si nécessaires. Ce programme ne sera pas mené en solo par Connecsion. Il s’appuiera sur les organismes comme l’Agence Juive, des associations israéliennes et françaises d’aide à l’insertion professionnelles des Olims de France, et d’autres associations de la communauté juive qui souhaiteront s’y associer.

Notre objectif est de valider les projets professionnels de ceux qui souhaitent faire leur Alya en toute connaissance des postes vacants et du marché économique sur place, des compétences et les critères requis, de proposer les formations adéquates avant de faire le grand saut mais pas vers l’inconnu.

Votre soutien, vos conseils, vos relations avec les sociétés israelliennes seront donc les bienvenus pour ce nouveau projet qui sera peut être un jour, le votre...

Avez-vous remarqué ? Nous ne vous demandons pas d’argent. Voila un appel original non ? Uniquement votre bonne volonté, c’est le plus précieux.

Shana Tova.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables