Tsedek-Info d’Israël n° 45 mai-juin 2004

publié le jeudi 3 juin 2004
Partagez cet article :


publicité

Performances

-  Hapoel Jerusalem a battu le Real Madrid par 83/72 remportant le championnat de Basket Ball de l’ULEB et le Maccabi Tel Aviv a battu Fortitudo Bologna par 118 /74 devenant le champion de l’Europe League FIBA.

-  Après Amos 1, le satellite de télécommunication Amos 2 est opérationnel et il est déjà utilisé à 85% de sa capacité, procurant un chiffre d’affaires de 0,3 milliard §/an, pour les 11 années de sa vie et couvrant l’Europe et les Etats-Unis. Avec le prochain satellite Amos 3, l’opérateur SpaceCom deviendra un fournisseur mondial de services par satellite.

-  Israël est au 3ème rang des dépôts de brevets des particuliers par habitant, après les Etats-Unis et le Japon ; au 13ème rang en valeur absolue avec 1024 brevets.

High - Tech

-  Les processeurs les plus rapides fonctionnent à 3 gigahertz et l’environnement informatique communique à moins de 1 gigahertz. Le centre de recherche d’Intel à Jérusalem a développé une puce électro-optique sur un support de silice, capable de transformer un signal électronique en signal optique, à un prix compétitif. La vitesse de communication interne d’un ordinateur sera multipliée par dix, approchant celle de la lumière. Fabriquée à Qiryat Gat, cette puce va révolutionner une nouvelle fois l’industrie de l’électronique.

-  Créée par Viktor Ariel en 1999 et installée à Ramat Gan, Transchip a développé une puce « unique » pour photographier avec un cellulaire. Malgré la concurrence d’Omnivision et du géant Toshiba, Transcript a le triple avantage du prix (10$ contre 11 à 14 $), de la compacité (une seule puce contre 2 ou 3) et de la qualité de l’image. Elle peut prétendre à une part du marché estimé à 250 millions de cellulaires !

Agriculture

-  Pr Yossi Mizrahi de l’université Ben Gourion du Négev a développé de nombreuses nouvelles espèces de fruit dont l’ « orange du singe » qui a le goût d’un abricot sec, de la banane et a l’arôme de la girofle ; le « pépino » est une prune douce, à faible teneur en sucre dont le goût est entre la papaye et le melon ; le juteux « pitaya » au goût de grenade, le « merola », un concentré de vitamines. Au Qibouts Ein Shemer, Moshé Wallach, spécialiste de plantes tropicales a acclimaté des dizaines de fruits exotiques, mais le public israélien reste conservateur ; ainsi le carambole et le longan (espèce de kiwi) sont seulement aujourd’hui en voie d’acceptation par le public.

-  L’Université Hébraïque de Jérusalem et la SPNI proposent conjointement un prédateur écologique pour se débarrasser des rongeurs et protéger certaines cultures. Il s’agit de « l’effraie des clochers », un hibou particulièrement fertile (7 à 13 petits /an) et vorace (2000 rongeurs /an). L’utilisation de produits chimiques a réduit le nombre de prédateurs qui ne trouvent plus d’espaces de nidation. L’expérience de l’effraie a été faite au qibouts Sdé Elyahou où des nids artificiels ont été implantés et 40% d’entre eux ont été occupés. L’efficacité nocturne de l’effraie a été déterminante. Une autre expérience probante a été menée avec des faucons qui chassent eux le jour. Voir www.tau.ac.il .

Archéologie

Les premières traces objectives de l’utilisation du feu par l’homme en Eurasie ont été trouvées dans la vallée de Houla, au bord de la faille de la mer Morte (au pont de Bnot Yaakov), par une équipe dirigée par Naama Goren-Inbar de l’Institut d’Archéologie de l’Université Hébraïque. Comprenant des silex, du bois et des graines brûlées, ces traces datent de 790 000 ans. Elles montrent une culture maîtrisant le feu et la transformation culinaire. Les premières traces de feu dans le monde se trouvent en Afrique, datant de 1,8 millions d’années ; cette maîtrise du feu a permis aux premiers humanoïdes de se protéger des prédateurs, de se chauffer, de s’éclairer et de développer de nouveaux aliments.

Révélations

-  Le saviez-vous ? Situé à Hertzliya www.Shopping.com est le 4ème site mondial d’achat, après Amazon , EBay et Barnes and Noble.

-  Le saviez-vous ? L’Europe a associé Israël dans l’élaboration d’un nouveau système de navigation, Galileo. Il est plus performant que le GPS, il sera doté d’une trentaine de satellites et verra le jour en 2008.

-  Le saviez-vous ? L’entreprise Masha qui fabrique le char Merkava a été exorcisée, sous prétexte d’accidents mortels répétitifs (4 en six mois) et cent shofars ont retenti, avec la bénédiction des autorités religieuses et militaires.

-  Le saviez-vous ? Gurwin II Techsat, le microsatellite lancé par le Technion de Haifa en 1998 a terminé sa mission scientifique et commence maintenant ses services pour les radios amateurs connectés à ses fréquences.

-  Le saviez-vous ? Le yiddish revit. Une troupe se produit dans une comédie musicale « die Parryshvesters » (les sœurs Parry). La principale interprète Elena Yaralova a été amenée à réviser sa « mamaloshen » (langue maternelle).

Problèmes de société

-  Un éducateur de Jérusalem Bilha Piamenta et quelques volontaires ont créé Kav Or un organisme qui, grâce à des jeux informatiques, réhabilite les enfants traumatisés par une intervention chirurgicale ou par un attentat. Leur anxiété est atténuée d’une façon spectaculaire et ces jeux ont été pratiqués par plus de 100 000 enfants à ce jour, notamment dans 27 centres médicaux et une centaine de cliniques pédiatriques (www.kavor.org.il).

-  L’association des entreprises du bâtiment a dépensé plus de dix millions de shéqels en pure perte pour former des ouvriers du bâtiment, afin de remplacer des travailleurs étrangers. Seuls 75 individus se sont présentés, de nouveaux immigrants, des laissés pour compte ou des « repris de justice »... La situation est dramatique car les besoins sont de 45 000 ouvriers dans des travaux dits « pénibles » et seuls 15 000 étrangers qui y travaillent ont une autorisation de séjour. Les autres sont sur le point d’être expulsés ou l’ont déjà été.

Découvertes et inventions

-  Sur les longs parcours en avion, mille Israéliens sont atteints chaque année du syndrome de la classe économique et dix meurent de cette « thrombose de la veine profonde », affection due à une inactivité prolongée. Le flux sanguin s’arrête au niveau des veines profondes des jambes, provoquant une embolie pulmonaire. Aux Etats-Unis la thrombose provoque 60 000 morts dont la moitié concerne les voyageurs au long cours ! Arnon Jonas de Netanyah a mis au point un siège ergonomique appelé Newsit dont une partie escamotée sous le siège se déploie pour faciliter la levée des jambes et leur soulagement, atténuant la pression sur le bas du dos et sur les genoux. Cette amélioration du siège coûte 600 $, pour un prix total de 2100 $. (voir www.newsit.org)

-  Fondé par le gourou de la science ex-soviétique Yirimyahou Branover, le Centre Shamir pour la technologie avancée a développé un système de gestion des réseaux électriques, rendant impossible toute panne dans un réseau interconnecté, comme celle qu’a subie le nord-est américain. Spécialisé dans la mesure simultanée et automatique de centaines de paramètres liés à l’énergie, le Centre a mis au point ExpertPower, un moniteur informatique détectant et corrigeant toute défaillance d’énergie dans la milliseconde. La correction se fait en avertissant l’usager et en isolant la partie défaillante du réseau, évitant ainsi toute réaction en chaîne.

-  En coopération avec l’Université de Californie (UCLA), l’Université Hébraïque de Jérusalem a réussi à transformer une molécule en un minuscule moteur, tournant autour d’un axe d’une façon contrôlée, sous l’effet de la lumière ou d’une stimulation électrique (imitant ainsi un phénomène existant naturellement dans l’organisme). Cette prouesse ouvre des horizons insoupçonnés dans la mise au point de nano-systèmes et de nano-procédés, intervenant au niveau humain ou industriel. Les chercheurs ont utilisé une molécule à 4 éléments (boron, carbone, nickel, hydrogène) avec un module composé de deux structures sphériques, ayant un axe commun. Sous l’effet d’une stimulation, la sphère supérieure tourne par rapport à l’autre sous un angle de 144 degrés et elle est bloquée ensuite dans cette position.

Économie

-  En plus de la « mystique et texane » Ness (miracle) Energy International qui avait commencé à explorer depuis une vingtaine d’années, on trouve aujourd’hui une autre société recherchant du pétrole et du gaz dans la faille eurasienne de la mer Morte : Ginko Oil Exploration Ltd de Ramat Hasharon. Ness recherche au Sud près de Sdom, Ginko, 40 km plus au Nord, à Ein Gedi. On y a trouvé un pétrole d’excellente qualité et du gaz à une profondeur 363m (Zerah 1). Sur le plan mondial, un forage sur dix est exploitable. En Israël, sur 400 forages pour la plupart en Méditerranée, plus de 10% ont été exploités, notamment à Zohar, d’où on a tiré 2 milliards de m3 de gaz . Les entreprises de prospection sont limitées par leur capacité financière et ne peuvent multiplier les forages. Néanmoins d’après le géologue Eli Tannenbaum, il y aurait à 10 km sous la surface un réservoir de pétrole de 20 milliards de barils. Mais il semblerait aussi que la plus grande partie de ce « trésor » se trouve sous Jéricho...

-  Créé par Dr Joseph Zarqa et Jeremy Kletzkine, un nouvel immigrant, l’organisme Lehavi (faire venir, apporter) a une double vocation. La première est d’introduire des sociétés françaises en Israël, et 23 sociétés y ont été implantées en un an ! En effet les salaires israéliens redeviennent attractifs et les sociétés de services (comptabilité, informatique, vente par correspondance...) acceptent d’y venir d’autant plus que le personnel expatrié est « immigré » et parle français. D’un autre côté , pour tourner le boycott effectif des produits français par les Etats-Unis, certaines sociétés préfèrent fabriquer leurs produits en Israël, ce qui facilite leur entrée sur le marché américain. La deuxième vocation et non la moindre est de faciliter l’immigration de France, en procurant un emploi au nouvel immigrant et en facilitant son insertion. Couvrant la moitié de l’immigration de France Lehavi serait mal vue par l’Agence Juive.... (voir www.kadima.com )

Santé

-  Ilan Segev et Eilon Vaadia du Centre Interdisciplinaire de Neuro-calcul (ICNC) de l’Université Hébraïque ont commencé à décoder les directives données par le cerveau, ce qui permettra de court-circuiter toute moelle épinière endommagée et, aux victimes d’une paralysie, de rattraper une partie de leur mobilité. Remplaçant la moelle, un minuscule implant informatique recevra les instructions du cerveau à travers un algorithme et les transmettra soit aux muscles, soit à une prothèse robotisée, autorisant des mouvements de faible ampleur. Cette technologie pourra trouver des applications dans d’autres domaines comme la domotique.

-  Filiale du Technion de Haifa, SLP a mis au point un appareil appelé BiteSrip qui surveille et analyse le mouvement des muscles des mâchoires. Apparaissant sur un écran, les résultats permettent de diagnostiquer le « bruxisme » ou le grincement nocturne des dents, phénomène dû à une grande tension ou à une grande irritabilité et provoquant des affections dentaires sérieuses. SLP est spécialisée dans l’étude des désordres du sommeil, notamment l’apnée, pour laquelle elle a développé un instrument de surveillance.

-  Pour avoir des images nettes de la totalité des reins, Pr Hadassa Degani de l’Institut Weizman a mis au point une méthode d’imagerie IRM basée sur les ions de sodium plutôt que sur ceux de l’eau. En effet on n’a en général que des estimations sur le fonctionnement d’un rein, n’en voyant qu’une partie. Basée sur les variations du gradient de sodium entre le cœur de l’organe et sa surface, cette IRM peut localiser avec précision la partie du rein défectueuse, prévenir une affection ou doser l’administration d’un médicament.

Environnement

D’après Dan Zaslavsky, ex-président de la Commission de l’eau, la gestion de l’eau serait désastreuse, du fait qu’au moins dix départements ministériels concernés prennent des décisions non coordonnées entre elles. Là où il faut d’urgence un plan cohérent pour le moyen et le long terme, les décisions sont prises au coup par coup. Il y aurait deux problèmes majeurs à résoudre : afin d’éviter un désastre écologique, l’afflux d’eau douce du Jourdain vers la mer Morte qui perd un mètre par an ; et la pollution des nappes phréatiques dont certaines sont déjà atteintes soit par l’eau salée, soit par les eaux résiduaires. Tenant compte des besoins croissants en eau potable, il est possible d’établir un plan de développement des ressources en eau en favorisant de nouvelles technologies économiques de désalinisation, donnant une eau à 1,5 sh/m3 au lieu du double, et en satisfaisant les besoins de l’industrie et de l’agriculture par les eaux résiduaires traitées également par de nouvelles technologies bon marché éprouvées à Singapour.

Culture

-  La culture et l’art arabe palestinien auront leur musée à Oum el Fahm. Situé sur une colline, le musée Al Manatar sera érigé sur près d’un ha et abritera aussi bien des oeuvres d’art contemporain que des pièces de l’héritage culturel palestinien. Il comprendra aussi un auditorium, des ateliers, une boutique et un restaurant.

-  La chaîne 2 présente une série télévisée « Yatzata Tsadiq » (tu es un honnête homme) qui a pour but d’aider le consommateur dans ses choix. Les épisodes sont tournés sur le vif, avec une caméra cachée, auprès d’un client recevant un artisan réparateur venu le dépanner....et voilà qu’à chaque fois un drame humain se déroule...

-  D’un fabricant de vêtement féminins en gros en 1950, Castro est aujourd’hui le numéro 1 de la mode jeune, grâce au choix des designers et à une publicité osée sur des panneaux géants en ville. Castro a 46 magasins pour jeunes femmes et 36 pour jeunes gens et bientôt il sera en Allemagne où Gabriel Rotter, la nouvelle âme de l’entreprise, va ouvrir 80 magasins en cinq ans !

Internet

Si vous recherchez des opportunités d’affaires, faîtes www.seebow.com
Si vous voulez entrer en contact avec le Mossad, que vous recherchiez un emploi de décrypteur, programmeur, conducteur de bus...ou même d’espion, si vous avez des informations discrètes à communiquer, faîtes www.mossad.gov.il

source : Jerusalem Post, Jerusalem Report & Haaretz contribution : Albert SOUED
la série de Tsedekinfo est en ligne grâce à www.sefarad.org , par revues hébergées en français







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables