Rencontre avec Avraham Fried : « Jews, be HAPPY !!! »

publié le dimanche 26 septembre 2004
Partagez cet article :



A 36 ans, Avraham Fried est l’une des figures les plus remarquables de la musique hassidique. Cet auteur-compositeur a redonné à cette musique ancestrale une nouvelle dimension, l’enrichissant de sons actuels, tout en préservant ses racines et son authenticité. Sa musique est une source d’énergie, de force et d’espoir. Elle s’adresse à tous, promettant un monde meilleur, la venue du Messie et la délivrance du Peuple juif. A l’heure où les juifs du monde affrontent l’antisémitisme et la terreur, c’est un souffle de paix qu’Avraham Fried nous propose, « une lumière d’amour dans la nuit sombre ».

Il sera sur la scène parisienne du Bataclan, pour présenter son nouvel album : « Shamil ».


publicité

Actualité Juive : Comment définissez-vous votre musique, quelles sont vos influences musicales ?

Avraham Fried : J’aime chanter en anglais, en Yiddish et en Hébreux. Ma musique est juive et hassidique avec un son moderne qui la rend contemporaine. Les mots, que j’utilise dans mes chansons, proviennent de différents Textes Sacrés, du Sidour et du Talmud. J’essaye de transmettre par ces paroles, un message fort et positif. C’est pour cette raison que j’aime parler dans mes chansons de la venue du Messie et de la délivrance du Peuple Juif.

A.J. : Comment est né le mouvement musical hassidique ?

A.F. : Le mouvement hassidique a commencé, il y a 300 ans, avec le Baal Shem Tov.

Il disait : « le mot est le stylo du cœur, la mélodie est le stylo de l’âme ».

Lorsque tu chantes, ton âme chante. La musique est un grand cadeau de Dieu qui peut nous aider à se rapprocher de Lui. Voilà le message de la musique Hassidique.

A.J. : Quel a été votre parcours ?

A.F. : Grâce à Dieu, j’ai rencontré ma femme et nous avons 6 enfants. Nous vivons à New York, dans le quartier de Brooklyn. Je suis le cadet d’une famille de 8 enfants. Il y a toujours eu de la musique à la maison, ma famille adore chanter, que cela soit pour Chabath ou pour les autres Fêtes. Quant à moi, J’ai commencé à chanter dès l’âge de 8 ans à la chorale de mon école.

A.J. : Votre musique est très novatrice, vous utilisez des sons originaux, dites-nous en plus...

A.F. : Nous utilisons les dernières technologies dans la recherche de nouveaux sons.

La musique Hassidique doit être moderne, avec des sons et des rythmes d’aujourd’hui, tout en gardant ses racines juives et hassidiques. Ce n’est pas une musique ennuyeuse ni démodée, elle s’adresse à la génération actuelle. C’est ce que j’ai essayé de transmettre dans tous mes albums.

A.J. : Votre musique ne s’adresse- t-elle qu’aux juifs religieux ?

A.F. : Ma Musique s’adresse à tout le monde, elle est Universelle. Mon public est composé surtout de juifs, religieux et non religieux. Ils viennent assister à mes concerts pour se ressourcer. Ils recherchent cette « Energie », cette gaîté qui est la source d’inspiration de la musique hassidique. J’essaie de leur donner de la force et de l’espoir.

A.J. : Les actes antisémitisme se multiplient en France, quel message voulez-vous adresser à la communauté juive de France ?

A.F. : En ce qui concerne l’antisémitisme, malheureusement il n’y a rien de nouveau.

L’antisémitisme s’est aggravé parce que le gouvernement français n’a pas été assez vigilant.

Il a laissé la situation se dégrader. Il aurait dû condamner, avec plus de sévérité, les premiers responsables d’actes antisémites. Maintenant, « les Justes » doivent chaque jour, se battre contre la terreur. L’antisémitisme est l’un des visages de cette terreur qui ne peut être tolérée.

A.J. : Vous qui prodiguez l’espoir, quel regard portez-vous sur le terrorisme et le conflit israélo-palestinien ?

A.F. : La situation de terreur en Israël est douloureuse et intolérable. Pour moi, c’est la même chose que l’antisémitisme, nous n’avons pas fait ce qu’il fallait pour l’arrêter. Nous avons montrés à nos ennemis que nous étions « embarrassés » concernant certains territoires appartenant à notre Terre Sainte.

Au lieu de dire : « C’est notre Terre, elle nous a été donnée par Dieu, c’est la terre que nous avons gagnée avec notre sang dans les guerres que vous nous avez imposées », nous avons préférer offrir la possibilité de rendre les territoires et de chasser des millions de juifs héroïques de leurs maisons. C’est insensé ! Ce sont des hommes, des femmes et des enfants juifs qui payent cette erreur-là aujourd’hui. Nous sommes effrayés et nous avons honte de dire la vérité : Dieu nous a donné cette terre et il n’y a pas de discussion possible, il n’y a pas de compromis, aucun accord ne peut être fait !

« Si tu es mal à l’aise dans ta propre maison, tes ennemis te chasseront ». Même si tu as des Tanks, des grands soldats, des avions dernier modèle...Si tu n’as pas la foi et si tu n’as pas de fierté sur ta Terre, tu n’auras que des ennuis...

A.J. : Quelles sont les dates de vos prochains concerts ?

A.F. : Grâce à Dieu, je serai très occupé, au mois de juin. Je donne un concert, à Paris, le 2 juin, au Bataclan puis je continue ma tournée avec plusieurs concerts à Londres, en Israël ainsi qu’à New York, à Boston et en Californie. Vous voyez, je suis un homme très préoccupé par le bonheur des juifs, je m’efforce d’apporter de la joie et de rendre heureux tous les juifs du Monde !!!







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables