Pélerinage à Ouman pour Rosh Hashana 5771

publié le mardi 27 juillet 2010
Partagez cet article :


publicité

Il y a tout juste 200 ans s’éteignait à Ouman (Ukraine) Rabbi Nahman.

Originaire de Breslev, arrière-petit-fils du Baal Chem Tov, ce grand Sage Hassidique enseigna à ses contemporains la Paix et l’épanouissement de l’Individu. Refusant les conflits ou le découragement, le Tsadik décida à 36 ans de partir pour Ouman afin de reposer sur les lieux où des martyrs juifs furent massacrés pour leur foi 40 ans plus tôt.

A la fin du Communisme, depuis l’indépendance de l’Ukraine, de nombreux pèlerins sont revenus prier à l’endroit où fût enseveli Rabbi Nahman. En vingt ans, le chiffre de fidèles n’a cessé de se multiplier.

(JPEG)

Toute personne qui se rendra sur ma tombe, y récitera les dix Psaumes du Tikoune Haklali, donnera une pièce à la Tsédaka à ma mémoire, je me mettrais en long et en large pour l’aider, par les Péoth je le tirerai de l’Enfer.
Rabbi Nahman
Car Ouman attire désormais bien plus que les Hassidim. Chacun, quelque soit sa tradition ou son origine, vient y fêter Rosh Hashana avec en son cœur la promesse du Saint : « Toute personne qui se rendra sur ma tombe, y récitera les dix Psaumes du Tikoune Haklali, donnera une pièce à la Tsédaka à ma mémoire, je me mettrais en long et en large pour l’aider, par les Péoth je le tirerai de l’Enfer. ».

Mieux vaut cependant être organiser et éviter de partir à l’aveuglette. Si le quartier est parfaitement sécurisé et que les autorités Ukrainiennes s’efforcent pour que les pèlerins soient bien reçus, autant être sûr d’avoir un toit où dormir, et par ailleurs savoir comment rejoindre Ouman depuis l’aéroport de Kiev.

Le site www.ukraine-tourisme.com qui a l’habitude d’organiser des voyages dans ce pays, a mis tout spécialement au point une formule permettant à des individuels ou à des groupes de venir se rassembler la semaine de la nouvelle année 5771.

Vous serez reçus dans un appartement, et le site se charge de vous assurer le transfert aller-retour depuis Borispol (aéroport de Kiev).

(JPEG)

Il est toutefois préférable de s’y prendre sans trop tarder. Cela permettra par exemple de regrouper la communauté Francophone dans le même immeuble, ce qui sera toujours plus pratique et convivial.

Vidéos du pelerinage







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables