Devarim : Qu’est-ce que c’est Torah ?

publié le jeudi 23 juillet 2015
Partagez cet article :


publicité

Le livre de Deutéronome- qu’on commence a lire cette semaine d’après le calendrier annuel de lecture de la Torah- est présenté comme un long discours d’adieu de Moïse.

Le leader a réuni les gens dans les plaines de Moab, après avoir conquis la rive est du Jourdain.

Là, il récapitule l’histoire passée d’Israël afin de se concentrer sur la nouvelle situation du moment : une nouvelle génération, une nouvelle direction, une nouvelle terre.

Ainsi, le chapitre 1 verset 5 du livre du Deutéronome dit :

De l’autre côté du Jourdain, dans le pays de Moab, Moïse commença à expliquer cette torah Chaque fois que le mot « torah » apparaît dans les livres précédents du Pentateuque, il ne le fait pas en référence à l’ensemble de la tradition biblique, tel qu’on entend le mot aujourd’hui.

Avant Deutéronome le mot « Torah » se réfère à des instructions données par les prêtres dans des cas particuliers (par exemple, la "torah de la lèpre," la "torah du mari jaloux », etc.).

C’est parce que le nom « torah » est dérivé d’un verbe hébreu qui signifie « instruire ».

Pour être bien sûr, "torah" n’était pas nécessairement l’enseignement de Dieu. Comme nous le voyons dans le Livre des Proverbes, « Torah » pourrait être l’enseignement d’un parent à un enfant :

“Mon fils, n’oublie pas ma torah et que ton cœur retienne mes commandements”

« Mon fils, reste attaché aux préceptes de ton père, et ne rejette pas la torah de ta mère ! »

Le mot hébreu "torah" est lié à la fois aux mots pour parent (hébreu, horeh) ; et professeur (en hébreu, moré).

Quelle est l’enseignement que Moïse instruit les nouvelles générations dans les plaines de Moab ? Quelle est l’instruction que le fils, l’étudiant reçoivent ?

Ce que l’on a appris.

La force du judaïsme est l’expérience accumulée sur plus de 3500 ans d’histoire.

Expériences que suivant le TaNaKh, se composent des erreurs, des reconsidérations des présupposés et la correction des perceptions erronées.

Que Dieu dirige les expériences humaines est une question de foi que ne change pas le fait que les êtres humains apprennent à travers de leurs expériences.

La « Torah » est une collection de livres dont la vertu est d’avoir conservé les erreurs ainsi que les leçons apprises par le peuple juif.

Sa préservation et son étude continue c’est ce qui permet à de nouvelles générations d’apprendre les erreurs que les êtres humains font et ce qui doit être fait pour les éviter.

Elle est également l’appel à se concentrer sur la tâche qui attend chaque être humain : ce que la Torah définit comme « devenir partenaires dans la réalisation de l’œuvre de la création. »







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables