En ces temps tourmentés

publié le samedi 6 décembre 2003
Partagez cet article :


publicité

En ces temps tourmentés, où l’on entend parler de « guerre et paix »,
En ces temps tourmentés, où à Genève (pays entre guillemets neutre durant la Shoah) on signe des traités de paix entre minorités, et contre la majorité démocratiquement élue en Israël,
En ces temps tourmentés, où les rues des villes de France sont souillées par des croix gammées,
En ces temps troublés, où les cimetières juifs sont profanés, les écoles brûlées,
En ces temps troublés, où des pseudos-comiques sont antisémites à la télé,
En ces temps troublés où certains évoquent l’Islamophobie alors que c’est l’antisémitisme qui renaît de ses cendres, pardon, de nos cendres, comme le disait si justement Herbert Pagani
En ces temps troublés, où pour les juifs de Diaspora, Israël devient ENFIN une nécessité,
En ces temps tourmentés , où est la vérité ?

La vérité c’est la Terre d’Israël,
La vérité c’est le Peuple d’Israël,
La vérité c’est le quotidien rarement facile de nos frères israéliens,
La vérité c’est que nos frères sont face aux attentats et à la crise économique,
La vérité c’est comme toujours le présent, le présent qui reste à construire
A construire, pour préparer l’Avenir

Avenir, en un seul mot et ....
A Venir en 2 mots également,
Avenir puisque l’avenir du Peuple juif semble s’assombrir en diaspora,
Avenir puisque la chance d’Israël, le futur d’Israël, la réussite d’Israël c’est l’Alya
Alya....Juifs- A- venir (en deux mots cette fois) en Israël,

Et si c’était encore une fois la Galouth (l’exil) qui sauvait Israël en y précipitant le Peuple Juif, en l’expulsant vers la Terre de nos ancêtres ?
Et si c’était encore une fois la Galouth qui, en précipitant les forces vives et bourgeoises de France, d’Europe et d’ailleurs, ferait re-démarrer l’économie israélienne ?
Et si c’était encore une fois le philosophe juif, Zeev Jabotinsky, qui avait raison ? Il écrivait, il y très longtemps déjà, que si nous ne liquidions pas la Galouth, c’est la Galouth qui nous liquiderait.

Et si un jour, les autres, ceux qui se permettent de nous juger , ceux qui ne votent pas en Israël, ceux qui ne travaillent pas en Israël, ceux qui ne font pas de Milouhim en Israël, ceux qui n’ont pas fait l’armée en Israël, ceux qui parlent de « paix » à tout instant, sans pour autant subir les centaines d’attentats meurtriers, si ceux là s’arrêtaient de regarder Israël et se penchaient un peu plus sur d’autres pays non démocratiques ( alors qu’Israël est la seule démocratie de toute cette région), dans ces pays où la guerre, la famine et l’injustice sont le lot quotidien ?

Et si un jour nous commencions à penser à notre futur en Israël, et si ce n’est pas notre futur, alors celui de nos enfants voire celui de nos petits enfants ?
Comment y penser ?
Les moyens ne manquent pas...
Construire, bâtir, préparer, planter, semer, fabriquer les infrastructures, accomplir tous ces actes comme les pionniers l’ont fait, l’ont rêvé, il y a bientôt 102 ans, lors du 5ème Congrès Sioniste de Bâle, le 29 décembre 1901, le jour de la création du Keren Kayemeth LéIsraël.

Quel chemin parcouru depuis 102 ans ?

Oublions les arbres qui ne représentent que 27% de notre budget (et ce, même si nous en avons planté plus de 220 millions depuis 1908).

Pensons aux 7.000 km de routes bâties, aux plus de 1.000 localités construites sur les terres du KKL et grâce au financement du KKL, aux centaines de parcs de forêts et d’aires de loisirs, aux 160 réservoirs d’eau qui favorisent l’agriculture, aux zones touristiques et industrielles bâties par notre Institution, au désert du Néguev, qui représente 66% de la surface de notre Etat, et que le KKL va faire fleurir, pensez y, et rappelez vous, le KKL est LE vecteur qui construit Israël, et enfin le KKL c’est vous, le KKL ce sont vos dons, les sionistes : c’est vous, les patriotes c’est vous, car c’est vous qui contribuez à la construction de cet Etat qui n’a que 55 ans, c’est vous qui préparez votre avenir et celui de vos enfants, c’est vous qui bâtissez la terre de nos ancêtres, la terre d’Israël.



Philippe Sarfati
Directeur JNF-KKL Sud de la France


KKL
11 rue du Quatre Septembre
75002 Paris
Tel : 01.42.86.88.88.
www.kkl-france.org


blog comments powered by Disqus



Articles incontournables