Minute de Torah - 25 Nissan 5770

publié le jeudi 8 avril 2010
Partagez cet article :



B"H

publicité

Etudier la Torah, oui, mais par où commencer ? Les Ecrits sont abondants et variés, le Code de Loi juive est immense, et ne cesse de s’agrandir au fil des évolutions technologiques et autres découvertes. Pour chaque Ecrit de base, il existe un grand nombre de commentateurs, qui commentent chaque verset, chaque mot, et parfois les lettres elles-mêmes : leur nombre, leur taille, leur forme, leur signification, etc. Loin d’être un découragement pour multiplier dans l’étude de la Torah, c’est là une source inépuisable de la Sagesse du Créateur, qu’il nous est permis (prescrit) d’approcher.

Certes, «  la journée est courte et le travail est long », enseigne Rabbi Tarfon (Pirkei Avot, fin du chap.2 ). Mais il conclut : « Il ne t’incombe pas de terminer le travail ». Chacun selon ses capacités, s’occupera de Torah, visant à faire de son étude « une chose fixe », et régulière. Le plus Sage des hommes, le roi Chlomo, duquel règne fut bâti le premier Beith Hamikdach, conseille : « Plutôt une simple poignée dans le calme, que d’avoir les mains pleines en peinant et en courant après le vent » (Kohélèt, 4, 6). Pour chacun d’entre nous, quelques passages de Torah chaque jour, intériorisés, s’avèrent être d’une valeur considérable. Et l’effort de persévérance propre à chacun suivra son chemin, pour celui qui prend l’enthousiaste peine de s’y approfondir.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables