« Antisémite ou pas antisémite ? »

BILLET DU 18 SEPTEMBRE 2011
publié le mardi 20 septembre 2011
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

La tempête n’aura duré que 48 heures mais elle aura été violente. Je veux parler de cette application pour iPhone répondant au nom de « Juif ou pas Juif ». Pour les utilisateurs de Smartphone les applications sont nombreuses et d’une extrême variété. A peu près tout s’y trouve à l’exception des thèmes violents ou comme l’on dit « sexuellement explicites ». Eh bien il se trouve que cette fameuse application « Juif ou pas Juif » était tout de même précédée d’une mise en garde de la part d’Apple avertissant que le contenu pouvait être offensant pour les moins de 12 ans. C’est donc peu dire que la fameuse entreprise à la pomme avait compris bien avant que le public ne s’en émeuve que cette application n’était pas tout à fait anodine.

Il est vrai qu’en parcourant cette application on ressent un certain malaise. D’une façon très ordonnée se trouvent recensés par catégories les Juifs célèbres. Comme l’a dit non sans humour l’animateur Arthur cela n’est pas bien nouveau, de nombreux sites sur internet font ce recensement mais leurs intentions sont assez claires. Ce qui change dans cette application c’est que le concepteur est notoirement Juif et qu’il avance des intentions qui se veulent être la fierté de connaître dans nos rangs autant d’illustres personnes. Notons en passant qu’il existe une liste fournie des fameux criminels Juifs !

Donc des catégories, un recensement minutieux. Si minutieux que la lignée présumée y est notée. Ainsi une personnalité sera juive par son père ou bien par sa mère ou encore par un grand parent quand ce n’est convertie au judaïsme. Mieux encore, il est proposé en bas de chaque fiche de cliquer sur une case selon notre étonnement : « Je le savais déjà... » ou « Ca pour une surprise... ». Un recensement toutefois pas très halakhique puisque la personnalité la plus consultée, et donc présumée juive, est...Nicolas Sarkozy (sic). De quoi mettre un peu plus d’huile sur le feu pour les antisémites de tous bords qui considèrent que les Juifs sont partout jusqu’à la tête du pouvoir. Finalement ce who’s who version iPhone des Juifs semble, si on en juge par les commentaires de l’application, satisfaire les instincts antisémites de certains. Car c’est l’effet de surprise qui doit créer la stupéfaction. C’est une forme de « coming-out » provoqué. Ceux parmi les personnalités qui ne revendiqueraient pas leur judéité ou préfèreraient la taire sont jetés en pâture et pointés du doigt. C’est en cela aussi qu’un profond sentiment de malaise émane à la lecture de cette application. Cette dernière est donc interdite en France grâce à l’émotion suscitée et retirée en un temps record. Mais elle existe encore dans d’autres pays jusqu’à être la plus téléchargée en Belgique.

Il existe un argument selon lequel on ne pourrait taxer d’antisémitisme l’auteur puisqu’il est Juif. C’est certainement vrai mais on en tirera la leçon que l’on ne maitrise pas toujours ce que l’on fait et que la réflexion doit toujours précéder l’action.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables