Flotille de la « paix » : Questions-réponses

Mercredi 2 juin 2010
publié le mercredi 2 juin 2010
Partagez cet article :


publicité

1- La caution humanitaire ?

Le propriétaire du navire sur lequel se sont produits les incidents, le Mavi Marmara est une ONG turque l’IHH (Insani Yardim Vakfi, "le fonds humanitaire de soutien"). Un rapport du Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme daté du 26 mai 2010, soit 5 jours avant l’incident est consacré à l’ IHH, le titre de ce rapport est le suivant : « IHH, qui joue un rôle central dans l’organisation de la flotte vers Gaza, est un fonds de secours humanitaire turc à orientation anti-occidentale islamique radicale. En plus de ses activités philanthropiques légales, il soutient des réseaux islamiques radicaux, y compris le Hamas et, du moins dans le passé, des éléments du jihad mondial. » Lire le rapport complet du CIRT sur l IHH.

« L’orientation d’IHH est radicale islamique ainsi que anti-américaine et l’organisation est proche des Frères Musulmans (le mouvement-mère du Hamas). » Lire ou relire la Charte du Hamas. Une organisation controversée à l’origine de la flottille pour Gaza article de France 24 du 2 juin 2010

2-Le comportement des forces armées ?

Le Président de l’Etat Shimon Peres a exprimé sa fierté mardi 1er juin, aux soldats de la marine qui ont participé à l’arraisonnement des navires de la flottille de Gaza et qui ont agi de manière inhabituellement humaine. « Pourquoi ont il été battus ? Car ils ne voulaient tuer personne. Toute autre armée aurait sortie son arme et tiré. Ici nous avons vu des soldats exemplaires qui ont préféré être blessés eux-mêmes plutôt que de blesser qui que ce soit d’autre. »

Les passagers du Mavi Marmara attaquent l’armée israélienne avant que les soldats montent à bord. (

3 - La légalité du blocus martime

Un blocus maritime est engagé sur la côte de Gaza. Ce blocus est imposé car une situation de conflit armé existe entre Israël et le régime du Hamas qui contrôle Gaza et qui bombarde constamment des cibles civiles dans le sud d’Israël avec des armes clandestinement acheminées aussi par voie maritime.

Le blocus de Gaza est une mesure légitime et reconnue par le droit international en cas de conflit armé.

Au vue de l’intention publiquement déclarée des participants de la flottille de violer le blocus naval, Israël a exerce son droit conformément à la loi internationale qui l’autorise à le faire respecter.

4-Désastre humanitaire ?

En dépit des attaques du Hamas ...

Sans tenir compte des attaques du Hamas, Israël maintient un corridor continu pour faire circuler l’aide internationale pour le transfert des denrées périssables et emballées à destination de Gaza. Ce couloir humanitaire est utilisé par des organisations internationales reconnues par les Nations Unies et la Croix-Rouge.

Plus d’un million de tonnes de marchandises humanitaires ont pu pénétrer à Gaza via Israël ces 18 derniers mois soit environ une tonne d’aide pour chaque homme, femme ou enfant de Gaza.

Les denrées alimentaires et autres fournitures sont expédiées par Israël à Gaza six jours sur sept soit par l’intermédiaire d’organisations internationales soit par le biais du secteur privé...Lire la suite







blog comments powered by Disqus

  • Flotille de la « paix » : Questions-réponses
    4 août 2010, par André-Beseder

    "Halte au blocus de gaza"

    Une fois n’est pas coutume, je soutiens totalement, ceux qui sont contre "le blocus de gaza". Il faut libérer gaza de ce blocus intolérable qui dure depuis trop longtemps, je parle en particulier de celui pratiqué par le hamas et concernant celui de l’information, la vraie, pas cette "soupe aux fayots", celle servie dans les médias arabes ou celle des correspondants de presse européens, plus soucieux de garder leur visa d’accès à gaza délivré par le hamas, que de faire de l’info dénonçant la dictature du hamas,

    Halte au blocus de gaza" par le hamas & Cie avec sa cohorte de délits, façon dictature islamiste :

    Le véritable blocus, de toute évidence c’est celui de la dictature du hamas et de ses militants oppressant sa population, par le chantage, pour obtenir du travail, pour la nourriture ou les soins médicaux, pour participer à des manif "spontanées" organiser par le hamas, la menace permanente pour sa sécurité, par ses meurtres et ses règlements de compte à "la justice" expéditive, comme celle contre leurs "frères" du fatah dont les conflits fratricides tuent plus que celui contre Israël.

    Une population abreuvée par une propagande haineuse anti Israël doublée d’un révisionnisme et d’un négationnisme historiques. Des civils servant de bouclier humain à chaque occasion de conflit contre Israël, (comme le font les dictatures du moyen-orient, l’Irak dans les 2 guerres du golfe, ou le hezbolah au Liban...) afin d’alimenter "la machine à pleurer" des médias du monde, et son cortège de "naïfs", "d’O.N.G.", des gauchistes antisionistes et autres "amateurs" de flottille .

    Un régime pratiquant l’endoctrinement de sa jeunesse, lui offrant pour seule perspective d’avenir le culte du shahid (l’islamikaze), afin de mourir en martyr et accéder à un paradis ou l’attendent 72 vierges, dans "une sorte de grand bordel " version islamiste. Dans la pratique digne d’un autre âge, "des coutumes", une sorte de pédophilie d’état à grande échelle, des mariages par centaines, arrangés entres des adultes et des fillettes de 6 à 12 ans, pour récompenser des militants et afin d’augmenter "la réserve" de futurs shahids.

    La liste n’est pas exhaustive, c’est juste un condensé du C.V, rubrique "domaine de compétence" du hamas, afin de rappeler des faits avérés, sans la prétention d’ouvrir l’esprit des décérébrés composant leur soutien, dont les adeptes du boycott tout azimut contre Israël, assez imbécile pour boycotter des Israéliens partageant « leurs valeurs », uniquement à cause de leur nationalité.

    On peut vouloir trouver des solutions au "conflit " entre Israël et les arabo-palestiniens, sans pour cela occulter certaines réalités, et défendre l’indéfendable.

    C’est sur que ce n’est pas avec des médias et des partis politiques de part le monde, à l’opinion politique formatée et pratiquant la langue de bois que l’on trouvera des solutions.

    Les " flottilles "et leurs supporters, en sont le parfaits exemples, "l’alliance" d’un vert fasciste islamiste, dilué avec du noir et brun, saupoudré avec du rouge, et une pointe de vert écolo et du rose, une espèce de cocktail imbuvable, nauséabond et contradictoire, pour un démocrate digne de ce nom.

    André-Beseder

  • Flottille de la « paix » : Questions-réponses
    3 juin 2010
    Je pense qu’une remise à niveaux du droit international et nécessaire pour que vous compreniez ce qui et légal ou pas dans les eaux internationales


Articles incontournables