Histoire de l’Alliance Israélite Universelle, sous la direction d’André Kaspi

publié le dimanche 9 mai 2010
Partagez cet article :


publicité

Les 150 ans de l’Alliance israélite universelle ont donné lieu à la publication du livre Histoire de l’Alliance israélite universelle dirigé par André Kaspi. Il retrace l’histoire de l’Alliance, à la lumière des recherches des meilleurs spécialistes français, américains et israéliens, tels que Georges Weill, Michael Laskier ou Anne Grynberg. Cet ouvrage développe l’évolution de l’Alliance à travers de multiples portes d’entrée et aborde des parts jusque là méconnues de l’Histoire contemporaine, qu’il s’agisse de l’altitude des Juifs face au sionisme ou l’émancipation des femmes via la scolarisation. Il aborde également la place et le rôle de l’AIU dans le nouvel Etat d’Israël.

Outre la sortie de ce livre commémoratif présentant un pan essentiel de l’histoire des juifs en France, de nombreuses manifestations sont prévues en France et dans le reste du monde jusqu’à la fin de l’année.

Cet anniversaire souligne l’œuvre toujours plus vivante de l’Alliance, et trouve légitimement sa place dans la brochure 2010 des célébrations de l’année. Placées sous la direction du Haut comité des célébrations nationales, elles doivent veiller à la commémoration des événements les plus importants de l’Histoire nationale.

A l’occasion des 100 ans de l’Alliance, André Malraux prononçait un discours qui soulignait déjà l’importance de la culture et de la force de l’esprit. Aujourd’hui, c’est tout naturellement vers ces valeurs que M. Ady Steg, Président de l’AIU, se tourne pour résumer les ambitions de l’Alliance : « Aujourd’hui, l’action de l’Alliance a pris une dimension nouvelle. Nous voici en effet confrontés à un défi inattendu et stimulant. C’est celui d’un puissant mouvement de retour vers le judaïsme et, plus précisément, vers les études juives. Les juifs, quelle que soit leur relation à la religion, ne se satisfont plus de s’affirmer juifs sans connaître le contenu de leur judéité. Pour reprendre une expression de René Char, ils veulent « habiter leu nom » ».

A lire :

Article de Simone Veil, membre du Haut Comité des célébrations nationales, inscrivant l’anniversaire de l’AIU dans l’Histoire contemporaine de notre société et disant toute l’actualité du rôle de l’Alliance




Communique de presse

Sommaire du livre






blog comments powered by Disqus



Articles incontournables