Minute de Torah - 28 Sivan 5774

publié le jeudi 26 juin 2014
Partagez cet article :



B"H

publicité

"Tout est entre les mains de H’, sauf la crainte de H’ ". Par cet enseignement, nos Sages y voient une preuve supplémentaire que l’homme a le libre-arbitre. Il a le possibilité de faire le bien ou non, de fuir le mal ou non, qu’il soit sot ou intelligent, riche ou pauvre.

Pour autant, même pour celui qui est de bonne volonté, il peut parfois être difficile d’apprécier certaines fois, s’il est préférable de se diriger à droite ou à gauche, et d’opter pour tel ou tel comportement, tant le mauvais penchant, aussi appelé âme animale, peut s’habiller dans des habits de velours. Dans le Hayom yom du 23 Sivan, ouvrage du Rabbi de Loubavitch pour une étude quotidienne de la Torah, on peut lire en effet que : " Dans une réponse qu’il lui apporta lors d’une entrevue qu’il lui accorda, le Rabbi Maharach dit à son fils le Rabbi Rachab, durant l’hiver 5635 (1875) : Apprends ce principe général et retiens-le en permanence : lorsqu’il s’agit de venir en aide ou de conduire au service de D.ieu, tout obstacle qui se dresse, même pour la cause la plus noble, n’est qu’une manigance de l’âme animale."

Quelqu’un qui découvre en son esprit une réaction sévère pourrait voir en cela un signe du ciel lui indiquant qu’il doit orienter son comportement en ce sens, au point que la sévérité devienne accessoire par rapport à la bonté.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables