Parcours de "La Shoah et son ombre" : Film sur l’exposition au festival tsigane

publié le lundi 9 août 2010
Partagez cet article :


publicité

Après l’exposition au FESTIVAL TSIGANE MICHTO de STRASBOURG de mes peintures sur l’HOLOCAUSTE TSIGANE encore appelé SAMUDARIPEN (en langue romani), je me propose de partager avec vous ce film pour vous permettre d’y revoir les toiles :


Exposition Michto festival peintures l’holocauste tsigane
Uploaded by fmayran. - Arts and animation videos.

Dans le cadre du parcours de "LA SHOAH ET SON OMBRE", les échanges avec les visiteurs des expositions sont toujours très riches, qu’il s’agisse de témoins, d’enfants de témoins, ou d’adolescents questionnant l’histoire. C’est ainsi, que lors du festival, à ma grande surprise, des tsiganes de tout âge sont venus me parler de la déportation de leurs parents ou grands-parents, dépassant leur réticence à parler de cette tragique période de leur histoire. Cela m’a encore une fois confirmé, combien la peinture permet la communication et la transmission.

Aujourd’hui, il faut absolument parler du Samudaripen tsigane, cette page d’histoire que le monde a oubliée, avant que les derniers survivants ne s’éteignent. Il faut être prêts à les écouter, eux qui commencent seulement à ressentir le besoin de parler. Outre la reconnaissance publique de leur génocide et la part française à ce désastre, il est temps que le génocide tsigane prenne sa place dans les lieux de mémoire à part entière et que ce peuple puisse commencer à retrouver sa dignité publique.

(JPEG)
Déportés tsiganes : destination Jasenovac
Peinture à l’huile : 150x180 cm

Ma prochaine exposition, au CAMP DU STRUTHOF, sera dédiée :

- aux GITANS et en particulier à une famille de Strasbourg : LA FAMILLE DIAZ, qui m’a raconté son internement dans le camp d’Argeles pour les soutenir dans leur effort de transmission de la mémoire.
-  à M. SMULEVIC, rescapé des camps, malheureusement décédé il y a quelques mois, qui oeuvrait sans relâche auprès des jeunes pour la mémoire et l’éveil des consciences.

Je serais ravie de vous y rencontrer lors du vernissage, le dimanche 19 septembre à 16 heures, à l’occasion des journées du patrimoine, où vous découvrirez de nombreuses toiles et un récent travail de céramique. Mais je vous réécrirai à ce propos.

Ensuite, je poursuivrai mon PARCOURS EUROPÉEN DE MÉMOIRE, de l’Allemagne à la Lituanie, en passant par le fort de Breendonk en Belgique, la gare de Hollerich à Luxembourg...et j’y rajouterai, si cela est possible, d’autres festivals tsiganes pour continuer ce rapprochement avec les peuples tsiganes.

Ce travail avait permis la parution du livre "LA SHOAH ET SON OMBRE", regroupant peintures et textes trilingues, disponible en librairie. (Francine Mayran : transmettre la mémoire des souffrances tsiganes)







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables