Je suis allé en Israël, et j’en suis même revenu

publié le samedi 6 décembre 2003
Partagez cet article :


publicité

Cher(e)s amis (es)

Je suis allé en Israël, et j'en suis même revenu. (Et tant pis pour ceux qui n'étaient pas du voyage)

Voici la réponse à tous ceux et celles qui m'ont posé la question:

Et comment s'est passé ton voyage en Israël?

Très bien merci, je dirais même formidable, et b"h je prépare déjà celui de l'année prochaine.

Non en sortant de l'aéroport Ben Gurion il n'est pas nécessaire de se coucher à terre ni de faire attention en marchant, et pour ceux qui ont encore peur de faire le voyage, non, « j'ai bien vérifié, il n'y a pas de champs de mines à l'extérieur de l'aéroport ». Pour me déplacer j'ai fais comme tous les Israéliens, j'ai pris les transports publics et je me suis même surpris en flagrant délit de relaxe total. Les gens vivent leurs vies de tous les jours en Israël. Six millions de gens vont au travail tous les jours, les autobus sont bondés, ils vont au restaurant, ils vont au cinéma, ils emmènent les enfants à la garderie. Les centres commerciaux, du moins pour ceux que j'ai visité, étaient pleins de mondes.

Vous ne pouvez imaginer le sentiment de bien être profond qu'on éprouve de se trouver en Israël parmi tous ces gens.

Effectivement, la récession a été très dure, de nombreux magasins sont fermés, le chômage a atteint des proportions catastrophiques, les "soupes populaires" n'ont jamais été aussi populaires, le gouvernement a sabré dans tous les programmes d'aides sociales.

Une bonne nouvelle malgré tout, au GA http://www.israelpr.com/general_assembly_ga_israel.html , basé sur des statistiques scientifiques, Benjamin Netannyahou nous a annoncé la fin prochaine de la récession et le début de la reprise économique.

Mon voyage? Encore une fois je me répète « For-mi-dable » C'est une semaine de bénévolat civil à Be'er-Sheva, deux semaines de travaux civils à l'armée dans le cadre du programme Sar-El, et 4 jours à l'Assemblée Générale des Fédérations Juives d'Amérique du Nord (et je pense de douze autres pays à travers le monde).

Nous étions 9 de Montréal à participer au programme de 2 semaines à Sar-El http://www.serve.com/CVI/"Sar-El CanadaCanadian Volunteers for Israel, alors que le même jour environ 100 Français débarquaient, certains pour des séjours de 2 à 3 mois. Le groupe de Français a été reparti sur différentes bases en Israël. J'ai rencontré des personnes qui y passent 6 mois par années. Le programme de Sar-El (programme de travaux civils à l'armée) est ouvert à tous et à toutes (sans distinction de races ou de religions), le seul pré-requis, c'est d'être parrainé et de répondre à un questionnaire assez étoffé. Les Juifs de France ont envahi Israël, Eilat est rempli de vacanciers en provenance de France, il faut les imiter.

Malheureusement trop de Juifs Nord Américains ou de Juifs Canadiens n'ont encore jamais mis les pieds en terre d'Israël et il serait temps de  faire en sorte à ce que ces statistiques changent. Surtout ne vous privez pas d'un voyage mémorable en Israël basé sur de fausses présomptions d'insécurité. A Paris j'ai dormi dans un appartement qu'avait mis à notre disposition la cousine d'une amie, cet appartement se trouve à la porte de Clichy. Et bien croyez moi ou non, en descendant dans la rue, j'ai ressenti un sentiment d'insécurité surtout le soir, ce qui ne m'était jamais arrivé en Israël. Ceux qui habitent Paris me comprendront.

Be'er-Sheva, une semaine: 

  • Le matin très tôt. Confection de sandwichs à Beth Ety pour une école on l'on soupçonne de nombreux élèves de n'avoir rien mangé le matin et pour qui cela sera probablement que le seul repas de la journée.
  • Demi journée dans un centre de jour pour handicapés physiques. Manifester notre présence en les aidant à confectionner des articles artisanaux. Nous tenions surtout à dire à tous ces gens formidables, que nous avions fait le voyage du Canada tout spécialement pour venir leur rendre visite.
  • Aide dans un restaurant (Be'er Shova) pour les plus démunis où le repas ne coûte seulement qu'un Shekel (CA $0.35) On ne pose pas de questions, il suffit de se présenter et de payer 1 Shekel (et l'on pourra manger même si l'on n'a pas d'argent).
  • Pour certains: Distribution de 17h à 20h de pamphlets à la sortie de super marché encourageant les gens à acheter et déposer dans un grand cageot placé juste à la sortie, des denrées non périssables pour des familles nécessiteuses. Et ça marche, les gens donnent.Pour d'autres: présence de 2, 3 heures au centre pour handicapés de Beth Cohen
  • Garde civile: Patrouille le soir avec des volontaires de la police Israélienne. Très pèpère, pour nous, cela ressemblait plutôt à de la visite de Be'er-Sheva que les bénévoles Israéliens voulaient absolument nous faire découvrir, tellement ils sont fiers de leur ville en pleine expansion. Les patrouilles se font, gyrophares tout allumés, en plus de rassurer la population cela a un effet dissuasif pour ceux qui auraient de mauvaises intentions.

Merci à la Fédération CJA http://www.federationcja.org/fr   et en particulier à « Partnership 2000 » http://www.partner.org.il/beersheva/ , qui pour la 2ème année consécutive, nous permet de réaliser ce programme formidable à Be'er-Sheva.

« Heureux qui comme Edmond à "DJ'ULIS" a fait un beau voyage »

Sar-El, deux semaines quelque part sur une base en Israël

  • La plupart d'entre nous avons travaillé sur des masques à gaz que l'armée révise régulièrement. Vérification des filtres, montage de moteurs à piles propulsant l'air dans les masques à gaz pour enfants ou masques à gaz spéciaux pour adultes souffrant de problèmes respiratoires. Montage des boîtes de cartons spécialement conçues pour recevoir le kit complet. Nous sommes devenus des spécialistes.

D'autres sont allés travailler au magasin de la base qui s'occupe des uniformes et de l'intendance en général. D'autres sont allés travailler à la cuisine. D'autres sont allés travailler sur des tanks. Comme vous voyez, le travail est très diversifié, il y a l'embarras du choix et du travail adapté selon les capacités de chacun.

La motivation est forte, au masque à gaz notre rythme est rapide, peut être même un peu trop pour certain!

G.A. à Jérusalem quatre jourshttp://www.israelpr.com/general_assembly_ga_israel.html

  • Dimanche soir, soirée d'ouverture au centre des congrès de Jérusalem (Binyané Ahouma). Le Premier ministre Sharon, le Président Katsav ainsi que d'autres dignitaires, nous ont adressé la parole.
  • Lundi journée de conférences reparties en de nombreux ateliers d'une durée d'une heure et demie chaque.
  • Mardi. Six douzaines d'autobus sont partis dans toutes les directions transportant les participants vers autant de visites organisées. En ce qui me concerne c'était l'autobus 43a « la politique de l'eau en Israël ». Nous avons visité des centres de purification d'eau d'égouts et de rivières venant des territoires occupés par les Arabes. Comment l'eau polluer de Tulkarem est transformé en eau purifiée à Emek Hefer et à Yad Chana. L'eau était réservée pour l'arrosage seulement (on ne pouvait en faire de l'eau potable car il y avait trop de M….;-). L'usine de purification se trouve en face de Tulkarem, et l'on nous a dit que c'était là, au sujet de l'eau, le seul endroit où il y avait encore, par la force des choses, un semblant de dialogue entre Arabes Palestiniens et les Israéliens. Nous avons également visité une école située en bordure du mur. Les enfants nous ont fait part de leurs angoisses la nuit car ils entendaient constamment des coups feux en provenance de l'autre coté. A midi pique-nique royal offert par le KKL sous la tonnelle à l'ombre des eucalyptus en bordure de la Rivière ALEXANDER Séance de plantation d'arbre. En soirée, grande fête dans le vieux quartier historique de Nevé Tzedek (Tel Aviv). Dan Hôtel a servi un immense buffet reparti en une douzaine de stations avec autant de variétés en ce qui concerne la nourriture. L'Ambassadeur des États Unis ainsi que celui du Canada nous ont adressé la parole. Mes amis, quelle fête! 21h retour à  l'hôtel à Jérusalem.
  • Mercredi. Matin conférence, après midi séance de clôture. En soirée, grand défilé à travers les rues de Jérusalem. Des milliers de ballons bleu-blancs, des ballons avec des drapeaux Américains et des drapeaux Canadiens, des centaines de drapeaux Américains et Canadiens. Des centaines de pancartes identifiant chaque fédération. Voir ces milliers de congressistes défiler dans Jérusalem nous a tous donné  la chair de poule. Je peux difficilement vous exprimer ici toute l'émotion ressentie. Des moments inoubliables gravés à jamais dans nos cœurs.

Chers amis, il faut aller en Israël, ceux qui n'y sont pas allé dernièrement ne savent pas ce qu'ils manquent.

Moi j'ai déjà planifié celui de l'année prochaine et vous?







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables