Le MRAP en quelques questions, K. Jbil & A. Feigenbaum

Tribune parue dans France Soir du 17 février 2004
publié le mercredi 18 février 2004
Partagez cet article :



Un rapport sur "les liaisons dangereuses du Mrap " (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) vient de paraître. C’est le fruit du travail de chercheurs indépendants, réunis en un Collectif Contre TOUS les Racismes (ccTr), très inquiets face à des dérives du Mrap. Ce rapport fait écho aux inquiétudes des militants du Mrap, qui ne comprennent plus les orientations de leur direction actuelle. Des militants ne comprennent pas que le secrétaire général du Mrap "fasse tribune et combat communs" avec le prêcheur islamiste Tariq Ramadan, comme l’indique Claude Askolovitch, dans le Nouvel Observateur du 8 janvier 2004. Un manifeste Contre TOUS les Racismes est accessible sur les sites internet de trois associations, et tous les citoyens peuvent le signer [sur les sites :

Mouvement des Maghrébins Laïques de France : http://mmlf.webdynamit.net/spip/
http://www.maghrébins-laiques.fr.st... ?id_article=157
Communauté-on-Line : http://www.col.fr/article-461.html
Primo Europe : http://www.primo-europe.org/


publicité

Le Mrap : des alliances avec des racistes notoires et des liens internet douteux

Depuis plusieurs années, certains partenaires du MRAP sont des extrémistes islamistes racistes, révisionnistes et antijuifs tellement notoires, que le Mrap lui-même a dû finir par les dénoncer : hier, Garaudy, Skandrani, Sfar, Mathlouti, aujourd’hui, Tariq Ramadan et Abdallah. Le rapport du ccTr cite nombre de manifestations, de pétitions, d’appels communs du Mrap avec ces individus. Il ne faut pas s’étonner si ces manifestations communes débordent vers l’antisémitisme ou sont suivies d’agressions anti-juives. Le rapport montre aussi que des communiqués du Mrap présentent des analogies frappantes avec ceux de ces extrémistes, au point que ceux-ci reprennent sur leurs propres sites ces communiqués du Mrap ! Ceci est inacceptable de la part d’une association antiraciste considérée comme une référence morale.

Qui a créé, qui utilise le mot "islamophobie", et dans quel but ?

Le concept d’islamophobie a été créé en Iran pour en accuser les femmes musulmanes refusant de porter le voile. Il a ensuite été utilisé par les mollahs contre Salman Rushdie. Il a été répandu en France par Tariq Ramadan. Aujourd’hui, des dirigeants du MRAP l’utilisent contre ceux qui critiquent l’islam et les islamistes et contre ceux qui défendent la laïcité. Ainsi, ils présentent les islamistes comme les victimes (de la laïcité). Comme le dit Eric Conan dans ’Express, la notion d’islamophobie est un vocable islamiste destiné à faire passer la laïcité pour du racisme. C’est un outil propagandiste des courants islamistes.

L’antiracisme sélectif du Mrap

Le rôle d’une organisation antiraciste est de qualifier le délit raciste, de désigner l’agresseur et d’être solidaire des victimes. Or, le Mrap minimise des agressions anti-juives d’une gravité inouïe (lynchages de Juifs, attaques de synagogues et d’écoles, terreur sur des enfants juifs au point qu’ils doivent changer d’établissement), et retourne les accusations contre les victimes. Quand il s’agit d’actes racistes anti-juifs commis par des jeunes issus de l’immigration, le MRAP publie des communiqués qui sont des chefs-d’oeuvre de double langage : d’abord il condamne l’agression ou l’attentat, puis il cherche un autre responsable que le responsable réel, et enfin il rend responsables de ces actes anti-juifs les Juifs eux-mêmes, ou bien Israël. Ce double langage condamne l’antisémitisme sans en qualifier les auteurs et en minimise la gravité. Le rapport du ccTr révèle ce double langage et cet antiracisme sélectif inacceptables.

Dans une seconde partie du rapport, à paraître, on verra que le Mrap néglige de nombreux actes racistes, pour peu que leurs auteurs soient arabo-musulmans.

Le Mrap cautionne le combat pour le voile

Mais que diable le MRAP va-t-il faire dans cette galère ? En quoi est-ce du racisme que de demander aux enfants musulmans du collège d’Aubervilliers d’appliquer la loi de la République ? Est-ce le rôle d’un mouvement antiraciste que d’aller s’opposer aux enseignants qui la font respecter ? Est-ce de "l’amitié entre les peuples" que de demander à de jeunes Françaises de refuser les lois de la République ? En réalité, le MRAP sort de son rôle et engage sa caution "morale" pour soutenir les islamistes.

Le Mrap instrumentalise le conflit du Proche-Orient

Comme les islamistes (qui cherchent à communautariser les Musulmans de France), le Mrap fait du conflit du Proche-Orient un thème privilégié d’action ou d’argumentation, avec des positions et des alliances inconditionnellement anti-israéliennes. Est-ce là le rôle d’un mouvement censé ¦uvrer, en France, à l’amitié entre les peuples ? Le rapport du ccTr révèle des similitudes d’argumentaires du Mrap et de courants islamistes au sujet des terroristes qui massacrent des civils du peuple israélien au Proche-Orient ; on retrouve les mêmes complaisances pour les agressions antijuives en France. Le rapport du ccTr présente de nombreux communiqués du Mrap, des captures d’écran sur Internet, révélatrices de cette orientation. La page intitulée "Palestine" (et non "Proche-Orient", ou "Israël-Palestine") renvoie, à une exception près, vers des sites radicalement anti-Israéliens, prônant le boycott du peuple israélien, et souvent ne dissimulant même pas leurs sympathies pour le mouvement terroriste Hamas. Et ces sites renvoient directement à certains sites encore plus haineux, proches de mouvements terroristes.

La réaction de Mouloud Aounit

M. Aounit a réagi, dans France Soir du 6 février. C’est la réponse d’un homme qui se sait dévoilé. Nous aurions aimé un débat d’idées, nous aurions aimé que le Mrap redevienne le Mrap, en qui les Français auraient à nouveau confiance. Hélas, M. Aounit répond sur la forme, avec des mots passionnels, parce qu’il n’a rien à répondre sur le fond. Le rapport du ccTr démontre, en effet, que des dirigeants du Mrap cautionnent, de tout leur poids, "moral" la propagande islamiste en France.

Le manifeste contre TOUS les racismes est accessible sur les sites du Mouvement des Maghrébins Laïques de France, de Communauté-on-Line et de Primo Europe.

http://mmlf.webdynamit.net/spip/
http://www.col.fr/article-461.html
http://www.primo-europe.org/

© France Soir



David Levy
webmaster


Kebir JBIL et Alexandre FEIGENBAUM sont membres du Collectif Contre TOUS les Racismes

Collectif Contre TOUS les Racismes



blog comments powered by Disqus

  • Le MRAP en quelques questions, K. Jbil & A. Feigenbaum
    6 septembre 2006
    Le MRAP comme un certain RAP(vous saisissez la nuance à une lettre près) est complètement disqualifié. Je commence à en avoir assez de ces fourriers et défenseurs "excuseurs" d’obsurantistes et d’antisémites intolérants.


Articles incontournables