« L’homme parfait... »

Billet du 19 juin 2011
publié le samedi 18 juin 2011
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Il y a en Californie un sigle bien connu et depuis longtemps, celui de la MGM. On pensera immédiatement aux mythiques studios de la Metro Goldwyn Mayer. Ce serait sans compter sur la puissante association californienne « Men Genital Mutilation » qui entend lutter contre les mutilations génitales sur les hommes. Entendez la circoncision et encore lorsque celle-ci est pratiquée avant l’âge de 18 ans. On pourrait presque en sourire sachant qu’aux Etats-Unis il y a des groupes de pression pour à peu près tous les sujets. Et pourtant l’Etat de Californie prévoit que lorsqu’un groupe récolte plus de 12.000 signatures, un referendum doit être tenu pour débattre du sujet proposé jusqu’à aboutir à une loi. Ainsi en 2008, suivant le même processus, le mariage homosexuel avait été rejeté et interdit dans un Etat pourtant très libéral et en apparence permissif.

Ces militants anti-circoncision, dans un pays qui compte 80% de la population masculine circoncise, considèrent que cet acte est une mutilation semblable à l’excision chez les femmes. Mieux encore, ils pensent que l’homme né parfait et que le circoncire revient à le mutiler en le privant de son prépuce. Qui plus est l’enfant n’a pas le choix et, toujours selon ces activistes, serait face à des souffrances certaines. Mais la question qui semble retenir toute l’attention de ces groupes très puritains est celle du plaisir sexuel considérant que la circoncision diminuerait ou rendrait impossible celui-ci à l’instar du processus d’excision chez la femme.

Du coup des célébrités, on est en Californie, s’invitent dans le débat comme l’acteur Russel Crowe qui considère la circoncision comme « barbare et inutile » avant de faire marche arrière quelques heures après face l’indignation collective. Car ne nous trompons pas ce mouvement est très minoritaire et tant le judaïsme que l’islam ne manquent pas de mettre en garde les opposants face à la liberté religieuse en allant jusqu’à s’unir et déclarer ceci : « Nous autres juifs et musulmans avons mis nos différences de coté et travaillons main dans la main pour protéger nos droits et nos intérêts ». Mais la plus belle tirade, qui nous est relatée par « Rue 89 » revient sans aucun doute au rabbin Yitzhok Adlerstein titulaire e la chaire de loi et éthique juives à Los Angeles qui déclare piqué sur le vif : « Nous avons été persécutés par les Syriens, les Grecs, envoyés au Goulag et dans les camps de concentration pour avoir voulu perpétuer notre tradition, de génération en génération. Et voilà que ces gens, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur iPod et de leur PlayStation, viennent nous donner des leçons ».

Au-delà des ces querelles il reste à rappeler que cette pratique religieuse qui remonte au premier de nos patriarches est avant tout un acte de « Tikoun » de réparation qui permet aux parents de parfaire leur fils et de « s’approprier » un enfant pour lequel beaucoup d’autres choix encore resteront à faire.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables