Keren Hayesod Hotline No. 28

PUBLIÉ PAR LA DIVISION DE LA COMMUNICATION ET DU MARKETING DU KEREN HAYESOD
publié le mercredi 17 décembre 2003
Partagez cet article :


publicité

DANS CETTE ÉDITION

1. Les dirigeants des communautés juives de diaspora à Jérusalem

2. Un nouveau prix Tiferet Lion of Judah en hommage à de grandes donatrices

3. Les missions et projets parrainés par les sections du Keren Hayesod en Europe

4. Lancement du projet Net@ en Israël

5. Les activités du Keren Hayesod dans le monde

LE POINT SUR L’ALIYA

Depuis le dernier Hotline du 20 octobre 2003, 3224 immigrants sont arrivés en Israël : 1521 des pays de la CEI (ex-URSS) et d’Europe de l’Est ; 174 de France ;

389 d’Éthiopie ; 103 d’Argentine. Les autres sont originaires du Venezuela, du Chili, d’Uruguay, du Brésil, de Colombie, du Pérou, du Mexique, du Royaume Uni, de Belgique, Allemagne, Autriche, Inde, Turquie, Afrique du Sud, Australie, du Canada et des Etats-Unis. Depuis le 1er janvier 2003, 17 714 olim sont arrivés en Israël, dont 9469 des pays de la CEI et d’Europe de l’Est, 1522 de France, 2786 d’Éthiopie et 1013 d’Argentine

1. Les dirigeants des communautés juives de diaspora à Jérusalem le mois dernier

L’assemblée du Keren Hayesod qui s’est déroulée à Jérusalem les 17 et 18 novembre dernier a coïncidé avec l’Assemblée générale et avec le Conseil des Gouverneurs de l’Agence Juive ainsi qu’avec la « General Assembly » de l’Union des communautés juives nord-américaines, organisée pour la deuxième fois en Israël, la première ayant marqué le 50ème anniversaire de l’indépendance d’Israël en 1998. En présence de quelque 4000 participants qui ont témoigné leur solidarité avec Israël, ces manifestations ont impulsé considérablement l’économie de la capitale, essentiellement le secteur hôtelier, celui des restaurants, des taxis et des boutiques.

Pour la première fois, des dirigeants du Keren Hayesod dans le monde ont pris la tête de deux importantes commissions de l’Agence Juive où siègent cinq personnes : Julie Koschitzky, nommée co-présidente de la Commission à l’éducation et Danny Liwerant, élu co-président de la Commission à l’immigration de l’Agence Juive. Signalons que ces deux personnalités sont d’anciens présidents du Conseil des Gouverneurs du Keren Hayesod. Élus en juin dernier à ces postes, Julie Koschitzky et Danny Liwerant ont présidé ces commissions au cours des réunions de novembre.

Les grandes options du Keren Hayesod pour l’année 2004 ont été débattues par le Cabinet de la Campagne de collecte. Outre le rapport financier périodique, une nouvelle présentation en PowerPoint a été effectuée par Mike Bailey, directeur du Département des principaux donateurs, des missions et des manifestations spéciales de notre organisation. Ce fut également l’occasion du lancement du nouveau projet-phare à vocation sociale, le projet Net@ de promotion des jeunes désavantagés habitants des zones périphériques d’Israël par le biais d’un programme de formation technologique en partenariat avec les sociétés Cisco Systems , Tapouah, et l’Agence Juive. Un rapport détaillé sur la communauté juive et les activités de collecte du Keren Hayesod à Melbourne a été présenté à cette occasion par le président de l’Appel juif pour Israël, Jack Smorgon AM. 

En outre a été officiellement annoncée la fin du mandat de six ans de Nava Rubenzadeh en tant que présidente internationale de la Division féminine du Keren Hayesod. Nava, remplacée à ce poste par Joy Cohen de Londres est désormais présidente du Conseil international des Gouverneurs de la Division féminine de notre organisation. Joy a multiplié ses activités de volontariat depuis de nombreuses années et occupe une place centrale dans les cercles philanthropiques de son pays. Elle a dirigé à plusieurs reprises la Division féminine du Keren Hayesod et jusqu’à présent a été co-présidente nationale de l’Appel unifié juif pour Israël, ainsi que vice-présidente de la Division féminine internationale. Victoria Reimers, ancienne directrice du Conseil international des Gouverneurs, a été nommée présidente honoraire de la Division féminine internationale du Keren Hayesod-Appel unifié pour Israël.

Au cours de l’assemblée générale du Keren Hayesod, un émouvant dîner d’adieu a été organisé pour Nava Rubenzadeh au cours duquel de vibrants hommages pour son dévouement et ses réalisations lui ont été rendus par le président du Conseil international des Gouverneurs Harvey Wolfe et par le président mondial Avi Pazner. Nava a convoyé partout dans les communautés juives du monde où elle s’est infatigablement rendue le message de la Division féminine du Keren Hayesod. (Des interviews de Nava et de Joy Cohen seront prochainement publiées).

2. Un nouveau prix, Tiferet Lion of Judah, décerné à de grandes donatrices

Le nouveau prix Tiferet Lion of Judah du Keren Hayesod a été décerné à six donatrices le 18 novembre dernier par le président de l’État Moshé Katsav au cours d’une cérémonie à la résidence présidentielle. Une broche en or blanc et diamants noirs a été remise aux six récipiendaires. Deux autres donatrices absentes à cette occasion recevront leur prix au cours d’une cérémonie ultérieure. Il s’agit de Neri Bloomfield (Canada), Joy Cohen (Royaume Uni), Julie Koschitzky (Canada), Louise Paktor (Pays-Bas), Lily Silver (Canada) et Evelyn Tenenbaum (Guatemala). Les deux autres donatrices lauréates du prix sont Key Medlinger (Panama) et Shirley Lowy (Australie).

« Le prix Tiferet est accordé pour la première fois à des femmes exemplaires qui, par leur noblesse d’esprit, témoignent d’engagements exceptionnels et portent leurs dons au plus haut niveau. »

« On lit dans les Proverbes (IV, 9) ’Elle (la sagesse) posera sur ta tête un diadème de grâce, elle te ceindra d’une couronne de gloire’. Tiferet signifie « honneur ». La générosité des femmes récipiendaires du prix Tiferet Lion of Judah les rend dignes d’honneur, de la reconnaissance des Divisions féminines internationales du Keren Hayesod. Ce prix est l’expression du dévouement de ces femmes à la pérennité et à l’enrichissement de notre peuple. Elles apportent tiferet au peuple juif et à l’État d’Israël. » (Extrait du manifeste officiel du prix)

3. Les missions et projets parrainés par les antennes du Keren Hayesod en Europe

a) Suède (19-21 octobre) - C’est en automne que les Suédois viennent traditionnellement nous rendre visite. Un groupe de vingt fidèles militants sont venus visiter les projets qu’ils parrainent à Neve Michael près de Hadera, à Beershéva et à l’Institut supérieur de Galilée occidentale à Acre. Ce qui ne les empêche pas de réaffirmer leur solidarité et leurs engagements à de nouveaux projets. A l’école Aloumot de Beershéva, a été organisée une cérémonie de pose de la première pierre d’un parc technologique et artistique qui permettra aux enfants de la ville de suivre des cours et de présenter les travaux effectués dans le cadre de l’école Aloumot dont l’approche éducative est résolument pluridisciplinaire. À l’Institut supérieur de Galilée occidentale, le groupe de Suédois a dédié un bâtiment de sciences et de technologies en l’honneur de Franz et Eva Cohn, supporters de longue date du Keren Hayesod. Franz a présidé longtemps le Keren Hayesod en Suède.

b) Norvège (23-28 octobre) - L’association chrétienne Help Jews Home a fait preuve d’une grande fidélité à la cause d’Israël, où ses représentants se rendent au moins une fois par an. Fin octobre dernier, un groupe de 70 membres est venu témoigner sa solidarité sous l’égide du Keren Hayesod qui a organisé une journée ponctuée par une présentation de ses activités passées, présentes et futures, ainsi qu’une rencontre avec un immigrant d’origine éthiopienne qui a raconté son parcours. Le groupe s’est également rendu à Kiriat Bialik près de Haïfa où des initiatives remarquables sont prises au profit d’immigrants, essentiellement d’origine argentine. Puis ce fut une visite au kibbouts Bror Haïl où l’association finance les travaux de rénovation des dortoirs et où le groupe a rencontré les 16 jeunes participants d’origine argentine du programme Naaleh, principaux bénéficiaires des travaux de rénovation.

c) Genève (27 octobre) - Francis et Marie-France Minkoff de Genève et leur fille Vanessa ont laissé une profonde empreinte sur deux zones périphériques d’Israël en inaugurant le même jour deux projets importants. À Hamei Neguev, station thermale située dans cette région, la première pierre du Jardin Minkoff a été posée. S’adressant aux personnes présentes à la cérémonie, le président mondial du Keren Hayesod Avi Pazner a qualifié la station thermale de « perle du désert » et a évoqué l’importance de l’idéal sioniste de peuplement du désert, en particulier en cette période où Israël est confronté à une sérieuse menace démographique. Mme Minkoff a déclaré que le sionisme est l’âme de sa famille et a affirmé sa conviction que ce Jardin sera un centre de loisirs pour les habitants du Neguev, conformément au rêve de Ben Gurion. Elle a congratulé le Keren Hayesod pour son action au profit de l’immigration et de l’avenir d’Israël.

À Beershéva, l’Institut d’ingénierie du Neguev (sigle anglais NACE - Negev Academic College of Engineering) a bénéficié de la générosité des Minkoff. L’auditorium impressionnant qu’ils ont financé sur les lieux est doté d’équipements à écrans multiples et peut être divisé en trois salles de cours. Cette généreuse donation permettra la promotion de l’Institut NACE dans le peloton de tête des écoles d’ingénierie et de technologie du Neguev, attirera de plus en plus d’étudiants et encouragera les jeunes diplômés à s’installer dans la région. Signalons que la moitié des effectifs estudiantins de cet Institut sont de nouveaux immigrants originaires des pays de la CEI, d’Éthiopie et d’Argentine. Au cours de la cérémonie d’inauguration de l’auditorium, Francis Minkoff a indiqué que sa donation était fidèle à l’esprit de son père André Minkoff, qui a œuvré à la promotion de la technologie parmi les jeunes, la considérant comme la clé de l’essor et de l’avenir d’Israël.

d) Italie (7-12 novembre) - Les 33 participants à la mission italienne dirigée par Walter Meghnagi, le président national du Keren Hayesod d’Italie, ont visité des sites stratégiques tels que la barrière de sécurité, un emplacement situé à proximité de Sderot du nom de Nebi Marri qui surplombe la localité palestinienne de Beit Hanoun dans la bande de Gaza, ainsi que le plateau du Golan où le général de brigade (de réserve) Avigdor Kahalani les a briefés sur les durs combats qui se déroulèrent sur les lieux en 1973. Cette mission a également suivi une présentation de personnalités israéliennes sur des problèmes d’actualité, notamment par le professeur Sergio DellaPergola sur la situation démographique israélienne et ses implications pour l’avenir, ainsi que de dirigeants du Keren Hayesod : le directeur général Gad Ben Ari et son adjoint Allon Lev (directeur des services aux campagnes de collecte). La mission s’est rendue dans le Neguev où plusieurs projets sont financés par la communauté juive italienne, comme c’est le cas d’une bibliothèque à Sdot Neguev et d’un dispensaire à Sderot, ainsi que d’une salle de sport et d’une cinémathèque dans cette même ville qui compte parmi les plus dynamiques du pays. Temps fort de cette mission : l’inauguration d’une place située au cœur de Sderot et qui est entourée de projets financés par le Keren Hayesod d’Italie, la Place du Keren Hayesod-Italie.

e) Pays-Bas (9-14 novembre) - Le programme de cette mission formée de 75 personnes a été agrémentée de visites dans des sites historiques et de projets d’avenir. Depuis le Musée de la Première aliya et les caves de Zikhron Yaacov, en passant par une visite au Centre judéo-arabe pour la paix de Guivat Haviva, un briefing sur la sécurité par le colonel Miri Eisen, des services de renseignements militaires, une patrouille avec la Garde civile, une rencontre avec des journalistes hollandais en Israël, une visite de la vallée de Jezréel, dans un Centre musical à Nahalal, le mochav qui inspira le Roman russe de Méir Shalev que les membres de cette mission y ont d’ailleurs rencontré, une visite enfin à l’Institut Weizmann de Rehovot où est mené un projet scientifique de promotion d’enfants éthiopiens. Les membres de la mission ont pris part à la Célébration de la Campagne du Canada en hommage à Israël à Palmahim. Au palmarès de la campagne hollandaise du Keren Hayesod : l’inauguration de la garderie Shaked à Lod en l’honneur de 681 donateurs hollandais qui, au cours des cinquante années de fonctionnement du Keren Hayesod aux Pays-Bas, ont fait des donations sous forme de legs au Keren Hayesod, ainsi que l’inauguration du Square Herman Menco à Or Akiva à la mémoire du regretté militant, donateur et dirigeant du Keren Hayesod disparu l’an dernier. Le Jardin Nahala, offert par les Hollandais, jouxte la garderie et la rend particulièrement ludique. Au cours d’une cérémonie à Lod, le président mondial du Keren Hayesod Avi Pazner et le maire Benny Regev ont souligné le soutien exceptionnel de la campagne de collecte de Hollande à cette ville à la population mixte - juive et arabe - et qui est confrontée à de nombreux défis. À Or Akiva, ville à la forte population d’immigrants, le directeur général du Keren Hayesod Gad Ben-Ari a été rejoint par le maire Simha Yossipov qui a dîné avec les participants de la mission à Binyamina, localité dont la fondation remonte à 1922 et qui porte le prénom hébraïque du baron Edmond de Rothschild.

f) Zurich (20 novembre) - Le Centre Robert Saligman de développement de l’enfance créé à Sdot Neguev a été inauguré en présence du ministre du Travail et des Affaires sociales Zevulun Orlev, du maire de la ville voisine de Sderot, Yechiel Zohar, des filles de Robert Saligman Ira et Caroline, enfin de plusieurs dizaines d’amis de la communauté juive de Philadelphie actifs au profit de Partnership 2000 au Neguev, du directeur adjoint du Département Europe du Keren Hayesod Yaacov Moreno et de personnalités locales. Le projet, mené conjointement par des donateurs zurichois, la Fondation Robert Saligman et la Fédération juive de Philadelphie, accueillera et traitera les jeunes enfants de la région.

g) Italie (1er décembre) - Le Centre éducatif interdisciplinaire établi par le Keren Hayesod d’Italie a été inauguré le 1er décembre, date anniversaire de la mort de Ben Gurion, à l’Institut d’études de Sdé Boker où l’ancien premier ministre d’Israël a passé les dernières années de sa vie. Disciple de Ben Gurion, l’ancien premier ministre Shimon Peres a participé à la cérémonie et évoqué l’héritage de son mentor. Le Centre accueillera des conférences, des séminaires et des congrès focalisés sur des disciplines particulièrement importantes pour l’essor du Neguev, et sera également le point de départ d’excursions dans la région. Ce projet est mené grâce à une donation conjointe de Deborah et Beniamino Matatia de Faenza, de Lotte Schwartz de Minusio (Vaduz-Suisse) et de la campagne italienne du Keren Hayesod.

h) Belgique (8-11 novembre) - Une mission de solidarité composée de 200 membres, dont 80 jeunes, s’est récemment rendue en Israël. Cette mission, dont l’initiative revient à l’infatigable Francis Weitz, président de la Fédération sioniste locale, a été organisée avec la collaboration du représentant du Keren Hayesod à Bruxelles Shalom Cohen. Le groupe était accompagné par l’ambassadeur d’Israël en Belgique Yehoudi Keinar, qui lui a apporté la caution de l’Etat. Les membres de cette mission ont été reçus par le Premier ministre Ariel Sharon qui a exprimé son appréciation pour leur témoignage de solidarité. Une visite dans un centre d’intégration de Haïfa où les participants ont suivi avec intérêt les parcours de quatre nouveaux immigrants était aussi au programme. Un débat public sur le thème des accords de Genève a été animé par le Dr Denis Charbit de l’Université de Tel-Aviv et par Michael Adary, secrétaire général du Likoud mondial. Temps fort de cette visite : la cérémonie à la mémoire des 23 victimes de l’attentat terroriste au restaurant Maxim de Haïfa à proximité immédiate du bâtiment, en présence de l’ambassadeur de Belgique en Israël S.E. Jean-Michel Veranneman de Watervliet.

i) France (9-13 novembre) - Plus de 400 Juifs de France ont participé à une mission de solidarité organisée par l’AUJF, le CRIF et le FSJU, accompagnés d’officiels et de maires de France. Ils ont été reçus par le Premier ministre Ariel Sharon, le maire de Tel-Aviv Ron Huldaï, le chef d’état-major Moshé Yaalon et par le nouvel ambassadeur de France en Israël Gérard Araud. La mission s’est rendue sur les hauteurs du Golan , a assisté à des manœuvres d’artillerie et a suivi un briefing du général de réserve Avigdor Kahalani, héros de la guerre de Kippour. Elle a visité des projets extra-scolaires où sont pris en charge 65 000 jeunes Israéliens issus de familles défavorisées, qui y prennent leur repas de midi et bénéficient de soutien scolaire. La mission a été accompagnée et guidée par les trois délégués du Keren Hayesod en France : Dan Weinblum, Henri Levy et Michel Farhi. Ont aussi participé à cette mission 152 Toulousains motivés par la mission en provenance de cette ville dont les membres avaient pris part aux festivités du dernier Yom Haatsmaout et trois élus de la ville de Metz.

4. Lancement du projet Net@ en Israël

John Morgridge, président international de la société Cisco Systems, s’est rendu en Israël pour une journée afin d’assister au lancement du projet Net@, dans lequel sont partenaires le Keren Hayesod, l’Agence juive et l’association Tapoua’h. Sa courte visite, entamée par une conférence de presse qui a attiré de nombreux journalistes, a fait la une des quotidiens et des chaînes de radio et de télévision israéliennes. Puis ce fut le départ pour Jérusalem où John Morgridge avait été invité à participer à une session spéciale de la Commission des sciences et des technologies de la Knesset que préside le député Michael Eitan. Thème des débats : « Le fossé informatique » et comment le combler en Israël. Les députés de la Knesset ont suivi une présentation du projet Net@ avant de constater l’application du projet à Ramleh, l’une des huit villes où il est mis en œuvre au profit de Juifs, d’Arabes et de nouveaux immigrants. Une soirée festive à Tel-Aviv en présence de Méir Shitrit, ministre délégué près le ministère des Finances, du président de l’Agence Juive Sallaï Meridor, du directeur général du Keren Hayesod Gad Ben-Ari, des instructeurs de Net@ et des maires de deux villes impliquées dans le projet, a conclu cette importante visite. M. Morgridge a déclaré qu’Israël est le premier pays au monde où un partenariat de ce genre est entrepris.

5. Les activités du Keren Hayesod dans le monde

a) Les plans de YAHDAV 2004 sont en cours de finalisation. Yahdav 2004 attirera des jeunes de tous les pays du monde qui viendront participer à cette importante manifestation d’identité juive en Israël entre le 28 juillet et le 4 août 2004. Des cartes ont déjà été envoyées pour que les futurs participants retiennent ces dates.

b) Les dates du prochain Congrès mondial du Keren Hayesod en juin prochain ont été fixées : du 15 au 18 juin en Galilée et sur les hauteurs du Golan.

c) La Conférence du Young Leadership européen a eu lieu à Paris du 7 au 9 novembre dernier, simultanément à la célébration du 30ème anniversaire du Young Leadership de France. Plus de 500 participants ont passé un week-end ensemble et 866 ont pris part à une soirée dansante. Points forts du week-end : un débat avec le colonel (de réserve) Amos Gilad centré sur le thème : « Analyse géopolitique du Proche-Orient : les dangers auxquels Israël est confronté » ; une séance avec le lieutenant colonel (rés.) Olivier Rafowicz, directeur des services d’immigration de l’Agence Juive de France et ancien porte-parole de Tsahal ; avec Gil Bufman, économiste en chef de la banque Leoumi ; avec Daniel Segre, directeur du Young Leadership international, sur le thème du Leadership ; enfin avec une nouvelle immigrante originaire de France, blessée dans l’attentat terroriste du 1er décembre 2001 rue Ben Yehuda à Jérusalem. La superbe soirée de gala qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur Avi Pazner, Harvey Wolfe, David de Rothschild et Nissim Zvilli, ambassadeur d’Israël en France, s’est achevée par un concert du chanteur populaire israélien David Broza.

d) Vingt-trois membres de l’organisation chrétienne pro-israélienne PATMOS de Finlande ont annoncé le lancement d’une nouvelle campagne de collecte intitulée « Exodus 366 » au cours d’une soirée en présence de l’ambassadeur d’Israël Shemi Tzur. Recensant 14 000 adhérents, cette organisation est étroitement liée au Keren Hayesod. Un message de remerciement pour son soutien constant adressé par le président mondial du Keren Hayesod, l’ambassadeur Avi Pazner, a été lu au cours de la soirée. Les dirigeants de PATMOS ont précisé que leur organisation s’engage à parrainer un immigrant par jour pendant une année entière.

e) En Norvège, l’organisation Help Jews Home a pris les mêmes engagements et remettra un certificat de reconnaissance à chaque parrain de ce projet.

Produit par le Département Communication et Marketing du Keren Hayesod Rédactrice : Ellen Shmueloff







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables