Communiqué Popincourt

Communiqué du Consistoire Central de France
publié le lundi 23 août 2004
Partagez cet article :


publicité

A la suite de l’ignoble incendie criminel contre le centre social juif de la rue Popincourt, à Paris, le Consistoire Central de France exprime tout à la fois son écoeurement et sa profonde lassitude.

Ces actes odieux font suite à de trop nombreux autres crimes antisémites qui ont eu lieu ces quatre dernières années en France. Nous condamnons, une fois de plus, avec force cette dérive et la banalisation de l’injustifiable.

Le Consistoire Central constate cependant que ses condamnations, ainsi que celles des autorités politiques de la France, ne suffisent manifestement plus.

Il ne peut s’empêcher de constater le décalage qui existe entre les propos contristés ou indignés de circonstance, à chaque nouvelle attaque contre des biens ou des personnes, et les décisions prises, dans le même temps, par la Justice française.

Celle-ci, en relaxant les antisémites notoires ou en punissant ceux qui osent porter plainte, relègue délibérément l’antisémitisme au rang de simple délit d’opinion.

Le Consistoire Central met solennellement en garde les pouvoirs publics, rappelant que comme tous les citoyens de ce pays, quelle que soit leur origine ou leur religion, les Juifs de France entendent être défendus par leur justice et que la patience de la communauté juive a forcément des limites.

Le Consistoire central est consterné de devoir tenir ces propos alors même que la France commémore la victoire finale contre le nazisme et la collaboration et la libération de sa capitale.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables