« Un dialogue indispensable... »

BILLET DU 7 NOVEMBRE 2010
publié le dimanche 7 novembre 2010
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Ce week end ont lieu les rencontres judéo-musulmanes à l’initiative de l’AJMF, l’Amitié judéo-musulmane de France. Peut-être avez-vous, dans votre synagogue, reçu des délégations musulmanes. Ce fut le cas dans la mienne ce vendredi soir où six Imams conduits par le vice-président de l’AJMF, l’imam Mohammed Azizi et son président parisien le Dr Patrick Conquy, sont venus au milieu des nombreux fidèles partager l’entrée dans le Shabbath. Cette délégation chaleureuse qui représentait le large spectre des courants de l’Islam s’est assise souhaitant « Shabbath Shalom » à leurs voisins Juifs. Puis l’imam Azizi s’est adressé aux fidèles d’une très jolie manière rappelant le lien indéfectible et fraternel qui nous uni autour d’Abraham ainsi que l’importance des ces échanges et de ce dialogue pour sa deuxième édition en France. La délégation a ensuite partagé un repas shabbatique se joignant aux prières du Kiddoush et du motssi. Tout cela avait l’air très « normal ».

Au total ce sont une quarantaine de synagogues et de mosquées qui ont répondues à cet appel qui fait suite aux actions importantes du rabbin Michel Serfaty notamment le tour de France de l’Amitié dans un bus spécialement affrèté pour aller à la rencontre des communautés loin du tapage spectaculaire ou médiatique. C’est précisément cette action de terrain qui prime. Faire de ce dialogue une évidence en tissant des liens d’amitié et de respect. La chose n’est pas toujours aisée tant le conflit israélo-palestinien met souvent à mal les tentatives de rapprochement. Beaucoup sont pessimistes et pensent que ce dialogue ne sert pas à grand chose. On aurait tort de penser ainsi tant les instants que nous pouvons vivre ensemble sont précieux. Ils ne changeront pas fondamentalement les incompréhensions mutuelles mais ils contribuent à maintenir et entretenir un lien indispensable.

On peut regretter que ces initiatives ne touchent pas véritablement la base. J’entends qu’il apparaît assez aisé de parler entre responsables religieux et laïcs mais que cet enthousiasme peine à se diffuser à l’échelle des fideles. C’est probablement dans ce sens que doit se poursuivre ce travail inlassable passant outre les découragements ou les impatiences. Le rapprochement entre Juifs et Musulmans s’opère au fond autour de deux axes que sont le culturel et le cultuel. A l’instar du Judaïsme il y a un Islam religieux et laïc et ce sont toutes ces composantes qu’il faut prendre en considération. Toutes les grandes institutions de la communauté telles le Consistoire, le Crif, l’UEJF... œuvrent dans le sens de ce dialogue et de cette compréhension mutuelle. L’important est d’ouvrir le plus de portes possibles. C’est le sens de ces trois journées « portes ouvertes » qui se poursuivent aujourd’hui encore.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables