« Le piège de l’audimat... »

BILLET DU 7 FEVRIER 2010
publié le dimanche 7 février 2010
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Jeudi dernier, Patrick Klugman était invité à l’enregistrement d’une émission télévisée sur France 2 pour parler de son dernier livre : « Le livre noir de la garde à vue ». On connait mieux Patrick Klugman dans la Communauté juive à travers ses fonctions actuelles dans les plus hautes instances du Crif, on se souvient du Président qu’il fut de l’UEJF, de son mandat actuel comme Vice-président de SOS racisme ou Conseiller de Paris. Il n’en est pas moins avocat, et offre à ses lecteurs un « parfait manuel de savoir vivre en commissariat » lorsque l’on se retrouve en garde à vue. C’est à ce titre, et apparemment uniquement celui-ci, que Patrick Klugman pensait se rendre sur le plateau de Franz-Olivier Giesbert. On ne refuse pas raisonnablement de faire la promotion de son livre lorsque l’on y est invité par le service public.

Et pourtant il aura fallu peu de temps à Patrick Klugman pour prendre conscience que ce n’était pas tant l’auteur que l’on avait invité plutôt que le « Juif de service » qui ferait office de contrepoids aux propos déchainés de Marc-Edouard Nabe. Ce dernier est un pamphlétiste notoirement antisémite et antisioniste. On lui doit cette phrase : « La Licra, vous savez ce que c’est ? Ce sont des gens qui se servent du monceau de cadavres d’Auschwitz comme du fumier pour faire fructifier leur fortune ». Ca pose le personnage. Il est l’incarnation de ce « nouvel antisémitisme » qui se drape dans la bannière de l’antisionisme pour exprimer des thèses antisémites.

Patrick Klugman a fait preuve de beaucoup de sang-froid en apportant des réponses éclairées et posées. Il n’aura eu comme seul tort de commenter les dérapages verbaux de Georges Frêche parce qu’on le lui demandait. Pour Marc-Edouard Nabe, Georges Frêche et Nicolas Sarkozy sont liés par une union sacrée qui s’appelle le sionisme. Il n’en fallait pas plus pour que le pamphlétiste poursuive dans un délire dont les animateurs sont particulièrement friands. C’est peut être le piège de la scène médiatique qui impose dans une course frénétique à l’audimat du spectacle. Lorsqu’il n’y en a pas, il est créé, à chacun alors de jouer sa partition.

Patrick Klugman a juré que l’on ne l’y reprendrait plus. Je pense au contraire que sa présence était salutaire afin de ne pas laisser d’autres dans cette situation délicate. Nabe aurait de toute façon profité de cette tribune pour cracher son venin. Il vaut mieux un contradicteur vacciné dans ce cas !

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables