Rencontre à l’Elysée

Communiqué du Consistoire Central de France
publié le mercredi 16 juin 2004
Partagez cet article :


publicité

Le Président de la République, Jacques Chirac, a reçu mercredi 16 juin une délégation de responsables de la communauté juive. Etaient présents à cette réunion le Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk, et le Président du Consistoire Central de France, Jean Kahn, qui avaient demandé conjointement cette audience. Ils étaient accompagnés du Vice-président du Consistoire, Zvi Ammar, et du Rabbin Haïm Korsia, conseiller du Grand Rabbin de France. Cette délégation comprenait aussi le Crif, représenté par son Président Roger Cukierman, et Roger Benarrosh, vice-président.

Le Président de la République s’est dit « très préoccupé par la vague d’actes antisémites qui frappe la France depuis près de quatre ans ». Il a même reconnu avoir sous-estimé dans un premier temps l’ampleur du phénomène et a réaffirmé sa condamnation sans réserve.

La délégation a fait part de son inquiétude quant au fonctionnement de la justice, soulignant que les tribunaux n’appliquent qu’exceptionnellement la loi Lellouche, destinée à sanctionner avec une grande sévérité les agresseurs. A cet égard, Jean Kahn a informé le Président de la République que le Consistoire Central allait prochainement recevoir des magistrats afin de réfléchir ensemble à la conduite à tenir face à cette nouvelle réalité.

Le Président de la République a quant à lui souhaité que « les peines soient exemplaires et qu’elles fassent l’objet d’une large publicité ».

Le Consistoire de France, par la voix de son Grand Rabbin a soumis deux propositions au Président de la République : d’une part, la nomination d’un inspecteur général de l’Education nationale, chargé des problèmes de tolérance, d’autre part, la nomination d’un préfet chargé du suivi des problèmes d’antisémitisme sur le plan policier et judiciaire.

Roger Cukierman a suggéré quant à lui que les Maires puissent convoquer les parents d’enfants mineurs coupables de violences antisémites et racistes. Il a aussi proposé que tout individu condamné pour antisémitisme ou racisme soit frappé d’inéligibilité.

Pour tout renseignement :

Frédéric Attali,

consis@wanadoo.fr

+ 33 (0)1 49 70 88 06

+ 33 (06) 10 93 45 09







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables