"Le Juif" : du 7 au 22 mai à Paris, à L’Espace Pierre Cardin

publié le samedi 19 février 2011
Partagez cet article :


A visiter : Reserver
publicité

Ornella Muti au théâtre pour la première fois !

Evénement majuscule à Paris : l’actrice et comédienne Ornella Muti va monter pour la première fois sur les planches à l’Espace Cardin dans Le Juif, une oeuvre forte, dramaturgique et politique d’envergure sur l’une des pages les plus sombres de l’histoire de l’Italie et qui y a embrassé un beau succès avec plus de 150 représentations.

L’histoire : A l’occasion des lois sur la discrimination raciale promulguées par le régime fasciste, de nombreux Juifs présageant un sort incertain, avaient pensé à mettre à l’abri leurs richesses d’une probable expropriation, en les mettant au nom d’un homme de paille de con !ance de race aryenne. Marcello Consalvi, obscure comptable de l’époque, est l’un de ces heureux béné !ciaires ; son patron, en effet, a mis à son nom toutes ses propriétés. Avec sa femme Immacolata, interprétée par Ornella Muti, il est ainsi devenu le propriétaire d’un immeuble et de quelques boutiques, dont il jouit depuis 1943, date de la ra"e du ghetto de Rome. Le riche couple, qui vit désormais dans l’aisance et dans un magni !que appartement, voit sa propre existence bourgeoise soudain menacée par un événement aussi redouté que prévu : quelqu’un, treize ans plus tard, frappe à leur porte, peut-être pour réclamer biens et propriété. Les deux se retrouvent alors face à la noirceur de leur âme. C’est ainsi qu’ils décident de se barricader dans la maison et de prendre le temps de trouver une solution qui leur permette de ne pas tout perdre et revenir à une vie misérable désormais oubliée. Immacolata, dont le piètre passé ressurgit, s’effondre. Sa culpabilité explose, et la peur prend place et fait ressortir toute sa bassesse mais aussi la tendresse que l’on peut voir poindre chez les déshérités. Dès lors, les rebondissements se succèdent jusqu’à un !nal digne d’un véritable noir cinématographique.

Le Juif est ainsi l’occasion de découvrir pour la première fois au théâtre l’une des plus grandes stars du cinéma italien (plus d’une centaine de !lms depuis les années 70) qui loin de n’être qu’une beauté fatale traverse les années avec un éclat magique qui continue de fasciner (En 1994, elle a été élue par les lecteurs du magazine Class « plus belle femme du monde »). Ornella Muti débute au cinéma dans La Moglie più bella (Damiano Damiani, 1970), alors qu’elle n’a que quinze ans. Son charme de femme-enfant traverse quelques !lms avant que Mario Monicelli ne lui offre un rôle à sa mesure et plus dense dans Romances et con !dences (1974). Son talent irradie dans l’univers de Marco Ferreri, le plus transgressif des réalisateurs italiens, qui en fait un symbole du mystère féminin (La Dernière Femme (L’Ultima donna), Conte de la folie ordinaire (Storie di ordinaria follia), Le Futur est femme (Il Futuro è donna).

Cette actrice à la beauté et plastique incandescente, très charnelle, d’une grande puissance érotique, devient ainsi dans les années 70 le prototype de la beauté italienne, un peu madone de la Renaissance et rapidement une star internationale, en France avec Mort d’un pourri (Georges Lautner, 1977) où elle fait face à Alain Delon, puis aux Etats-Unis avec Flash Gordon (Mike Hodges, 1980).

Ses yeux verts et sa sensualité ne doivent pas faire oublier la grande sensibilité et la fantaisie de la comédienne, à l’image de ses compositions auprès des meilleurs cinéastes italiens (Mario Monicelli, Dino Risi, Ettore Scola, Francesco Rosi...), ou, plus récemment, dans des comédies américaines (L’embrouille est dans le sac, John Landis) et françaises (Pour rire !, Jet Set et People de Fabien Onteniente, Les Bronzés 3 - Amis pour la vie, de Patrice Leconte).

(JPEG)

Quand ?

A partir du 3 mai 2011 jusqu’au dimanche 22 mai 2011 à 20h30 et le Dimanche à 15h30, à l’Espace Cardin, 1, avenue Gabriel 75008 Paris. RELACHES LES 12, 18 ET 20 MAI 2011. Location : O1.53.10.23.40 et O9.53.95.46.06 (prix d’un appel local).

Les TARIFS :

Carré or : 57 euros

1° catégorie : 47 €

2° catégorie : 34 €

3° catégorie : 22 euros






blog comments powered by Disqus



Articles incontournables