Minute de Torah - 4 Kislev 5771

publié le jeudi 11 novembre 2010
Partagez cet article :



B"H

publicité

Le mois de Kislev est rythmé d’une force d’illumination des attributs cachés du divin. ’Hanoucah débute le 25 Kislev, et est l’occasion de l’allumage d’une bougie supplémentaire chaque jour pendant 8 jours. Comme si les lumières qui caractérisent la fête de ’Hanoucah devaient mettre la lumière sur les miracles de H’ de manière toujours plus dévoilée. Le « Nouvel an de la ’Hassidout » (19 Kislev), participe lui aussi à ce dévoilement de lumière dans le monde en tant que diffuseur des profondeurs de la ’’Torah de lumière’’ voilées jusqu’alors.

Tout ceci est mis en allusion dans le nom même de Kislev : dans un commentaire sur la sidra Vayétsé, le Rabbi de Loubavitch explique que « ’’Kis’’, les degrés cachés du divin (de la racine ’’kissouï’’, ’’dissimulation’’) se révèlent-ici bas dans les facultés émotionnelles de l’homme, représentées par ’’lev’’, ’’le cœur’’ ».

Le mois de Kislev étant ainsi rythmé, il peut lui-même rythmer les mois de l’année entière de cette dynamique de dévoilement. De fait, l’âme du juif descend dans le monde pour faire ressortir les étincelles de divinité éparpillées dans ce monde (’’ ’olame ’’) qui les voile (de même racine ’’ ’élème ’’).







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables