Election présidentielle du 14 mars en Russie : un appel du Grand Rabbin Berl Lazare

publié le dimanche 14 mars 2004
Partagez cet article :


publicité

(JPEG) A quelques jours de l’élection du président de la Russie, le grand rabbin Berl Lazare (de la Fédération des communautés juives de Russie - FEOR) s’est adressé à la communauté juive du pays pour lui demander de se rendre aux urnes dimanche prochain.

"Participer à un scrutin démocratique n’est pas simplement exercer un "droit de l’homme", c’est aussi et en premier lieu accomplir les commandements de Dieu", a souligné le grand rabbin au cours d’une interview accordée à l’Agence "RIA - Novosti".

La "liberté de choix" n’est pas simplement un "droit" au sens juridique du terme, c’est aussi un immense don de Dieu, ce qui fait la différence entre l’homme et l’animal". "Si nous voulons être digne des tâches que nous confie le Tout-Puissant, nous ne sommes pas seulement "en droit de choisir", nous avons l’obligation de concrétiser la liberté qui nous est offerte."

"Naturellement, a poursuivi Berl Lazare, cette obligation de concrétiser la liberté de choix ne se limite pas à la vie privée de l’homme, elle s’étend aussi à ses relations avec la société."

En conclusion, Berl Lazare a rappelé que "Les Saintes Ecritures offrent une multitude d’exemples montrant que l’homme ne doit pas rester les bras croisés en attendant que le Seigneur fasse quelque chose pour lui. "Si je ne fais pas quelque chose pour moi-même, qui le fera ? Ce sont des paroles des Sages qui gardent toute leur actualité aujourd’hui encore."





Né le 19 mai 1964 à Milan, Berl Lazare est le fils d’un rabbin hassidique. Il décide de poursuivre ses études dans une yeshiva de New York où il obtient son diplôme de rabbin et le titre de Dayan. 1987 - 1989 : Berl Lazare effectue un voyage de tourisme en URSS, où il enseigne illégalement le judaïsme. En 1990, il se fixe à Moscou où il devient rabbin de la synagogue de Marinaïa Rochtcha.
En 1992, il fait la connaissance du magnat israélien des diamants, Levy Levaev, qui demeure, aujourd’hui encore, son plus fidèle sponsor.
En 1996, il participe au congrès fondateur du Congrès juif de Russie (REK), dont il devient un des dirigeants (il quittera cette organisation en mai 2001). En 1998, quatre communautés du mouvement Chabad se regroupent en Fédération des communautés russes de Russie (FEOR). L’idée de cette nouvelle fédération est attribuée à l’homme d’affaires Boris Berezovski. Berl Lazare est élu grand rabbin de la FEOR en novembre 1999.
En 2000, il obtient la citoyenneté russe tout en gardant celle des Etats-Unis.

Bien que la situation se soit stabilisée, les rivalités demeurent entre la FEOR et la KEROOR /Congrès des organisations et des unions religieuses juives en Russie/ (membre du REK) qui s’est donnée Adolf Chaevitch pour grand rabbin. Berl Lazare a fortifié ses positions et passe pour être proche du Kremlin. Il milite activement, aujourd’hui, pour la réunion des deux organisations... sous son égide, bien entendu. Mais la KEROOR y est hostile, tout à la fois pour des raisons idéologiques et parce que les deux organisations sont sponsorisées par des groupes financiers très différents.



blog comments powered by Disqus



Articles incontournables