Goush Katif : "Passif, ignorant, conditionné !"

publié le dimanche 3 octobre 2004
Partagez cet article :


publicité

Depuis plusieurs mois, une minorité négative de gens dont essentiellement, les journalistes israéliens des grandes chaînes de Télévision, et une partie des hommes politiques, s’évertuent à conditionner l’ensemble du peuple d’Israël pour le séparer d’une partie résidant dans le Goush Katif et en Judée Samarie.
En effet, on veut rendre évident que les habitants du Goush Katif sont des entêtés, des fanatiques d’extrême droite ou des violents qui font de la "assata" (provocation - mot favori des medias pour diaboliser les habitants du Goush Katif) et qui ne veulent pas coopérer avec cette étrange idée : "il faut abandonner le Goush Katif aux Arabes en échange de la paix et pour la sécurité de nos soldats". Présentée ainsi, cette idée émeut certaines personnes candides qui faute de connaissances, se laissent instruire par des journalistes malveillants à l’égard des habitants du Goush katif.

Je vous demande de faire un travail d’information que je me propose de commencer dans ce message à partir de mes propres expériences : On ne peut persévérer dans l’ignorance et la passivité, facteurs nocifs de conditionnement.

Contre l’Ignorance, il faut s’interroger : Que représente le Goush Katif ? Qui sont les gens du Goush Katif ?
J’ai eu l’occasion de passer plusieurs Shabbatots et de nombreux séjours de vacances dans cette région.
Goush Katif est une région de repeuplement sur une partie vide et sableuse d’Eretz Israël comme Tel Aviv jadis ou Modiim plus récemment. Il y a une trentaine d’années, certaines familles courageuses et modestes ont accepté a la demande de différents gouvernements d’Israël de s’installer dans ces régions vides à 50 km d’Ashkelon (cela mériterait un long commentaire historique et géographique) et, - Miracle et Volonté - ont crée une cité verdoyante, prospère ou chacun donne sa force, sa santé, son argent pour faire de sa maison et de son petit bout de terre un Gan Eden.
En créant ce lieu de vie, ils apportent également au voisinage arabe des possibilités de travail et d’apprentissage de techniques nouvelles de cultures dans le sable (Qui n’a pas entendu parler des légumes de Goush Katif et des procédés révolutionnaires d’agriculture mis au point par les juifs pour tous, puisque les arabes en bénéficient également).
Donc, l’ignorance ici c’est de croire que l’on va "rendre" une région qui était habitée par des Arabes, alors qu’il s’agit encore une fois d`un lieu qui était inhabité, d’un désert repeuple. Ne pas être ignorant c’est savoir qu’on veut obliger les habitants juifs à abandonner leur maison, leur synagogue, leurs boutiques, leurs écoles, leur culture, tout ce qu’ils ont crée et a s’exiler ! L’EXIL - Triste souvenir de jadis.

J’ai rencontre les habitants du Goush Katif. Ils méritent votre visite et votre estime.
Ce sont des gens courageux, aimant la vie, attachés aux valeurs humaines, travailleurs, solidaires, qui essaient de donner à leurs enfants la meilleure éducation pour leur épanouissement moral et physique. Les enfants sont pleins de fraîcheur et de gaieté malgré les "marguemots" - les missiles envoyés par les voisins arabes. Ils vivent au quotidien le miracle de la vie, puisque les milliers de marguemots ne les atteignent pas (qu’Achem les protège).
Ils représentent une barrière courageuse de protection pour les villes pour le moment non contestées, car hélas il est archi-connu que les Arabes - qui se font appeler aujourd’hui les "Palestiniens" (terme qui signifie envahisseurs) - veulent toute la terre d’Israël (ils clament dans leurs écrits, dans leurs discours, officiellement et officieusement, que toute la terre d’Israël leur appartient : Au moins là-dessus, ils ont le mérite d’être clairs.)
Comme tous les jeunes d’Israël, la jeunesse de Goush Katif sert dans l’armée pour protéger le peuple.
Le soldat habitant Goush Katif a autant le droit de retrouver sa maison et sa famille que le soldat habitant a Tel Aviv ou a Jérusalem ou dans un autre lieu d’Israël.

Contre la Passivité : celle-ci consiste a se laisser conditionner.
"Bah ! Qu’ils s’en aillent, ils seront indemnises !" disent les voix naïves influencées par les medias malveillants.
Oh rage ! Oh indignation ! Abandonner sa maison, se faire chasser d’un lieu qu’on a crée, aimé, où l’on a travaillé d’arrache-pied, où l’on a planté et vaincu la pauvreté et la difficulté, où l’on a construit une famille !
Non, aucune voix juive ne peut soutenir un projet aussi injuste qui chasse un juif de sa maison.

Ces messieurs de la riche bourgeoisie, installés dans les médias ou a la Knesset ne supportent pas de voir comment les gens du peuple dans le Gouch Katif a force de courage, de travail et d’amour, ont construit une maison plus charmante que la leur, ont gagné leur dignité en travaillant cette terre inculte. Et la terre leur a répondu et donné des fruits !
Messieurs les Arabes si défendus par notre presse israélienne hargneuse à l’égard des travailleurs Juifs de Goush Katif et si mielleuse et complaisante avec vous ! Oui Messieurs les Arabes, allez-y, choisissez un peu plus la vie que la mort et imitez vos voisins Juifs en créant vous aussi votre petit coin verdoyant, certains Arabes le font d’ailleurs pendant que d’autres - hélas trop nombreux espèrent voler le fruit de leurs voisins israéliens, c’est-à-dire s’approprier les maisons et les serres juives.

IGNORANT, PASSIF, CONDITIONNE - voici l’innocent - coupable auditeur du peuple israélien tout prêt à être désinformé par le compte rendu des medias sur l’extraordinaire manifestation du 13/9/04 de soutien aux habitants du Goush Katif.
J’étais présente a cette manifestation et les manifestants que depuis le 1er jour, les medias enragés et jaloux présentent comme des provocateurs, les manifestants, dis-je, c’était le bon peuple d’Israël : chants et appels à l’union du peuple, respect de chacun, pas un seul signe de violence, une manifestation paisible et modèle.
C’en est trop pour les medias malveillants, ils ont tellement espéré cette violence imaginaire.
Mais pourquoi ? Que veulent-ils ? Pourquoi tant de mensonges ?
On est dépassé.
Pourtant, la presse devrait admirer ces Juifs respectueux de leurs valeurs, pleins de Emouna, attachés à leur maison qu’ils ont construite, cultivant et leurs terres et leurs valeurs. Pourquoi les medias ne nous offrent-ils pas un reportage authentique sur l’extraordinaire développement de cette région qui pourrait servir de modèle et d’exemple à toutes les régions voisines habitées par les Arabes ?
Les médias, ce 4e pouvoir à la fois redoutable et efficace, a su pourtant si bien révéler la souffrance des travailleurs israéliens qui n’ont pas eu de salaire pendant six mois... et cette révélation a crée une solidarité au sein du peuple.
Ce même 4e pouvoir, laissera-t-il dans l’ombre, la souffrance et le harcèlement des familles pour abandonner leur maison et laissera-t-il briser non pas pendant six mois mais toute une vie, ces travailleurs du Goush Katif, ou dénoncera-t-il les menaces dictatoriales du gouvernement qui s’acharnent sur le Goush Katif ?
Les habitants du Goush Katif sont beaux et vaillants, souvent de condition modeste et nullement provocateurs et fanatiques comme la presse veut nous le faire croire.
Est-ce la réussite matérielle et spirituelle du Goush Katif qui provoque la jalousie de cette presse bourgeoise qui n’a plus rien à construire et qui veut imposer sa vision défaitiste ?
En cette veille de Yom Kippour, nous ne serons ni ignorants, ni passifs, ni conditionnes, et bien que la quasi-totalité des medias parle de dédommagement, de date de retrait, de zones de réinstallation, de chantage pour ceux qui partiront par la force ou par la volonté, comme si l’Exil du Goush Katif était évident, chacun de nous dira "Non" au programme indigne de Sharon-Perez.

ETERNEL, Maître du monde, fais triompher le Bien et la Vie.
Protège Le peuple d’Israël, chacun en paix dans sa maison ! AMEN.
Habitants du Gouch Katif, soyez sereins et confiants et continuez a aimer la vie et à prospérer dans vos maisons.
Qu’Achem nous protège. Amen

SIMONE ARKI de Jérusalem






blog comments powered by Disqus



Articles incontournables