« Kiev avant Tel-Aviv... »

BILLET DU 4 JUILLET 2010
publié le lundi 5 juillet 2010
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Alors que la saison estivale vient de s’ouvrir, les transhumances vers des destinations plus ou moins lointaines commencent. Il y aura comme toujours deux clans, deux familles : les juilletistes et les aoutiens. La réalité sociale cependant fait que rares sont les personnes qui partiront un moins entier favorisant plutôt de courts séjours quitte à les répéter dans l’année. Et puis il y a surtout cette moitié de français qui ne partira pas du tout en vacances.

Les prix cassés sur de nombreuses destinations décideront probablement la plupart des estivants au dernier moment et le bassin méditerranéen attirera, comme toujours, de très nombreux français. Le bassin méditerranéen ou presque si l’on excepte...Israël. Car comme toujours décider de prendre ses vacances en Israël a un cout et celui-ci est souvent exorbitant. Nombreux sont ceux qui rêveraient de pouvoir passer quelques jours ou quelques semaines en Israël mais qui ne le peuvent faute de moyens. Contre toute logique commerciale, le prix des avions ne semble pas vouloir baisser et l’on a même ce sentiment gênant comme le titrait il y a quelques temps « Actualité Juive » que l’on nous prend pour des « pigeons ». On nous avait promis, a renfort de publicité, qu’El Al réserverait des centaines de billets d’avion à prix cassés. Ou sont-ils ? Il faut passer par des escales improbables : Prague, Kiev ou encore Madrid pour relier Paris à Tel-Aviv dans des prix plus abordables. Le moindre hôtel, pour ceux qui n’ont pas de famille ou ne veulent pas la déranger, est comparable au prix d’un quatre étoiles dans le centre de Paris. C’est assez triste car dans nos communautés nous nous efforçons de convaincre nos fideles de favoriser Israël plutôt que les destinations du Maghreb mais notre force de conviction s’oppose à la réalité économique.

Israël demeure pourtant l’une des plus belles destinations. La destination du cœur c’est entendu à défaut d’être celle de la raison. Ce petit pays est l’un des plus extraordinaires qui, lorsque l’on se donne la peine de le parcourir, offre à n’importe quel touriste une variété impressionnante de paysages, de populations et de cultures. De Haïfa à Eilat en passant par Tibériade, Tel-Aviv ou Jérusalem, aucune ville, aucune région n’est comparable à une autre. Contrairement à de nombreuses autres destinations le choix ne se porte pas entre l’attrait balnéaire et l’offre culturelle. Tout y est et tout s’y trouve. Les musées sont exceptionnels, les festivals foisonnent et de la Tel-Aviv festive à la Jérusalem spirituelle, chacun y trouve son compte mais à quel prix !

Comment pourrions-nous faire comprendre à Israël que nous rêvons de nous y rendre mais que pour beaucoup d’entre-nous ce rêve, en été, est plus utopique encore que la vision de Théodore Hertzel. Le sionisme moderne ce serait peut-être espérer que chaque Juif puisse un jour se rendre sur sa terre !

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables