Le FN : Un ch’ti tour et puis s’en vont ... »

BILLET DU 5 JUILLET 2009
publié le mardi 7 juillet 2009
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Ce dimanche a lieu le deuxième tour d’un scrutin décisif dans le Nord, à Hénin-Beaumont. Cette ancienne ville minière de 26.000 habitants se trouve sous les feux des projecteurs. Des élections municipales s’y tiennent après que l’ancien Maire, Gérard Dalongeville ait été mis en examen puis écroué pour des malversations financières. Le premier tour de ce scrutin a placé la liste du Front National en tète permettant à Steeve Briois et sa colistière Marine Le Pen d’imaginer se voir revêtir une écharpe tricolore ce soir.

Ainsi a t-on pu voir cette semaine dans les rues d’Hénin-Beaumont des manifestants dont une délégation de l’UEJF. L’inquiétude est réelle bien qu’un Front républicain se soit formé pour faire barrage au Front National.

L’humoriste et réalisateur préféré des français et adulé dans sa région du Nord a jugé bon de publier un communiqué vendredi dernier : "Le Front National véhicule des idées à l’opposé de notre identité régionale. Le Nord-Pas-de-Calais a toujours été une terre d’accueil, de tolérance, de respect de l’autre et de ses différences. Quoi qu’il se soit passé dans votre ville, quelles que soient vos colères et vos frustrations, rien ne justifiera jamais de voter pour un parti d’extrême droite. J’appelle donc à voter contre le Front National au 2ème tour des municipales d’Hénin-Beaumont ce dimanche".

Il est rare que Dany Boon prenne des positions politiques publiques, ce qui donne davantage de force encore à ses paroles. « Quel est le rapport entre Dany Boon et Hénin-Beaumont ? » s’interrogeait Marine Le Pen sur France Info. Quel est le rapport entre le Front National et l’identité régionale du Nord-Pas-de-Calais, pourrions-nous bien logiquement lui répondre ?

Vous avez certainement entendu ces habitants d’Hénin-Beaumont qui entendent pour la première fois glisser dans les urnes un bulletin de vote du FN. « Attention, je ne suis pas raciste » peut-on entendre dans la bouche de personnes qui s’excusent déjà de leur vote.

Dany Boon a eu raison, mille fois raisons, de sortir de sa réserve. Les observateurs prédisent que ce second tour ce jouera à 500 voix. Si l’Ambassadeur du Nord parvient à faire germer ne serait-ce qu’un petit doute dans l’esprit de ces électeurs, alors sa parole aura été utile.

Ce qui s’est produit à Vitrolles, Toulon ou Orange serait inexcusable sur des terres aussi généreuses et tolérantes. Dany Boon est parvenu à faire rire un large public avec les antinomies entre le Sud et le Nord. Ce qui se joue aujourd’hui est soudainement beaucoup moins risible. Il y a ceux qui critiquent l’humoriste de se servir de sa notoriété pour s’immiscer dans un débat politique qui ne le concernerait pas. Ces détracteurs ne sont certainement pas des lecteurs assidus des Maximes des Pères qui comprendraient alors la fameuse sentence : « Là où il n’y a pas d’hommes, sois un homme ». Dany Boon, comme d’autres l’ont compris en n’acceptant pas que ce soir la face de la bête immonde s’impose dans une région qui a un tout autre visage.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables