Minute de Torah - 19 Tamouz 5770

publié le mercredi 30 juin 2010
Partagez cet article :



B"H

publicité

L’intervention de H’ dans le monde se manifeste avec chacun de Ses 70 Noms. A chaque Nom correspond une facette à travers laquelle H’ intervient dans le monde. Dans la Torah écrite, plusieurs de ces Noms apparaissent, chacun nous permettant de comprendre, à notre mesure, la manière avec laquelle H’ intervient. Enfin, l’utilisation de tel Nom à tel endroit mais pas à tel autre (et parfois dans le même verset), les combinaisons et juxtapositions de Noms dans la Torah, ouvre à d’autres interprétations auxquelles nos Sages nous délivrent le sens profond, dans la mesure qu’il nous est donné de comprendre.

Une allusion au nombre de Noms de H’ est donnée dans le Chéma’ lui-même, en tant proclamation de Son Unité, quelles que soient les facettes à travers lesquelles Il intervient. En effet, le mot " Chéma’ " peut se décomposer en "Chem ’A ". "Chem" signifie Nom en hébreu, et la lettre prononcée ’A (appelée ’Aïn ) a pour valeur numérique 70.

Depuis le 17 Tamouz, nous sommes entrés dans la période dite des "3 semaines", jusqu’au 9 Mena’hem Av (les deux jours de jeûnes qui encadrent la période entre la première brèche dans les Murs de Jérusalem et la destruction du Beith Hamikdach).

Les Bnei Israel sont passés par 42 étapes géographiques depuis la sortie d’Egypte jusqu’aux portes de la Terre Promise. Le Rabbi de Loubavitch explique qu’il y a également "42 étapes qui séparent la sortie d’Egypte des temps messianiques", pour les Bnéi Israel, chaque nouvelle étape repoussant les limites de la précédente. Ce qui permet au peuple Juif de passer de la Terre des "limites" (étymologie du mot Mitsraïm", qui signifie Egypte) à la Terre Sainte, qui est conformément à la description dans la Torah, une "Terre bonne et large [i.e qui repousse les limites]" ("Eretz tova oure’hava").

Dans les kitvéi Ari Za’’l (enseignements du Ari Za"l, maître incontesté des enseignements ésotériques, depuis R’ Chim’one bar Yo’haï), le chiffre 42 (des 42 étapes ou degrés d’élévation hors des limites) est rapproché du Nom Ma"B (l’un des 70 Noms de H’) dont la valeur numérique est précisément 42. Et ce Nom, nous enseigne le Ari Za"l, est précisément le Nom divin qui fait référence à l’élévation.

En parallèle, nos Sages nous enseignent que le jour où tous les Bnei Israel se souviendront et garderont ("zakhor véchamor") un chabat, Machia’h viendra et l’on connaîtra la Délivrance. D’autres avis considèrent qu’il faut non pas un chabat mais deux chabat, faisant allusion à deux aspects différents du chabat (dénommés "chabat supérieur" et "chabat inférieur"). Mais une telle contradiction est dissipée dès lors que les deux aspects peuvent être atteints au cours du même chabat.

Or la ’hassidout explique longuement en quoi le Chabat permet d’élever les 7 jours de la semaine par la lumière qu’il diffuse, ce qui est d’ailleurs illustré par le fait que le Téhilim propre à chacun des 7 jours soit nommé en fonction du chabat ( e.g : le 2è jour de la semaine est nommé "2è jour par rapport à Chabat", etc.)

Revenons à l’enseignement du Rabbi de Loubavitch selon lequel les 42 étapes entre la sortie des barrières d’Egypte et l’entrée dans la "Terre large" doivent être rapprochées des 42 étapes qui séparent la sortie d’Egypte de la venue de Machia’h", celui dont les Prophètes disent qu’il "brisera les limites".

Les 3 semaines qui séparent le 17 Tamouz du 9 Mena’hem Av sont 3 semaines de Tikoun, de Réparation. Il sont la Réparation de la faute qui nous a plongé dans l’obscurité de l’Exil, Réparation qui mènera à la construction du 3ème Temple (en allusion à la 3ème semaine). Ce qui fera du jour le plus triste d’Israel, son jour le plus heureux.

Nos Sages rappellent que le mois d’Av deviendra, selon la vision prophétique, un mois de consolation, appelé "Mena’hem Av", "consolation de Av", car Machia’h se révélera. En particulier, nos Sages enseignent qu’il "naîtra" (se révélera) en même temps que se lèvera le jour du 9 Av. Pour en conclure sur le lien avec le chabat requis pour accueillir Machia’h, on arrive à l’équation mathématique suivante : le chabat a 2 aspects (supérieur et inférieur), qui permettent d’élever et éclairer les 7 jours de la semaine, et ceci pendant les 3 semaines requises pour le Tikoun (Réparation de la faute) entre le 17 Tamouz et le 9 Av. 7*3*2 = 42 , à lier aux 42 étapes d’élévations successives pour sortir des barrières de l’obscurité et entrer en Israel reconstruite avec son 3è Temple, lors de la révélation de notre Juste Machia’h, très bientôt et véritablement de nos jours.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables