ALYAH STORY 03 : cadre ou valise en carton ?

publié le lundi 5 juillet 2010
Partagez cet article :


publicité

Enfin le mot « cadre » prend une signification pour vous. Car bien sûr, en déménageant en Israël, vous vous poserez la question du cadre. Le cadre est en fait un container. Quatre mètres sur trois, douze mètres, six de long, seize mètres cube ou vingt... Cela dépend de votre volume de meubles.

(JPEG)

Attention : moi qui ai choisi de venir avec seulement 5 malles en métal, ma guitare et la poussette, sachez que TOUT prend de la place. Des DVD, des CD, quelques livres peuvent peser plusieurs dizaines de kilos et autant de places. Faites le tri. Faîtes des concessions, des coupes franches.

Ça aussi c’est dur, de se débarrasser des ses affaires. Deux ans et demi après notre alyah, ma femme et moi avons régulièrement des coups d’angoisse en pensant que nous avons laissé tel ou tel objet en France. Vendu ou donné, parfois jeté.

Le container se transporte depuis la France où la société de déménagement a rempli vos affaires, dans la rue, en bas de chez vous. Cette énorme pièce ambulante est portée à dos de camion et tout se fait comme un simple transport de meubles. Sauf que là, la destination est votre vraie maison : Israël. (oh, c’est beau !)

Alors il y a deux solutions concernant le cadre : votre cadre pour vous tout seul... ou le groupage.

C’est-à-dire que pour économiser de l’argent (et croyez-moi, pour une alyah, tout argent économisé est le bienvenu), vous partagez le container avec une autre famille qui monte.

Un cadre pour vous seul (prix basé sur un container de taille standard) peut coûter aux alentours de 4000 €. En groupage, vous ne payez que le volume utilisé. Le but étant de faire baisser la note.

Les conteneurs (groupés ou non) doivent être vidés à l’entrepôt de sous douane et dédouanés individuellement à l’arrivée (au Port d’Ashdod). Là aussi, cela coûte plusieurs centaines d’euros pour avoir le droit de récupérer ses affaires. Les sociétés de transports profitent parfois de ses « nouveaux anciens touristes » qui accepteront de payer les yeux fermés pour récupérer leurs biens. Ouvrez-les quand même un peu. Il y a des arnaqueurs partout, même chez nous.

Ceux qui se demandent combien de temps cela prend n’auront pas de réponse. Dommage. Car pour avoir entendu plusieurs témoignages, aucun ne se ressemble. Trois semaines, quinze jours, un mois... SAVLANOUT (patience en hébreu).

Mais ne noircissons pas trop le tableau : les sociétés de transports sont de plus en plus sérieuses (Sonigo par exemple) et si tout est fait dans les règles, soldes en parties payables à la livraison (ET SURTOUT CONTRAT PAR ÉCRIT), cela se passera bien.

Dernière remarque ; au prix du mètre cube (entre 170 et 220 euros), posez-vous la question : est-ce que ma machine à laver la vaisselle qui fait 1 mètre cube vaut plus chère que 220 euros ? Si ce n’est pas le cas, vendez, bradez, offrez... et rachetez-vous en une toute neuve en Eretz Israël.

Si si, on lave son linge sale en machine ici.

Et pour les autres, la valise en carton suffira. J’ai écrit 5 malles en métal ? J’ai oublié 2 cabas.

Ça fait quand même pas beaucoup pour une famille avec 3 enfants. C’est un choix. Mon foyer était un appartement témoin Ikea/Darty. Pas de regret. (En plus, il y a un très beau Ikea en Israël)


Envie d’en savoir plus ? De vivre une alyah dans tous ses détails ? Retrouvez “Je monte, le récit complet de mon alya”, le seul livre au monde qui raconte une alyah dans ses moindres détails. En vente sur www.jemonte.com (livraison France, Israël et dans le monde - paiement sécurisé PayPal)







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables