ARAFAT2003BUG.EXE

Editorial de Bernard Musicant, président de Connec’Sion
publié le mardi 16 septembre 2003
Partagez cet article :


publicité

Chers amis, Parmi les plaies qui ont sévi cet été, il y en a une qui persiste et que nous n’arrivons pas à mettre hors d’état de nuire. Il s’agit d’un virus dangereux nommé ARAFAT2003BUG.EXE.

En effet, ce virus polymorphe a des alias connus comme ARAFAT.OLP-1964, ARAFAT.ONU-1974, ARAFAT.BEYROUTH-1982, ARAFAT.OSLO-1994 , ARAFAT.INTIFADA-2000, et encore d’autres souches virales infectieuses.

Malgré tous les antivirus connus à ce jour, comme SHARON ANTIVIRUS 2003 et ses prédécesseurs MAC BARAK ANTIVIRUS, ANTIVIRUS PERES ou ZONE ALARM NETANYAOU, aucun des patchs des 30 dernières années n’a réussi à éradiquer cette nuisance de manière définitive.

Il a même réussi à s’emparer de nos carnets d’adresses pour se faire accueillir en héros dans le monde entier, à l’ONU, à PARIS, à WASHINGTON ou MOSCOU. En s’avançant masqué sur ses intentions belliqueuses et assassines, il a réussi à pénétrer au cœur des plus puissantes unités centrales du monde.

Il a utilisé ses ramifications et sa fascination d’objet indestructible pour afficher des images perverses sur vos écrans : le petit Mohamed Al-Dura dont on ne saura peut-être jamais ce qui s’est vraiment passé, des chars devant la basilique de Nazareth, la mise à sac des finances palestiniennes à son seul profit, ...

Il a même réussi à occulter et à détruire les images négatives pour lui : les corps calcinés et déchiquetés dans les autobus Egged, la fille qui est enterrée avec son père le jour où elle devait passer sous la houppah, et tant (trop) d’autres images inoubliables.

Les concepteurs israéliens de pare-feu construisent un pare-feu FIREWALL SECURITY FENSE 2003 autour des forces vives d’ISRAEL malgré les restrictions budgétaires et les tentatives de sauvegarder ce virus si fascinant pour certains esprits dérangés (je n’ose dire paranos).

Malgré les divers patchs, il existe des trous dans la sécurité et ce virus lance ses attaques mortelles contre notre cœur, le microprocesseur PENTAMD ISRAEL à 5763 MégaHertz.

D’ici quelques semaines, la version 5764 va sortir dans le Monde entier, en même temps, pour inonder le Monde de sa vivacité, de sa dignité et de sa puissance, un futur cru toujours attendu avec des pommes et du miel. Le jingle habituel SHANA TOVA (version YESHIV’AC) sera repris par des millions d’âmes à travers la Planète.

Mais ce virus ARAFAT2003BUG.EXE a engendré des virus de même acabit, sinon pires, et dont le seul but est de se propager à travers la planète : HEZBOLLAH.ORG, HAMAS.KILLER, DJIHAD.ASSASSIN et tueurs de vie.

Malheureusement, ces virus démoniaques à la stratégie mortelle annoncée haut et clair fascinent nos chercheurs en gaucho-altermondialo-antisémitisme. Malgré la mise en quarantaine d’ARAFAT2003 dans le répertoire TERRITOIRES\RAMALLAH\MOUQATAH, nos éminents chercheurs et donneurs de leçons persistent à vouloir maintenir ce processus nuisible en état de marche.

Même le processus AP-PREMIER-MINISTRE a essayé de mettre en priorité basse ou en désactivation ARAFAT. Cependant, ce virus apparaît indestructible et résistant à toutes les mises en quarantaines, aussi bien à RAMALLAH qu’à TUNIS dans une version précédente.

En cette annonce bienvenue d’un nouveau PENTAMD ISRAEL 5764 et de sa version PENTAMD MONDEJUIF 5764, nous ne pouvons qu’espérer que le nouveau modèle saura résister de toutes ses forces aux attaques des virus de tous poils.

Nous saurons évidemment tous mettre ce nouveau processeur au sein de notre unité centrale JERUSALEM et profiter de sa puissance, de sa force et de sa vivacité.

Vivement la version finale SHARON ANTIVIRUS 5764 (et ses successeurs) qui parviendra à libérer les composants palestiniens du joug de ce virus malfaisant pour la communauté mondiale.

Cordial Shalom, Informatiquement Votre.







blog comments powered by Disqus


Articles du même auteur
 


Articles dans la même rubrique
 


Articles incontournables