Francine Mayran : transmettre la mémoire des souffrances tsiganes

publié le lundi 19 juillet 2010
Partagez cet article :


A visiter : Site officiel
publicité

Après un premier travail de mémoire sur la Shoah au travers de 70 toiles, intitulé " LA SHOAH ET SON OMBRE", je vous propose de venir voir mes nouvelles toiles sur le thème du SAMUDARIPEN TSIGANE (le génocide tsigane) : http://www.fmayran.com/sitev2/monde-28.html#men

J’ai décidé de les présenter pour la première fois dans le cadre du festival tsigane MICHTO de Strasbourg du 2 au 4 Juillet 2010, dans le parc de la Citadelle, dans une exposition avec 2 peintres tsiganes.

Il s’agit ici, d’un nouveau travail pour transmettre la mémoire des souffrances tsiganes pendant la 2ème guerre mondiale, tant dans les camps d’internements français que dans les camps nazis, que ce soit par l’internement, le travail forcé et l’extermination. Il m’apparaît nécessaire de participer à un effort de transmission, en espérant que peu à peu les crimes soient reconnus, que le monde lutte contre les discriminations et ses dérives, que la vigilance se renforce.

Il faut aujourd’hui parler de cette page d’histoire que le monde a oubliée, avant que les derniers survivants ne s’éteignent, que nous soyons prêts à les écouter, eux qui commencent seulement à ressentir le besoin de parler. Outre la reconnaissance publique de leur génocide et la part française à ce désastre, il est temps que le génocide tsigane prenne sa place dans les lieux de mémoire à part entière et que ce peuple puisse commencer à retrouver sa dignité publique.

"Est-ce qu’on n’a pas le même sang ? Est-ce qu’on est vraiment aussi différent ?
Est-ce qu’on n’a pas le même cœur ? Et les mêmes larmes face au malheur ? "

(JPEG)

Après le Centre Mondial de la Paix à Verdun, avant l’exposition au Centre européen du résistant déporté au camp du Struthof de septembre à décembre 2010, je poursuis un PARCOURS EUROPEEN DE MEMOIRE de l’Allemagne à la Lituanie, en passant par le Conseil de l’Europe à Strasbourg, le fort de Breendonk en Belgique, la gare de Hollerich à Luxembourg...

Ce travail a permis la parution du livre "LA SHOAH ET SON OMBRE" aux Editions Arthenon, regroupant peintures et textes trilingues, disponible en librairie.

(JPEG)

Le livre ’la Shoah et son ombre’ disponible chez l’auteur francine.mayran@gmail.com ou chez l’éditeur Arthénon :

(JPEG) Bd d’Anvers
67000 Strasbourg
+33(0)3 88 61 09 32
www.arthenon.com





PARCOURS DE MÉMOIRE EUROPEEN LA SHOAH ET SON OMBRE





FRANCINE MAYRAN, néee à Strasbourg en 1958, partage sa vie entre son métier de psychiatre et sa passion pour la peinture. Elle est membre de l’AIDA, association d’artistes indépendants d’Alsace.


blog comments powered by Disqus



Articles incontournables