« Les voix de la Communauté ... »

BILLET DU 14 JUIN 2009
publié le samedi 13 juin 2009
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Fideles auditeurs de Judaïques FM, vous l’êtes probablement aussi des autres stations de la fréquence juive et très certainement, lisez-vous des journaux communautaires, à moins que vous ne surfiez sur les sites de la communauté juive de France ou d’ailleurs. Le fait est que l’offre communautaire en terme de médias est vaste et c’est une excellente chose. Quelle est donc la valeur ajoutée ou la singularité d’un média communautaire sur un média généraliste ? On aurait tort de penser qu’un média spécialisée ne se concentre que sur une « cible » donnée. Les médias juifs ne sont pas des médias pour les juifs ! Ils expriment une voix, une sensibilité, une tonalité, une couleur qui leur est propre. Ce sont les auditeurs ou les lecteurs qui adhèrent à une ligne éditoriale en venant chercher une information qu’ils ne trouveraient pas forcement ailleurs. Je ne pense pas qu’aux petites annonces communautaires qui font le sel des programmes, pas davantage que les musiques orientales ou israéliennes très improbables sur d’autres fréquences. Non, ce qui fait la particularité de nos médias communautaires, c’est la façon de traiter un contenu avec une extrême liberté.

A cet égard je me réjouis que depuis 10 ans que j’ai l’honneur de donner ce billet d’humeur hebdomadaire, pas une seule fois la direction de « Judaïques FM » n’a apporté la moindre censure à mes propos ou ne m’a conseillé une ligne éditoriale. Tout au plus me demande t-on parfois de faire écho à un évènement communautaire comme à l’approche du radiothon. Pour vous, chers auditeurs, il en est tout autrement et vos courriers parfois approbateurs et souvent critiques sont une aide précieuse dans cette réflexion dominicale. Cette liberté est d’autant plus précieuse qu’elle se fait rare dans les médias à l’heure du politiquement correct qui muselle bien des opinions.

Je pense que la singularité des médias communautaires se nourrit de ce que l’on pourrait appeler l’âme juive et sa tradition. Une tradition talmudique qui interroge, argumente, discute et fait de la contradiction un moyen de dialogue. Le danger qui peut guetter certains médias communautaires serait celui qui consisterait à ressembler le plus possible à un média généraliste, cela vaut pour tous les supports. Il ne suffit pas de traiter d’un thème portant sur le judaïsme ou Israël pour s’inscrire dans une spécificité communautaire. Je pense notamment à « Tribune Juive » qui est l’un de nos plus anciens journaux dans la communauté et qui, depuis sa refonte, privilégie un format et un contenu qui ne le rendent plus essentiel dans la communauté. Il n’y a là aucun jugement catégorique, comment le pourrais-je sans expertise journalistique, mais un constat que ce média parle davantage à l’extérieur de la communauté qu’en son sein. A contrario, un journal comme « Actualité Juive » a su opérer un changement en douceur en s’imposant comme le média écrit de la communauté juive qui parle au plus grand nombre. Ce n’est pas qu’une question de tirage mais plutôt de lectorat.

Parlant de nos médias communautaires, je ne peux m’empêcher en ce jour de souhaiter un très chaleureux Mazal Tov à l’une des voix les plus familières de « Judaïques FM », Léa qui se marie aujourd’hui avec Aric sous la houppa. Si je trouve parfois qu’il est un peu ingrat d’ouvrir l’antenne à 8h30 le dimanche matin, je ne peux que me réjouir aujourd’hui d’avoir la primeur de ces vœux.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables