Le 12/9/03

Communiqué de Nissim Zvili, Ambassadeur d’Israël en France

publié le lundi 15 septembre 2003
Partagez cet article :


publicité

En prenant la décision stratégique du recours à la violence et au terrorisme, Yasser Arafat a pris la responsabilité de semer à nouveau le chaos dans la région. Il a personnellement encouragé, financé, provoqué et incité son peuple à la haine et à la violence afin de saper et torpiller tout effort ou toute tentative d’apaisement et de dialogue politique.

Parallèlement, une autre fraction palestinienne, représentée par les islamistes fondamentalistes du Hamas et du Jihad islamique, a agi exactement dans les mêmes intérêts que Yasser Arafat, c’est à dire dans le but de réduire le processus de paix à néant.

Les motivations de ces mouvements fondamentalistes islamistes sont néanmoins quelques peu différentes, mais elles sont parfaitement claires : elles visent à la destruction de l’Etat d’Israël et à l’éradication de toute présence juive dans la région.

Leur stratégie est simple : tuer le plus grand nombre possible de Juifs et d’Israéliens.

Au milieu de ces deux franges extrémistes, le camp modéré, représenté par Mahmoud Abbas et la plupart des Ministres palestiniens, n’a disposé jusqu’à ce jour que d’une marge de manœuvre très limitée.

Dans ce contexte, les conclusions de l’Etat d’Israël sont sans équivoque. Yasser Arafat ne constitue plus seulement un obstacle à la paix, mais un élément destructif empêchant toute possibilité d’avancée politique. En conséquence, sa présence dans la région met désormais en danger le sort de la paix mais aussi celui de nos deux peuples, palestiniens et israéliens.

Cette décision de principe a été prise dans un souci d’équilibre et de prudence. Elle répond à une situation précise et déterminée. Le Gouvernement de l’Etat d’Israël décidera de son application au moment opportun

Seul l’octroi de pouvoirs effectifs aux forces modérées palestiniennes permettra de trouver une solution pacifique au conflit. En attendant, la tâche du Gouvernement israélien, comme celle de chaque gouvernement démocratique, est de protéger la vie de ses citoyens. Israël, pas plus qu’un autre Etat, ne saurait accepter de voir ses citoyens massacrés dans ses rues, ses cafés ou ses autobus.

Nissim Zvili, Ambassadeur d’Israël en France



David Levy
webmaster




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables