Minute de Torah - 3 Sivan 5775

publié le lundi 25 mai 2015
Partagez cet article :



B"H

publicité

La sidra Bamidbar, que l’on lit ce chabat, est toujours lue avant Chavouot, fête du Don de la Torah. Une telle proximité avec Chavouot est un enseignement pour nous y préparer, précisément.

Bamidbar fait une large place au décompte des Bnei Israel. En quoi le fait que H’ compte de façon détaillée Ses enfants est-il une préparation au Don et à la réception de la Torah ? Ce compte est d’autant plus intriguant que le Maître du monde connaît naturellement chacun de Ses enfants et leur nombre précis.

Un premier élément de réponse se déduit du principe ’’davar chebaminyan lo batel’’ (une chose qui fait l’objet d’un compte ne peut être nulle). Les Sages d’en déduire que les Bnei Israel ne peuvent être annulés parmi les Nations du Monde. Et Israel est certes comparée à une ’’ brebis parmi 70 loups’’, il n’en reste pas moins que cette brebis est liée à H’ par une alliance éternelle.

En fait, le compte des Bnei Israel rend compte d’une importance précisément matérielle du peuple. Avant le Don de la Torah, le peuple avait une importance, évidemment. Il suffit de se pencher sur la vie de nos Pères et Mères. Mais cette importance était essentiellement spirituelle, sans influence concrète et durable sur la matière. Or la Torah est justement donnée aux Juifs pour raffiner le monde (incluant notre petit monde intérieur), le sanctifier au point d’en faire une demeure matérielle ("dira bata’htonim") ici-bas même, pour H’. Comme c’est connu, le Décret divin de séparation entre le spirituel et le matériel prit fin lors du Don de la Torah. Dès lors, il devenait possible de transformer la matière, qui pouvait enfin contenir de la sainteté (à l’image du cuir de veau sur lequel on écrit la mezouza accolée au linteau des portes d’Israel, par exemple).

Avec le compte mis en avant dans la sidra Bamidbar, les Bnei Israel peuvent concrètement prendre conscience des forces qui leur sont accordées, et de leur capacité d’influence formidable sur le monde qui les entoure, jusque par le fait de marcher de manière pieuse, de manger de manière pieuse, de dormir de manière pieuse.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables