Israéliens et Palestiniens tentent de sauver la trêve

La Presse, Montréal samedi 16 août 2003 en page B9
publié le jeudi 21 août 2003
Partagez cet article :


publicité

From : Edmond Silber To : La Presse redaction redaction@lapresse.ca ; La Presse forum forum@lapresse.ca ; La Presse edito edito@lapresse.ca ; La Presse commentaires commentaires@lapresse.ca

Cc : LaPresse Andre Pratte Andre.Pratte@LaPresse.Ca ; Philippe Cantin V.P.pcantin@lapresse.ca ; Michel G. Tremblay michel-g.tremblay@lapresse.ca Guy Crevier gcrevier@lapresse.ca Sent : Sunday, August 17, 2003 9:48 AM Subject : La Presse, Montréal samedi 16 août 2003 en page B9

Monsieur Le Rédacteur en chef

Journal La Presse

7 Rue St Jacques

Montréal, QC H2Y 1K9

Dimanche, 17 août 2003

Objet : Journal La Presse, Montréal samedi 16 août 2003 en page B9

Israéliens et Palestiniens tentent de sauver la trêve »

Monsieur Le Rédacteur en chef,

Journal La Presse, Montréal samedi 16 août 2003 en page B9

Israéliens et Palestiniens tentent de sauver la trêve

Jacques Pinto Agence France-Presse

JERUSALEM -Israéliens et Palestiniens s’efforceraient hier de sauver la trêve et permettre la poursuite du processus de paix, au lendemain de la mort dans un raid israélien d’un chef du Jihad islamique à Hébron, que le mouvement radical a promis de venger.

« Décidément ces Israéliens ont toujours le don de faire avorter la très charitable "HOUDNA" décrétée par les arabes ». C’est du moins la conclusion que devrait faire n’importe quel lecteur en lisant votre titre suivi du premier paragraphe de l’article.

Nouvelles et Nouvelles ! En ce qui concerne les nouvelles sur le proche Orient, de toute évidence, votre journaliste Mr Pinto et moi même ne devons pas nous alimenter aux mêmes sources.

Après avoir lu votre article, je me demande ce qui fera avorter ou sauver la trêve, serait-ce l’élimination d’un dangereux chef terroriste à Hébron ou les plus de 206 "incidents" comprenant des assassinats par bombes humaines Islamo Terroristes et combien d’autres que les Israéliens ont déjoué à temps, 206 "incidents"que nous a rapporté dernièrement l’Ambassade d’Israël en France (voir le texte plus bas) 206 "incidents" (8 morts, et 31 blessés dont plusieurs très grave) survenus depuis le début de la toute dernière déclaration de cessez-le-feu par les Arabes.

Plus de 206 "incidents" fomentés par les arabes, d’après vous, qui met le processus de trêve en danger ? Heureusement que Tzahal a pu prendre à temps les mesures nécessaires pour limiter les conséquences néfastes de la plupart d’entre eux, sinon le nombre des victimes Israéliennes aurait été bien plus élevé.

Merci de mieux nous informer dans le futur.

Un lecteur assidu.

Edmond Silber

esilber@sympatico.ca


Le 13/8/03

Lettre d’information éditée par l’Ambassade d’Israël en France http://www.amb-israel.fr/ Dina Sorek, Ministre-conseiller à l’information près l’Ambassade d’Israël à Paris

Note d’information suite aux deux attentats commis à Rosh Haayin et à Ariel

1. Depuis que les Palestiniens ont proclamé le cessez-le-feu, le 29 juin dernier, 8 Israéliens ont été tués et 31 blessés, lors de 206 attaques terroristes. Les deux dernières victimes ont succombé hier matin lors de deux attentats commis à Rosh Haayin et à Ariel.

Bien que le nombre d’alertes ait diminué, plus de 20 alertes d’attaques imminentes ont eu lieu ces derniers jours, la plupart en provenance de la Cisjordanie.

2. Durant cette même période, Israël a empêché 40 attaques terroristes et arrêté plus de 80 terroristes.

3. Les attentats d’hier matin ainsi que les éléments statistiques susmentionnés confirment la préoccupation principale d’Israël : le cessez-le-feu, qui n’inclut pas le démantèlement complet des organisations terroristes et de leurs infrastructures, n’a aucune signification. Un tel cessez-le-feu ne permet pas de mettre un terme à l’utilisation de la violence employée comme levier politique - nécessité qui constitue la précondition essentielle à la tenue de négociations de paix.

4. Israël a pris des dispositions afin d’améliorer les conditions de vie de la population palestinienne et de rétablir la confiance :

-  Retrait de Tsahal de Beit Hanoun, au Nord de la bande de Gaza.

-  Transfert des responsabilités sécuritaires de Bethlehem et des environs à l’Autorité Palestinienne.

-  Démantèlement des points de contrôle et des barrages.

-  Octroi de permis d’entrée en Israël pour les travailleurs palestiniens.

En réponse, les Palestiniens n’ont pris aucune mesures concrètes pour éliminer les infrastructures terroristes et Israël n’a eu droit qu’à attaques sur attaques.

5. L’attentat-suicide commis à Rosh Haayin met en évidence, une fois de plus, l’importance de la clôture de sécurité. Rosh Haayin se trouve à quelques minutes de marche de l’Autorité Palestinienne. La clôture de sécurité a pour objectif d’empêcher ceux qui, au nom du Jihad, veulent perpétrer des attaques terroristes contre des civils israéliens. Il apparaît malheureusement que ces attaques terroristes commenceront dès que la clôture de sécurité disparaîtra.

6. Terrorisme et négociations politiques sont en complète contradiction. Israël ne peut accepter une situation dans laquelle des négociations sont conduites en vue d’aboutir à un accord de paix, alors qu’au même moment les Palestiniens se livrent à une guerre terroriste à l’encontre du peuple israélien. Une « paix » de ce genre est totalement dénuée de sens.

7. Israël continuera à considérer la « Hudna » comme une bombe à retardement tant que les Palestiniens ne prendront pas les mesures suivantes :

-  Démantèlement de toutes les organisations terroristes et mises en œuvre des réformes dans le domaine sécuritaire.

-  Véritable prévention et interception des attaques terroristes, y compris l’arrestation des groupuscules terroristes et des terroristes-suicide sur le point de commettre des attaques.

-  Confiscation des armes illégales et transfert de ces armes à une partie tiers pour leur destruction. Cela inclut la cessation de la contrebande d’armes et de la production clandestine d’armes dans l’Autorité Palestinienne.

-  Les terroristes palestiniens doivent être arrêtés et traduits en justice. La politique des « portes tournantes » qui consiste à arrêter les terroristes puis à les relâcher immédiatement après, est inacceptable.

-  La fin de l’incitation à la haine sous toutes ses formes. L’incitation à la haine dans les médias, le système éducatif, les mosquées et les autres institutions sociales doit impérativement cesser.







blog comments powered by Disqus

  • Israéliens et Palestiniens tentent de sauver la trêve
    9 août 2006, par Eden

    Pour ce qui est du terroriste (vrai fléau du siecle) je suis a cent pour cent avec Israel pour qu’il gagne cette querre .

    C’est le hesbollah qui a attaqué Israel cela me fait pensé aux attentats de New-York (a-t-ont oubliés)c’étaient bien du terroristes, c’est la même chose pour Israel,alors essayons de voir les choses comme elles sont . Appuyons Israel plutôt de les critiquer,et ceux qui veulent chialer laissez-les chialer.

    Eden


Articles du même auteur
 


Articles dans la même rubrique
 


Articles incontournables