A mes frères de France

Tribune de Benjamin Parienti, du Kangourou Club
publié le samedi 6 décembre 2003
Partagez cet article :


publicité

Aujourd’hui beaucoup de juifs français se posent la question de savoir s’il faut faire son alyah et si le moment est bien choisi.

Un sondage récent montrait que 6 % de juifs français avaient décidé de la faire dans un avenir proche.

Ce chiffre est certes encourageant (cela équivaut à environ 40 000 personnes ), mais que feront les 94% restants ?

A la veille des élections présidentielles, l’agence juive était submergée de demandes : l’effet LE PEN !

Oui et après ?

Pour notre part nous avons, ma femme et moi, pris notre décision en février 2002 en pleine intifada et posé les pieds en Eretz le 2/09/2002 ( comme le 2500 autres français en 2002).

Avant cela, en novembre 2001, je réalisais un volontariat civil à une époque ou les avions étaient vides ( deux mois après le 11 septembre )et les touristes rares.

Alors un an après, regrettons-nous notre choix ?

Pas le moins du monde et pour les raisons suivantes :

Nous n’avons pas quitté la France à cause de l’antisémitisme ambiant et de l’insécurité permanente mais parce que nous avons décidé de rejoindre nos frères et sœurs sur notre terre : Israël !

Nous n’avons pas fuis la France , nous sommes rentrés chez nous en Israël !

Nous l’avons fait par solidarité, amour et foi, rien ne peut nous le faire regretter et surtout rien ne peut nous faire revenir !

Nous l’avons fait pour nos deux filles, pour leur donner un avenir.

Alors bien sûr, certains nous dirons que la situation économique n’est pas favorable, chômage, récession ...

Qu’il n’y a pas de sécurité, que la mort peut nous faucher à tout instant, que le pays est divisé entre laïcs et religieux, qu’il y a en Israël de nombreux maux identiques aux pays occidentaux comme la prostitution, la criminalité, la drogue ... bref qu’Israël est un pays comme les autres, alors pourquoi y aller ?

Eh bien justement non !

Israël n’est pas un pays comme les autres !

Israël est le pays des juifs (le seul), le pays de la terre promise, promise à ces millions d’exilés de par le monde,

Le pays qui fait refleurir le désert, le pays moderne à la pointe de la technologie et des sciences

Le pays à la démocratie la plus avancée

Le pays qui sauve un bébé irakien, tout simplement parce qu’il se bat pour la VIE, toutes les vies !

J’aime ce pays parce que c’est mon pays et c’est le seul

J’aime ce pays parce que mon D m’a ordonné d’en prendre possession

J’aime ce pays parce que c’est une terre de miracle, de défi à l’humanité toute entière

J’aime ce pays parce qu’ici je vibre, je bouillonne, je rage plus qu’ailleurs

J’aime ce pays parce qu’ici je peux vivre pleinement mon judaïsme, ici on porte sa kippa, son étoile, ses tsitsits, sa barbe, son chapeau, ses péottes, sans honte ni crainte

J’aime ce pays parce qu’ici je peux porter chabbat, je peux manger cacher sans difficultés, je peux déguster les salades vertes du goush katif et sans avoir à éliminer pendant des heures les petites « bébêtes » !( vous savez le Goush Katif, là où tombent chaque jour 2 missiles kassam sans que le monde ne s’émeuve !)

J’aime ce pays parce qu’ici il fait bon VIVRE, les gens d’ici aiment la vie comme d’autres aiment les kamikazes.

J’aime ce pays parce qu’ici les gens sont accueillants et que leur porte est toujours ouverte et leur table dressée.

J’aime ce pays parce qu’il m’a accueilli les bras ouverts et parce qu’il attend tous les juifs du monde entier pour qu’enfin nous puissions réaliser et vivre tous ensemble les prophéties.

Alors bien sûr, même si vous juifs de France vous aimez Israël et y passez souvent vos vacances ( 57 000 en été 2003 !)

Même si vous avez des raisons de ne pas venir y vivre aujourd’hui ( famille, affaires, études, peur...)

Même si peut-être, pour certains d’entre vous Israël ne représente rien ou représente « un petit état de merde » « un pays qui menace la paix dans le monde » un pays « arrogant et fier » « un pays qui occupe des territoires »

Même à vous je dis ceci :

On ne peut à la fois se prétendre juif et ignorer Israël et son judaïsme plurimillénaire

On ne peut se prétendre juif et ignorer 3300 ans d’histoire, de persécutions, de pogroms, d’expulsions, de crimes, et d’injustices et vivre comme si de rien n’était ou avec la mémoire dans la bibliothèque du salon

On ne peut se prétendre juif et ne pas être solidaire de ses frères qui se battent en première ligne

On ne peut se prétendre juif et ne pas vivre en israel ( commandement divin, terre promise à nos ancêtres )

On ne peut se prétendre juif et ne pas reconnaître la Thora comme « colonne vertébrale » du peuple juif

On ne peut se prétendre juif et assister impuissant devant sa TV aux événements qui se passent en israel.

On ne peut se prétendre juif et laisser le mont du temple, la judée et la samarie entre des mains étrangéres.

Fallait-il venir en Israël en 1920, en 1948, en 1956, en 1967, en 1973, en 1991, en 2000 ?

Quelle année était plus favorable ?

La seule année qui est favorable pour son alyah est celle que vous aurez décidée !

Mais n’attendez pas indéfiniment, prenez la décision qui s’impose, fixez une date et organisez-vous.

Dites vous bien que vous n’êtes plus seul, parlez en autour de vous, entraînez-vous les uns les autres et vous verrez , Netanya et Eilat n’ont rien à envier à Juans les Pins , Tel Aviv et ses grattes ciel au quartier de la défense , et je ne parle pas de JERUSALEM, vous en frissonnerez devant sa beauté !

Plus vous serez nombreux à venir et plus d’autres nous rejoindrons .

N’ayez pas peur, car en venant en masse vous recréerez en israel votre activité économique, vous retrouverez vos amis, votre famille et même votre mode de vie si cela vous chante .

Les russes sont venus par centaines de milliers !

Vous avez sans doute versé un don à l’aujf pour aider à cette alyah, c’est bien il fallait le faire .

Maintenant il faut penser à vous ; prenez votre destin en main !

Aujourd’hui grâce à tous ses fils, laïcs et religieux, du nord et du sud, de l’est et de l’ouest, ISRAEL REVIT !

N’écoutez pas les défaitistes, les pessimistes en tout genre, les angoissés de naissance, ceux qui n’ont pas confiance et qui se demandent tous les jours pourquoi ils vivent, ceux qui cèdent à Taba , Camp David ou Genéve.

Ecoutez ceux qui en veulent, ceux qui se battent tous les jours, ceux qui ont la foi qu’ils soient à Jéru, Hévron, Eli ou Ariel .

Ecoutez ceux qui croient en l’avenir, persuadés de leurs droits sur cette terre.

Ecoutez cet appel sincère de vos frères et rejoignez-les.

Continuerez-vous indéfiniment à être les spectateurs de votre histoire, en la subissant, en rasant les trottoirs de paris ou de Marseille, en cachant votre kippa et votre étoile ou préférez-vous être l’acteur principal qui choisit fièrement et dignement de diriger son destin ?

Pour ma part j’ai choisi... à votre tour ...

Benjamin Parienti

Né à marseille de parents traditionnalistes , école Yavné de marseille puis lycée laïc.

Engagé communautaire bénévole de 1983 à 1990 pour un club de célibataire .

J’ai crée en 1990 le club de vacances cachéres : Kangourou Club ( séjours en France ).

Et si D veut l’été prochain aussi, des séjours en Israël.

Par Benjamin Parienti



David Levy
webmaster




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables